Les nouvelles de Mohamed Souleymane

C'était plus de deux ans que j'ai rendu une visite a mon fils et c'est derrière une vitre et pendant une période de 40 minutes, sachant que la visite était difficile quand elle a atteint votre fils et que vous ne pouviez pas le toucher.

Quelle est la condition humaine et psychologique? Et quand je l'ai vu de derrière un verre, il était lié avec les mains et les pieds

  1. Il ne connaît ni l'anglais ni le français
  2. Depuis l'invasion de covid et jusqu'à ce moment, personne n'a été autorisé à lui rendre visite
  3. Il n'a vu aucune association des droits humains dans la prison du désert du Néguef 

 5 Nous n’avions pas le droit d’envoyer les affaires les plus élémentaires, à savoir des vêtements ou des couvertures pendant l’hiver et le froid glacial. Vous savez, mon frère, à quoi ressemble le désert

 

  1. Visites pour moi au cours de la période de neuf ans, j'ai pu lui rendre visite trois fois et je ne les ai reçues qu'après ma grève de la faim et des médicaments

 

7 Il y a 7 personnes dans la salle, et le nombre varie de temps en temps

 

  1. Oui, il continue ses études mais toutes les branches ne sont pas autorisées, mais il continue l'étude en secret et malgré l'occupant

Une décision a été rendue en 2016, une décision de l'Organisation des Nations Unies pour les droits de l'enfant selon laquelle la détention de Muhammad et de ses compagnons était illégale, arbitraire, injuste et un jugement injuste après qu'une affaire a été déposée par des avocats.

 

10 Je pense toujours si je rester en vie et le serrer dans mes bras et quand il partira, comment sera sa santé et son psychisme après avoir été privé de son enfance, il entre dans les familles 15 ans et sort 30 ans Quand va-t-il construire son avenir?

 

  1. Pour la connaissance, l'occupation différent du reste du monde avec ses procédures, par exemple, le monde a un an d'emprisonnement de neuf mois, ils ont une année complète de 12 mois dans le monde, quand une personne meurt en prison, le le corps est reçu à sa famille pour l'enterrement, ils ne retiennent pas les corps

Bises

Abdallah

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.