Chapitre 9 la Thaïlande en 2004 changement radical : le suicide ou le meurtre.

1 livre 1 histoire vraie : « AU VIOL CITOYENS!!! » : Harcelé pendant 4 ans, Violé pendant 15 ans, Filmé pendant 18 ans.

Après les philippines je suis retourné en Thaïlande du 13 décembre 2003 au 9 janvier 2004.

Dans un premier temps tout se passait bien je n'étais ni harcelé ni violé enfin je crois. en effet je cherchais une maison pour faire un guesthouse et un restaurant de cuisine française et un magasin d'informatique. Donc je bougeais beaucoup surtout dans le nord du pays.

Je partis au Laos du 09 janvier 2004 au 13 février 2004 pour renouveler mon visa Thaïlandais. C'est là que les choses recommencèrent à se gâter. En effet je ne bougeais pas de Ventiane la capitale et je crois que j'ai été à nouveau violé certaines nuits. Sans avoir aucune preuve.

le 13 février je fus de retour en Thaïlande mais en décidant de m'établir à Chiang Mai. J'abandonnais partiellement le projet de  guesthouse et de restaurant pour créer mon site internet dans des cybercafés : www.bystander-effect.com.

Sur la première page de mon site internet en bas en tout petit j'avais au début signé « inc .credo quia absurdum  group » en référence au viol que j'avais subis et que des touristes m'avaient racontés malgré moi, puis «inc.  zero technology group » (ce qui inspira le nom de coca zéro, ou le fabricant de moto zéro ingeneer) pour enfin mettre «inc. kill perversity group ».

Au début je logeais dans un logement à la Thaïlandaise : eau froide, toilette à la turc et cafards.

Je ne pense pas avoir été violé à cette époque. Mais au bout d'un mois j'aménageais dans un hôtel pour touristes occidentaux plus confortable. Là je fus violé de nouveau.

Parfois toute la nuit. Je perdis le sommeil parfois et fis des nuits blanches car mon inconscient connaissait le danger si je m'endormais. J'allais demander un somnifère dans une pharmacie et on me donna de la benzodiazépine en comprimé. C'est de là que vient le fait que je suis persuadé que la drogue du viol qui fonctionne avec l'hypnose est la benzo. Je n'ignorais plus que j'étais violé car j'étais agressif et épuisé en permanence le jour, et les américains me mirent au parfum à cette époque. La nuit je pensais encore dormir et j'avais du mal à croire ce que j'entendais aux terrasses de café. Je m'attachais à une prostitué et les américains vinrent me dire que c'est elle qui ouvrait la porte la nuit à mes agresseurs que je devais la poignarder avec le couteau que j'avais toujours sur moi car sinon j'étais vraiment une femelle. En effet ils me dirent que j'avais été agressé un millions de fois sans jamais me servir de mon couteau. Qu'en fait j'étais une femme incapable de réagir comme un homme digne de ce nom. J'avais donc une chance de changer la donne en poignardant ma copine thaï ce qui ferait que je ne serais peut-être pas prostitué sous drogue du viol et hypnose. Ils me dirent que je toucherais 1 millions de dollars par année d'enfermement que je passerais en Thaïlande.

C'est exactement la même sauce que les français me resservir le 06 juin 2006 (666) et le 12 juin 2006 (6666) et également le 06 juin 2012 (toujours 6666) en me disant que le diable allait encore frapper si je ne poignardais personne que je serais prostitué en Asie que j'étais donc revenu en France pour rien. Que j'étais une femelle qui acceptait tout.  Ils revinrent à la charge en me disant que je passais déjà pour un schizophrène vu ce que j'avais fait en Asie. Et en prime je toucherais 10 millions d'euros par année d'internement en psychiatrie que je passerais en France. Je serai ainsi le schizophrène le plus riche du monde...

En Thaïlande en 2004 je commençais une longue série de nuit blanche les yeux fermé à faire semblant de dormir et je changeais d'hôtel toutes les nuits. A plusieurs reprises j'entendis frapper à la porte de ma chambre, vers 2 ou 3 h  du matin mais ma copine dormait profondément. Par peur je n'ouvrais pas la porte. Mais j'avais la preuve que ma copine ne faisait rien contre moi.

