May Day

Viens Lily, it's May Day

 

Lily of the Valley © M's photography Lily of the Valley © M's photography

Viens Lily, it’s May day,

allons à la vallée, 

ici mon coeur est trop lourd. 

Ils battent sur le pavé : matraques, casques et cagoules black.

Et ils tapent, ils frappe, et nassent, gazent.  

La tête, le coeur, l’espoir, tout y passe !

 

Stinky town, 

La ville fume et brûle, allons à la vallée.

Les pissenlits blanchissent les prés d’une étoile de plumes.

Une hirondelle funambule veille sur la ruelle déserte

Du haut de son ciel bleu.

 

Viens Lily, it’s May day, 

allons à la vallée, dévalons le sentier.

Entre les vaches brunes, on s’enfonce dans le bois.

L’arc des branches triomphe du boucan violent.

 

Viens Lily it’s May day

Le bois est frais, baisse-toi.

Là, entre les branches, sens-tu les clochettes comme des lollipops de rosée ?

 

Sweet
lilies of the valley, campées sur leur tige, comme à des fenêtres,

Qui sourient de toutes leurs dents très blanches, 

Sur leur opaque robe laiteuse 

 

Viens Lily, it’s May Day

Laisse un peu tes merry-go-round 

Et roule roule jusqu’à la still life 

Tant qu’elle est là 

 

Toujours vivante

Bruissante et vrombissante

Dans la pleine éclosion de son blanc printemps

 

Viens Lily it’s May Day

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.