Claire Bonnefond
Journaliste web freelance
Abonné·e de Mediapart

232 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 mars 2018

Une senior réaliste...

Portrait d'une mamie qui a tout compris.

Claire Bonnefond
Journaliste web freelance
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Je m'appelle Théa, j'ai 75 ans aujourd'hui. J'ai rencontré Claire à ma boulangerie du Pontet, bref, notre boulangerie de quartier. Plein de monde et conviviale. J'y vis depuis 50 ans et je vous raconte un peu ma vie. Je suis mère de 4 enfants dont 1 m'a été arraché à mon coeur. Lilian le petit dernier, brillant étudiant et futur ingénieur en hydrométrie. La vitesse a pris mon fils, sportif et aimant les grosses moto. Au détour d'une route, sa vie a basculé. A partir de ce moment là, je suis devenue une autre.

Acariâtre, je me suis mis à critiquer toute ma famille, mes amies; mes proches se sont détachés progressivement. J'étais tout le temps malade mais de quoi, aucun docteur pouvait me soigner. J'allais chez ma fille, Anne et je critiquais tout de la cuillère au comportement de mes petits enfants; je ne lâchais rien, pas un sourire!! que des reproches...les repas se finissaient bien mal, crie, énervement, engueulade et les portes qui claquent. Je ne m'en rendais plus compte. Je faisais fuir tout le monde même mes amies étaient las de mes conversations et de mes critiques. Une amie me lança en partant chez elle, une jour tu seras seule, bien seule!

Et ce jour là arriva, les dîners avec mes enfants en semaine se faisaient de plus en plus rare. Plus de coup de fil même les week-end. Tout s'espacé. Un soir j'analysais la situation. J'ai eu le déclic. Je pris le téléphone pour appeler mon gendre, je me suis excusée. Nous avons parlé des heures et je lui ai fait la promesse d'être bienveillante car il m'avait fait comprendre que je rendais malade tout le monde. J'ai compris aussi pourquoi bon nombre de personnes âgées n'avaient personne sur qui compter. Notre caractère rendait les gens malheureux et malades alors ils préfèraient fuir! J'ai fait des cadeaux à mes petites filles et de gros chèques à mes autres enfants. Après tout des coup de pouce cela ne fait de mal à personne! Ils travaillent tellement et je comprends qu'ils veulent vivre aussi sans vivre dans le noir!!! la vie continue même si je pense tous les jours à mon fils qui n'est plus de ce monde, lui qui grimpait les montagnes au sens propre comme au figuré.. mais j'ai décidé de me prendre en main, j'ai une bonne retraite, j'en fait profiter mes enfants, j'ai appris que j'allais devenir arrière grand-mère. Quelle bonheur! Aujourd'hui, les coups de téléphone se succèdent et les repas aussi..mon sourire et revenue..

Et je me sens mieux. J'ai fait le bilan de ma vie. J'ai des enfants merveilleux à présent, ils font leurs propres choix et moi aussi, j'ai grandi aussi car à l'époque, se tromper n'était pas toléré alors qu'aujourd'hui c'est une preuve de vie et d’expérience.  Notre évolution a permis tout de même cela à défaut du plein emploi. Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité!!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’encombrant « Monsieur sécurité » de Yannick Jadot écarté de la campagne écolo
Insultes, menaces, intimidations : depuis plusieurs années, militants et élus alertent les responsables d’EELV sur le comportement de Philippe Bouriachi. Ce conseiller régional, qui faisait office de garde du corps de Yannick Jadot, a été écarté de l’équipe de campagne parallèlement à notre enquête. Il dénonce une cabale.
par Mathieu Dejean et Sarah Brethes
Journal — France
Affaire Hulot : Jadot met « en retrait » un pilier de sa campagne
Proche de Nicolas Hulot, Matthieu Orphelin a été mis « en retrait » de la campagne de Yannick Jadot, en raison d’interrogations sur la connaissance qu’il aurait pu avoir des agissements de l’ancien ministre, accusé de violences sexuelles et sexistes. Une « décision courageuse » de la part du candidat écologiste à la présidentielle, salue Sandrine Rousseau.
par Mathieu Dejean
Journal — France
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal — International
Comment les Chinois ont corrompu les Kabila
Une société-écran, alimentée par deux sociétés d’État chinoises détentrices du plus gros contrat minier de l’histoire de la RDC, a versé au moins 30 millions de dollars à la famille et au premier cercle de l’ancien président Joseph Kabila. Sa famille a aussi obtenu en secret des parts dans l’autoroute et le barrage liés à la mine.
par Yann Philippin et Sonia Rolley (RFI)

La sélection du Club

Billet de blog
« Murs de papiers »
[Archive] Olivier Cousin, dans son dernier film, nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l'espérance en une vie meilleure, apaisée.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy
Billet de blog
Avec le poids des morts
« Chaque famille, en Côte d'Ivoire, par exemple, est touchée. Tu vois le désastre, dans la mienne ? On assiste à une tragédie impensable ». C. témoigne : après un frère perdu en Libye, un neveu disparu en mer, il est allé reconnaître le corps de sa belle-sœur, dont le bateau a fait naufrage le 17 juin 2021 aux abords de Lanzarote, à Orzola.
par marie cosnay
Billet de blog
« Atlantique », un film de Mati Diop
Des jeunes ouvriers au Sénégal ne sont pas payés depuis plusieurs mois rêvent de partir pour l’Europe au risque de leur vie. Ada, amoureuse de l’un de ces hommes, est promise à un riche mariage contre son gré. Les esprits auront-ils raison de ces injustices ?
par Cédric Lépine