Son blog
87 abonnés Miscellanées
Ses éditions
1 / 6
Voir tous
  • Lentement, elle a fait un pas…

    Par
    Lentement elle a fait un pas, et puis elle s’est figée. Ou bien est-ce son image qui s’est figée dans mon souvenir à cet instant précis ? Il m’en reste la sensation d’une surimpression. Comme ces tissus de coton au tissage très aéré qu’on utilisait autrefois pour faire le beurre et qui laissent leur trame sur la matière malléable, la scène s’est figée sur mon histoire...
  • Laisser nos intimes maisons

    Par
     © Cl'R © Cl'R
    Il plane en ce dimanche un filet blanc qui s’étire et voile tout l’alentour d’une fine nostalgie. Dernier jour de cocon, de co-confinement, nous étions mille milliers blottis dans nos nids, loin des griffes à nos bulles, délivrés des corps subis et des rapprochements contraints. Pourtant nos êtres séparés battaient d’un même coeur.
  • Une si belle lumière

    Par
     © Cl'R © Cl'R
    Billet de renvoi au portfolio ci-dessous.
  • L'air est bleu sans mots

    Par
     © Cl'R © Cl'R
    L'air est bleu. Le village est immobile et cela n'a rien de différent d'antan. Vendredi soir. Vacances. Vide.
  • Eau de Rose - Épilogue -

    Par
    Dernière partie de Eau de Rose. Ce n'est pas un manga. Cliquer sur Préambule puis suivre les chapitres. Bonne lecture.
Voir tous
  • Édition Des livres et nous

    Le maître ignorant, de Jacques Rancière

    Par
    1391435824
    Les familles s'inquiètent : leurs enfants prendraient du retard car un parent ne sait pas expliquer. L'histoire de Jacotot racontée par Rancière, pourrait leur parler. En exil à Louvain, ce pédagogue montre en 1818 comment enseigner ce qu'on ne connait pas. Pour lui, l'instruction est en réalité un outil pour maintenir l'inégalité entre les êtres, alors qu'ils partagent la même intelligence.
  • Édition Des livres et nous

    On a tous en nous quelque chose de Johnny

    Par
    Levy, Elsa. JOHNNY A TUÉ MON PÈRE (French Edition) . Édition du Kindle. © © Déborah Révy Levy, Elsa. JOHNNY A TUÉ MON PÈRE (French Edition) . Édition du Kindle. © © Déborah Révy
    «Johnny a tué mon père» est un roman drôle et touchant qui se dévore sans faim. Après «Je de société» et «Bouddha boudoir», Elsa Lévy confirme son talent à écrire un récit juste assez décalé pour que s'y glisse une grande tendresse envers son personnage, Louise Langlois, jeune adulte de vingt-cinq ans au regard adolescent, et sa famille, secouée par le deuil.
  • Édition Je me souviens....

    Ma grand-mère sorcière

    Par
    On entrait chez Simone par la cour de ferme ou bien par le jardinet sur la rue. Chacun des chemins avait des petits bonheurs. Côté rue, c'était le bouton à tourner du portillon, le gravier qui sonne et peut-être par la fenêtre d'à côté les sourires des cousins qui passeraient leur tête, après celle de leur mère, brune et joyeuse.
  • Édition Je me souviens....

    Alice

    Par
     © clR © clR
    Elle est debout, habillée d’une jupe noire avec un calicot à manches courtes, et elle a sous son chapeau un grand sourire qui illumine la brassée de fleurs serrées contre son coeur. C’est Alice. En noir et blanc sur la photo.
  • Édition Je me souviens....

    Qui paie ?

    Par
    Lorsque je vois sur les écrans le nombre de fonctionnaires mobilisés par l'état pour démolir cinq cabanes de bric et de broc, je me souviens de ce correspondant anglais de mon frère aîné qui se levait après le repas, bien droit derrière sa chaise, et remerciait mes parents.
Voir tous

Tel été

Par
Voir tous
  • le 29 mai 2016

    29 mai à Dijon : Fête de l'Eldo

    Par
    La lutte continue, soyez au rendez-vous : le dimanche 29 mai 2016, le cinéma l'Eldorado et son association de soutien, le collectif Eldo, vous invitent à un rassemblement festif et solidaire : braderie d'affiches, sacs et sérigraphies Eldo, petite restauration, musique, et jeux pour les enfants. Que viva Eldorado ! Ci-dessous le film d'Isabelle et Denis Blatrix sur l'Eldo-fête 2015.