Blog suivi par 83 abonnés

Miscellanées

  • You’re my inner child Greta

    Par | 14 commentaires | 12 recommandés
     © RNST © RNST
    Tu es l’enfant intérieur que je porte en mon coeur. Celui que je ne saurai jamais consoler de voir les animaux disparaitre, les rivières s’assécher, les glaciers fondre, les arbres s’en aller.
  • Ici les coqs chantent

    Par | 40 commentaires | 12 recommandés
    petition-img-69664-fr
    Ici les coqs chantent tôt le matin et le soleil se lève dès l’aurore. Le soir, on entend aussi des chiens qui aboient sur la colline. Et les coquelicots étaient tout rouges en juin.  A la radio, il y a des procès contre les coqs ...
  • À l'ombre du Corot

    Par | 11 commentaires | 10 recommandés
    6506-2005-0126vitrine110097
    Faire reculer les voleurs de rêve par la liberté.
  • Ici et à la radio

    Par | 50 commentaires | 49 recommandés
    Ici les routes mènent au ciel. Sur les plateaux blonds, les machines moissonnent tard le soir. Entre les champs de blés, les routes des villages sont des fils étroits. Elles fondent sous le soleil brulant, et les chaussées tombent. Il est difficile de se croiser là. C’est la revanche des vieilles voitures qui n’ont rien à perdre et gardent le haut du pavé malgré leur pauvreté. A la radio...
  • Une cocarde, un cocard

    Par | 7 commentaires | 5 recommandés
    33339-1
    Etonnante langue française ! (Petit exercice d'exemplarité)
  • Billet bête comme ses pieds

    Par | 23 commentaires | 14 recommandés
    p1013552
    Trop sérieux s'abstenir ( de lire )
  • May Day

    Par | 32 commentaires | 6 recommandés
    Lily of the Valley © M's photography Lily of the Valley © M's photography
    Viens Lily, it's May Day
  • Épiphanique Vanité

    Par | 4 commentaires | 6 recommandés
    Sonnet pour Notre-Dame (vanité)
  • Un petit rose au soir

    Par | 6 commentaires | 5 recommandés
    Il y avait ce mercredi soir un petit rose au ciel qui sentait bon le retour des arrosoirs qu'on pose au coin d'un mur lorsque le jour a décliné.
  • Delermie : Jouer au Titanic

    Par | 8 commentaires | 6 recommandés
    Souvent ça nous arrive presque par hasard et ça brille dans l’été, quand on est désoeuvré. On est là dans le début d’après-midi, comme un sans-logis, parce qu’on n’a pas trouvé le sommeil et qu’on s’agite un peu, malgré la chaleur écrasante. On traverse la rue du village brûlant de soleil, comme un cow-boy sur la main street.