Je ris jaune

Je vois des éléphants roses. Des gilets jaunes succèdent aux anoraks bleus des Alpes. Est-ce vraiment cousu de fil blanc ? Moi, je suis plutôt verte. Avec des bleus à l'âme.

J'ai des bleus quand  je vois qu'à Strasbourg, on n'a pas encore abandonné ce vieux projet de rocade des 70's, avec des centaines d'hectares de nature détruites.

Alors je suis rose de plaisir qu'un co-voiturage ait fini par vaincre enfin dans mon travail les inconforts des rendez-vous aux petits matins sur les parkings. Et ça, c'est grâce au prix de l'or noir. 

Et je ris jaune quand je vois les gilets posés à l'avant des voitures.

Moi, je suis un peu rouge de honte d'avoir renoncé à habiter près de mon travail. 

Pourtant j'ai la main verte. Et les nuits sont noires à la campagne sous les étoiles brillantes. 

Mais j'ai fait chou blanc. Je trouve pas à me loger là-bas. Les maisons sont pas trop chères à l'achat mais c'est un métier de rénover. Et quand je cherche à remplir des papiers pour les crédits d'impôts, je vois rouge. C'est un métier aussi de comprendre les aides fiscales. Pendant ce temps, les villages se vident. 

A la ville, je me grise de culture. Cinéma, musée, expos, café-débats et hautes conférences, quel choix ! Café noir anar et culture rouge pop, nuits blanches et feux tricolores, j'en vois de toutes les couleurs. 

Et j'ai une peur bleue de la castagne entre jaunes et verts. 

Alors je ne tire pas à boulet rouge sur les jaunes, même s'ils le  sont aussi le jour des grèves. Je me dis pourtant que s'ils étaient plus rouges, ils n'auraient peut-être pas besoin de mettre un gilet aujourd'hui. Parce que dans le rouge, on y dès le 15 aujourd'hui. Et alors on en voit des vertes et des pas mures. 

Moi qui suis fleur bleue, j'aimerais bien voir à nouveau la vie en rose. Je rêve d'une planète bleue sans fumées noires. Je sais bien qu'on a mangé notre pain blanc mais on pourrait mieux s'organiser. Pourquoi ne lance-t-on pas des grands chantiers de transports publics ? On se demande parfois s'ils n'ont pas du sang bleus tout ces gouvernants pour ne pas voir plus loin. Faut dire aussi qu'à l'assemblée on a 0 col bleu. 

Quand même quelle volée de bois vert ils leur passent les jaunes !  

Avez-vous vu ce merle blanc ? M. Macron a bougé depuis ce printemps à Notre-Dame des Landes !  Il admet maintenant le droit à la colère. Mon amie Albertine en est ravie

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.