Eau de Rose - 4 - Le bruit blanc


- Je te remercie pour le thym. Je respire mieux ce matin. J’ai senti sa chaleur tout contre moi. Comme toi, quand tu es près du feu.

- C’est ça.

- Je suis désolée pour hier ; je suis partie un peu brutalement.

- Je comprends. C’est moi qui n’ai pas été bien maligne. Bien sûr, ce n’est parce qu’on n’entend pas habituellement parler les roses que tu n’as pas de voix. C’est juste moi qui ne suis pas habituée à t’entendre. Ou plutôt à isoler ta voix dans le bruissement du monde qui me parvient comme un grand silence. Mais si j'y pense bien je me dis que ce silence est sans doute fait de mille bruits, comme le blanc l'est des couleurs. C’est juste que mon oreille n’a pas les capacités de distinguer toutes ces voix les unes des autres.

- Je ne comprends pas bien tout ce que tu veux m’expliquer mais je ressens que c’est important ce qui t’arrive. Tu as changé de densité. Ton corps est mieux rempli. Encore un peu et tu vas entrer dans une nouvelle réalité.

- A mon tour de ne plus très bien comprendre.

- Tu ne vois pas non plus les différents univers dans lesquels tu es ?

- Non.

- Et pourtant tu vois le relief dans l’espace ?

- Oui.- Mais pas dans le temps ?

- Je ne vois pas ce que tu veux dire.

- Eh bien, tu ne vois pas les multiples univers qui s’ouvrent de chaque côté de toi et des choses,ni les occurrences qu’ils produisent d’un monde à l’autre selon leur vibration ?

- Ah ? Non, je ne suis que dans un univers à la fois. Je ne vois qu’un plan sans variations et je le vois avancer en même temps que moi sur la ligne du temps.

- Alors comment fais-tu pour te diriger ?

- Huhum. J’avoue que je ne suis pas certaine de savoir bien le faire.

- Je vais me reposer encore un peu, d’accord ? Cela m’épuise parfois quand je parle longtemps avec toi.

Elle a doucement refermé ses pétales sur elle comme on rassemble autour de soi les pans d’un grand manteau et puis elle a semblé devenir plus souple sur sa tige.

De mon côté, j’étais aussi plutôt fatiguée de cette conversation qui ouvrait des horizons bien trop vastes pour mes petites habitudes. Je suis allée chercher une dernière tasse de café et j’ai repris mon courrier. Je me demandais s’il obtiendrait une réponse mais j’étais décidée à mener l’affaire à son terme.

fullsizeoutput-4ce

Eau de Rose - Préambule - Vers le Je 

Eau de Rose - 1 - Là où rien ne vient ricocher sur les rêveries

Eau de Rose - 2 -Une voix rauque

Eau de Rose - 3 - Vieille Lune

Eau de Rose - 4 - Le bruit blanc

Eau de Rose - 5 -Une chaleur tendre

Eau de Rose - 6 - Des larmes de sève

Eau de Rose - 7 - Un blondinet ôté à sa mère

Eau de Rose - 8 - La tache rose sur le gravier

Eau de Rose - 9 - Esclarmonde

Eau de Rose - 10 - Dans la salle des archives

Eau de Rose - 11 - La fleur bleue

Eau de Rose - 12- Le grand clown blanc

Eau de Rose - 14 - Les enfants taquins

Eau de Rose - 15 - Au pays des volcans

Eau de Rose - 16 - De neige

Eau de Rose - 17 - Post scriptum

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.