En 2005 et 2006 à mon retour en France, pareil je fis des nuits blanches et rebelote on frappait à ma porte ou on triturait la serrure pendant que je faisais semblant de dormir. J'essayais alors toutes les techniques pour ne pas être réveillé en pleine nuit : musique de fond pour ne pas entendre de bruit autre que la musique, caméra sur mon ordinateur comme en 2001 mais cette fois la nuit, dormir uniquement le jour et rester éveillé la nuit. Cela ne fonctionna qu'à court terme cela m'épuisait et je finissais toujours par m'endormir la nuit et par être violé.

Peu avant de quitter la Thaïlande unique solution je me rendis à Bangkok. Là je dormais dans des hôtels ou je n'avais pas l'habitude d'aller. Le jour ou en début de soirée j'entendais dans les chambres à côté de la mienne des fous rire de groupe d'hommes et de femmes et des exclamations du type "not with a donkey it's amazing ahahahahah" ou d'autres du même acabit. Cela me rendait fou et j'aurai tué pour voir ces gens et les vidéos que je postulais qu'ils regardaient. Aucun doute il s'agissait de moi. Mais quand je sortais de ma chambre, prêt à en découdre les rires s'arrêtaient et c'était le silence dans les couloirs de l'hôtel.

Je me remis à installer un logiciel espion sur les ordinateurs de l’hôtel et je pus voir après quelques temps qu’un site internet consacré à moi et à mes viols avait été créé. Il s’agissait de www.foolmud.com ou de www.mudfool.com je ne me souviens plus. En effet je m’y connecté et je pu voir des photos de moi sur la page d’accueil avant que cette page ne disparaisse au bout de quelques secondes et n’affiche une page vierge.

je quittais la Thaïlande le 28 avril 2004 après avoir réalisé mon site internet en pleurant dans l'avion car je savais que mes problèmes ne faisaient que commencer d'autant plus que des français m'avaient dit que je finirais en prison une fois de retour en France....je ne comprenais pas pourquoi vu que j'avais toujours respecté la loi mais je les croyais je pensais à ce que j'avais écrit sur internet dans mes mails avec ma soeur (ceci dit je reste persuadé que les RG ont écrit des mails à ma place et en mon nom....)

Par mesure de précaution je pris un billet d'avion pour la hollande Amsterdam. Après avoir été violé en hollande je fuyais au Québec où je comptais me faire interner en psychiatrie pour perte de mémoire, mais surtout pour cause d'épuisement. Ce projet fut interrompu par l'office d'immigration car je n'avais pas de bagage je les avais en effet laissés en consigne a Amsterdam. Je fus interné dans un centre de rétention puis au bout de deux jours de peur d'être a nouveau violé, je repris l'avion pour Amsterdam avec l'accord du gouvernement québequois.

je compris d'ailleurs a Amsterdam pourquoi je me battais très peu en Asie pour me faire respecter. En effet j'eus l'occasion d'être pris à parti par des hollandais dans la rue et je m'engageais dans des pugilats courts mais efficaces. D'ailleurs un rien me faisait péter les plombs vu comment j'étais agressif. Le fait est que pour chaque personne que je frappais, j'avais droit à des représailles toujours sur le mode de la bagarre par des individus plus costaux ou plus entraînés en termes d'arts martiaux. Ce qui fait que je perdais la lutte. et donc je pu comprendre enfin pourquoi je pris peur de me battre.

Devant cette situation (viol pugilat...) ma mère et ma soeur vinrent me voir a Amsterdam, et je rentrais peu de temps après elles à paris ou je demandais dès mon arrivée à être interné en psychiatrie pour cause d'épuisement. Je pus enfin me reposer mais cela fut de courte durée. Je décidais d'écrire des articles sur mon site internet faute de trouver du travail mais plusieurs mois après je fis une grève de la faim. Cela ne dura que quelques heures. Les policiers me gazèrent et me remirent entre les mains des pompiers qui m'emmenèrent en psychiatrie mais cette fois pour deux mois en hospitalisation d'office....

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.