Bouddha Boudoir, d'Elsa Lévy : the very zen page-turner

Je viens de lire Bouddha Boudoir, the very only zen page-turner. Je l’ai commencé samedi soir. Dimanche matin, je me suis levée pour déjeuner. J’ai pris mon café, mangé ma tartine, et puis, je l’ai terminé. Le roman. Je ne pouvais pas lâcher Virginie. Je ne me sentais pas prise en otage par une tension dramatiquement installée à coups de péripéties ou de tourments intérieurs, non, rien de tout ça.

J’avais juste envie de suivre Virginie Baudet sur son bout de chemin. 

bouddha-boudoir-elsa-levy1

Virginie travaille le soir, jusque tard dans la nuit au Bouddha Boudoir. Ça sonne bien Bouddha boudoir. Serveuse au Bouddha Boudoir, c’est plutôt classe. 

C’est un bar branché du 11e arrondissement de Paris. Et tous les soirs c’est plein. Et toute la déco, c’est des bouddhas. Juste des bouddhas. Partout des bouddhas. Que des bouddhas.

Les gens adorent cet endroit, ils adorent les bouddhas. Ils sont même prêts à payer trente balles un cocktail juste parce qu’il y a des bouddhas. Ça doit les détendre de boire avec l’approbation d’une divinité. Finalement c’est décalé, c’est un peu comme si on se mettait une murge avec le Christ dans un igloo. Pourquoi pas.

Avec Magalie, qui tient avec elle le bar du 1er étage, ça se passe bien. Parfois, elles prennent l’apéro ensemble et Franck ferme les yeux. Franck, c’est le patron. 

Un soir, Virginie trouve dans le sous-sol une statue de bouddha en 2 morceaux, la tête et le corps. Et là, elle ne sait pas pourquoi, elle prend la tête, elle l’enveloppe dans ses affaires et elle part avec. Chez elle, elle l’installe sur sa table basse et la regarde. Et puis elle se renseigne sur Bouddha, la méditation. Elle trouve bien un cours sur Youtube mais ça suffit pas. Alors, elle va voir. Virginie, c’est pas une intello. Attention, ça veut pas dire qu’elle réfléchit pas. Loin de là. En fait, elle se met juste à suivre son chemin… Evidemment, au moment où elle l’emprunte, elle ne devine absolument pas où il va la mener. Sinon, elle ne l’aurait peut-être pas pris ? Quoique. 

Bouddha Boudoir est le dernier livre d’Elsa Lévy, auteure de Je de société, de textes parus dans Causette, et aussi dans Mediapart, dans les années 2012-2013, et dont on trouve encore des traces sur son blog. En plus de son ton décalé qui ne peut que me plaire, le personnage de Virginie est vraiment attachant. Très réel également. C’est rare les personnages de roman qui sont bien dans leur temps. Virginie l’est. Sur la question de l’amitié, du couple, de la maladie, du lien avec les enfants, de l’argent, Virginie est un personnage complètement ancré. Enfin, pas tant. Actuel, plutôt. Et puis, surtout, quel bonheur ! elle ne sort pas d'un salon bourgeois.

La narration est subtile. Je n’en dirai rien de mieux que Anlixelle sur Babelio  : « délicieusement dense, maline et bien plus profonde que le sujet pourrait le laisser croire ». Aelerus parle d’ une auto-dérision de ce que l'on pourrait voir dans notre quotidien. Vit-elle une descente aux enfers ou une montée au Nirvana ? ». 

Chacun est  laissé libre de son point de vue. A tout moment. C’est aussi la force de ce roman. 

On  a un peu entendu parler de Bouddha Boudoir à sa sortie en avril, sur Canal+, où l’on a vu Elsa Lévy faire une apparition au Gros Journal de Moulod Achour devant l’Observatoire de Paris et puis sur France2 pour l’émission dans Quelle éta-gère. Dommage que les quelques critiques en ligne soient seulement celles de lecteurs ou amateurs. Peut-être les professionnels ne vont-ils pas lire au-delà du service de presse local ? Tant pis pour eux ! Ils se rattraperont peut-être sur l’adaptation cinéma sur laquelle travaille Elsa en ce moment… 

Roman philosophique comme à la médiathèque de Cergy ? Feel good book comme chez un éditeur d’ebook ? Page turner assurément. Un ami qui passait me voir l’a trouvé sur la table et l’a ouvert. Il n'a pas tardé à éclater de rire. Alors, il s'y est plongé. Vingt minutes après, il y était toujours. A l’heure actuelle, je ne suis pas certaine de le retrouver un jour. Le livre. L’ami est parti avec et j’espère le retrouver chez une amie. J’espère aussi qu’il n’y a pas trop de passage chez elle en ce moment. Sinon, tant pis, je retournerai voir mes libraires pour le commander ! Bouddha Boudoir, chez Intervalles, par Elsa Lévy. 

 

 

Blog d'Elsa Lévy

http://www.elsa-levy.com/autour-du-livre

 


Evoqués dans le billet :

http://www.cergytheque.fr/un-peu-de-philosophie-dans-vos-lectures-les-romans-philosophiques-1547

https://www.babelio.com/livres/Levy-Bouddha-Boudoir/912343/41portee=membres&desc_smenu=l

https://www.france.tv/france-2/dans-quelle-eta-gere/156393-bouddha-boudoir-d-elsa-levy-intervalles.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.