Marx aux strapontins

Le jeune Karl Marx, de Raoul Peck, suivi d'un éclairage par François Jarrige, enseignant chercheur, a rempli la grande salle du cinéma indépendant l'Eldorado de Dijon

374770
Pas un strapontin de libre pour les retardataires !

La grande salle de l'Eldo était bondée pour découvrir une présentation de la vie de Karl Marx au moment où il fonde avec Engels la Ligue des communistes en Grande-Bretagne.

Le film s'ouvre sur le texte qu'il écrivit suite à la punition de travaux forcés pour qui ramasserait du bois mort dans les forêts : La loi sur les vols de bois, paru en 1842. Karl Marx a 24 ans et c'est un jeune père amoureux. Il peine à faire vivre sa petite famille avec les articles qu'il publie. 

A Londres, Engels, fondé de pouvoir de son père, à la tête de plusieurs manufactures de textile, voit une jeune ouvrière, Mary Burns, se dresser contre des conditions de travail très dures, qui créent des accidents pour un salaire de misère. Il la suit et se met à écrire La situation de la classe ouvrière en 1844.

Les deux hommes se rencontrent, s'apprécient, vivent, écrivent. Le film s'arrête à la rédaction commune par Karl, Jenny, Friedrich et Mary du Manifeste du Parti communiste au début de l'année 1948. 

Un débat ouvert

François Jarrige, enseignant chercheur, a ensuite expliqué au public les grandes lignes de l'Europe tant intellectuelle qu'ouvrière dans les années 1830, et a répondu aux questions des spectateurs désireux d'en savoir davantage. Communistes icariens, phalanstériens, et d'autres mouvements politiques et sociaux de l'époque ont ainsi trouvé leur place dans l'édification de la période précédant la révolution de 1848 qui abolira l'esclavage et réduira la journée de travail à 10 heures. 

Le public a lui aussi contribué au débat par des apports nourris et intéressants sur la vie de Marx, Bakounine et l'anarchie...

L'éducation permanente 

L'Eldorado se montre ainsi fidèle à son oeuvre d'éducation permanente et populaire, démontrant une fois de plus l'intérêt du public pour des questions sociales et politiques. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.