Femme Emploi

A l'occasion de la Saint-Valentin, François Fillon annonce dans un communiqué qu'il a décidé de créer une indemnité de "Femme Emploi".

Mardi 14 Février 2017, Mairie de Solesmes, 20 : 36 : 14, par C Anular

 

Rétablir la justice

C'est à la mairie de Solesmes que François Fillon avait invité la presse à le rejoindre ce mardi. Le candidat de la droite a créé la surprise en ajoutant une nouvelle mesure à son programme : le 'Femme Emploi". Cette mesure entrera en vigueur dès son élection et réparera une injustice faite aux femmes d'agriculteurs et d'artisans. Celles-ci se verront en effet attribuer une indemnité fixée entre 3500 et 6500 euros pour les nombreuses heures de travail effectuées aux côtés de leurs époux et jusqu'alors non rémunérées ni reconnues par la pension de vieillesse.

Hommage aux travailleuses invisibles

François Fillon, accompagné de son épouse, a expliqué que cette Pénelope Affaire qui avait secoué le pays depuis maintenant plusieurs semaines devait trouver une issue positive et que cette mesure en était la conclusion définitive. Puisqu'il lui était en effet impossible de justifier l'indemnité d'assistante de parlementaire offerte à Pénéloppe autrement que par amour et en remerciement de tous les moments rasants qu'il lui faisait subir avec ses répétitions de discours soirs et matins, il se devait d'étendre cette mesure à toutes les femmes d'agriculteurs qu'il voyait sur le terrain aux côtés de leur mari à manier la fourche sans se déclarer travailleuses pour ne pas grever le budget de l'exploitation d'un salaire supplémentaire.

Il a poursuivi en rendant hommage à toutes celles qui  étaient restées au foyer pour élever les enfants uniquement parce que leur mari avait déjà un emploi correct et qu'elles estimaient de leur devoir de ne pas prendre la place de quelqu'un qui en aurait véritablement besoin.

Il n'a pas non plus oublié de citer toutes les femmes de petits artisans qui s'occupaient de la comptabilité de la petite entreprise pour soulager les soirées de leur mari usé par sa journée de travail.

Du feu des projecteurs aux feux de l'amour

D'être ainsi sous les feux des projecteurs lui avait rendu insupportable le sort de toutes ces femmes qui n'avaient pas la chance comme Pénélope d'avoir un mari qui puisse reconnaître leur travail faute de pouvoir le financer par de l'argent public, issu de privations pour de nombreux ménages.

Il a terminé en se tournant vers Pénélope pour lui offrir un bouquet de roses rouge et la remercier de lui avoir, par l'amour qu'il lui portait, ouvert les yeux sur la vraie politique qu'il avait depuis toujours souhaité mener sans oser se l'avouer.

Thatcher out

Certains murmurent qu'en coulisses, il aurait ajouté que son admiration pour Mme Thatcher avait fait long feu depuis que la cellule psychologique de son staff de communication,  mobilisé pendant la Pénélope Affaire avait au passage et dans une bienheureuse sérendipité élucidé son complexe d'Oedipe pour une mère un peu Folcoche à ses heures.

Plus qu'un tournant dans sa politique, c'est un véritable "coming out".

Des réactions mitigées

Les réactions n'ont pas tardé : Marine Lepen jusqu'ici silencieuse dans la campagne a parlé d'une scandaleuse mesure sexiste. Benoit Hamon a décidé de relever le montant du salaire universel à 1 500 euros.

Consulté, Jean-Luc Mélenchon n'a pas souhaité s'exprimer. Son hologramme non plus.

Sur la toile, la mesure déchaine beaucoup de commentaires sur le nom donné de "Femme Emploi" qui ne plait pas vraiment, voire même exaspère.

Mardi 14 Février 2017, Mairie de Solesmes, 20 : 54 : 12, par C Anular

Des touristes de passage à Solesmes pour un stage de chant grégorien à l'abbaye Saint-Pierre sont venus signaler en main courante à la gendarmerie que le parterre municipal de roses entourant la fontaine sur la petite place face à l'entrée du célèbre monastère avait été entièrement coupé, soigneusement cependant.

 © CC0 via Pixabay © CC0 via Pixabay

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.