Chapitre 8 : les philippines les îles du diable

1 livre 1 histoire vraie : « AU VIOL CITOYENS!!! » : Harcelé pendant 4 ans, Violé pendant 15 ans, Filmé pendant 18 ans.

je pris l'avion à Macao le 04 novembre 2003 pour aller aux Philippines. J'arrivais à Manille mais je ne me souviens plus très bien de mon parcours à part Cebu mais j'ai bien dû faire 4 ou 5 îles différentes. Tout ce que je sais c'est que mes persécuteurs ne m'ont pas lâché comme ça et même si je n'étais plus harcelé depuis la chine j'étais quotidiennement violé à mon insu. Particularité aux Philippines, à chaque fois que cela se produisait c'est à dire 2 à 3 fois par semaine, les philippinos faisaient des feux d'artifice ou faisaient éclataient quelques pétards là où je me trouvais. Les philippinos sont de grands enfants...

Par ailleurs les philippinos m'appelaient dans la rue ou aux terrasses de café 666, jésus-christ, le schizophrène (schizoide), ou le travello (shemal), après le spooky freak en Thaïlande de la part d'américains et d'australiens uniquement (le monstre effrayant) cela me changeait. De plus je n'étais toujours pas sûr que mon idée de site de rencontre m'ait été volée en Thaïlande en 2002. Quelqu'un avait pu en effet avoir l'idée peu après moi. Donc je décidais de dévoiler une autre de mes idées à un expatrié norvégien au bar de mon hôtel à Cebu, je le raconte ici  quitte à passer pour un inventeur fou auprès de mon public. Il s'agissait d'un véhicule automatique avec moteur arrière avec une roue arrière motrice et deux roues à l'avant directrices qui se penchent dans les virages, comme une moto mais avec l'impossibilité de chuter. Au départ, je destinais cette innovation aux motards des forces de l'ordre. En effet rien ne m'attristait plus que d'apprendre la mort d'un motard de la police pendant son service. Pour information ce sont des CRS motards qui m'ont fait passé mon premier permis de conduire le AL 125 au salon de la moto  en novembre 1987...j'ai depuis beaucoup de respect et d'affection pour les forces de l'ordre à moto qui sont motards avant d'être policiers....donc je souhaitais améliorer leur sécurité. je dévoilais donc ce projet que j'avais à un norvégien avec qui je rigolais bien en buvant un verre au bar de mon hôtel. Piquera l'idée piquera pas???

J'attendis un peu de temps mais en 2008 soit 4 ans après le piège, Piaggio sortit son mp3 en correspondance parfaite avec ce que j'avais émis. voilà donc à quoi servait mes idées et je pus avoir la certitude que les sites de rencontre étaient bien sortis de mon esprit fertile et non de celui d'un abrutis probablement pédophile raté et endetté jusqu'au cou en 2002 comme Simoncini, ou encore du propriétaire de match.com aux usa qui avant 2002 proposait sur son site match.com du matching marketing aux entreprises (j'ai lu l'historique du site dès que j'ai vu que c'était un site de rencontre en 2002) c'est à dire de la publicité en fonction de la navigation des internautes américains ce qui explique que ce site soit passé de quelques 400 milles clients, à plusieurs millions en 2002. (2001 sur l'historique du site mais les chiffres ont sûrement été trafiqués)

Donc voilà à quoi servent les services secrets. Mais ce n'étaient pas les seules idées que je me faisais voler surtout qu'avec l'hypnose ces crapules arrivaient à m'extorquer toutes mes pensées inconscientes et donc d'autres idées. Un exemple d'idée que je n'ai jamais dévoilé à l'état de conscience : le fait de peindre les taxis aux couleurs de la police pour augmenter l'insécurité des délinquants. J'ignore en quelle année cette idée fut appliquée à New York mais j'ai vu une photo de taxi jaune à l'arrière et police à l'avant. Cette idée me fut extorquée sous hypnose et drogue du viol. Mais j'ignore quand. 

Une autre idée : les lampadaires avec détecteur de présence comme dans certain toilettes de bar ou de café, mais pour les rues des villes. Idée périmée puisque les Leds sont apparus depuis et font faire des économies aux villes sans jamais s'éteindre, mais certains se sont lancé dans l'aventure sûrement des pédophiles. Cette idée m'a été extorquée en 2011 sous hypnose pendant mon sommeil.

Créatif je le suis. Il n'y a qu'a voir mon portail internet pour en juger : une revue de presse des grands quotidiens nationaux, une rubrique boycotte d'entreprises, un rubrique pour travailler au black,  une rubrique concernant les personnalités entravées ou dangereuses, une rubrique pour dénoncer les harceleur...j'avais aussi pour projet  d'étendre mon portail avec une rubrique du genre leboncoin ou une rubrique immobilier. (Je pouvais bien piquer quelques idées après m'être fait avoir) mais vu que personne ne connaît l'existence de mon site, je ne l'ai jamais achevé. Car les gouvernements avaient décidé de m'empêcher de  gagner de l'argent (je ne trouve toujours pas de travail aujourd'hui) chose qui aurait pu me rendre moins vulnérable. Fin de parenthèse sur ma créativité....

Donc aux philippines je visitais différentes îles, je bougeais, car je me sentais toujours persécuté, même si j'ignorais que cela se faisait par des viols la nuit à mon insu. J'avais de l'argent donc j'en profitais.

Sur les t-shirts de certains philippinos que je croisais  je pouvais lire en anglais  "respect yourself" ou "kill the pig" mais je ne comprenais pas que cela m'était destiné. Je vis même en Thaïlande en 2004 des échoppes vendre un t-shirt parmi d'autres avec le dessin d'un homme en bâton sodomisé par un cheval dans un lit. Sobre mais éloquent. Je ne l'achetais pas mais j'eus la conviction que j'avais coppulé avec un équidé et je crus les américains qui vinrent me dire que j'étais une femme qui se tapait des chevaux, à une terrasse de café en 2004 à Bangkok.

Revenons aux philippines : je ne restais pas dans ce pays chrétiens et donc à la mentalité déplorable et le quittais le 13 décembre 2003 pour rallier la Thaïlande, pays que je préférais pour la gentillesse de ce peuple, la culture bouddhiste tolérante, et les filles les plus belles du monde et qui plus est libérées, car faire l'amour même en payant et avoir une copine devenait  une priorité pour garder mon équilibre et ne pas disjoncter.  Car être violé la nuit (attaque de mes nuits par mes persécuteurs) me rendait agressif, et j'insultais à tout  va les américains, les australiens et les français


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.