claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

758 Billets

1 Éditions

Billet de blog 3 nov. 2019

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

«C'est historique, le niveau des élèves remonte» prétend Blanquer très remonté

On pouvait s'y attendre, le ministre est «remonté» comme un coucou! Avec Blanquer, les historiens de l'éducation peuvent être «heureux» car ils ont du «grain à moudre» : il ne se passe jamais longtemps entre deux de ses annonces qualifiées d'historiques. On n'est pas déçu suite aux évaluations CP et CE1.

claude lelièvre
Historien de l'éducation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Jean-Michel Blanquer devrait pourtant être plus prudent dans son triomphalisme pro domo continuellement réitéré. J'en ai donné quelques exemples dûment circonstanciés dans l'interview qui paraît  cette semaine dans "Fenêtres sur cours'' (l'organe du SNUipp). Mais on peut continuer, car il y en a encore d'autres de la même eau.

Et le ministre actuel de l'Education nationale aurait dû être tout particulièrement prudent dans les propos qu'il a tenus dans le JDD du premier dimanche de novembre sur les évolutions des résultats des évaluations en lecture et en mathématiques pour les classe de CP et CE1. Les spécialistes et les praticiens de ce type de problème s'exprimeront mieux que moi sur le sens qu'elles peuvent avoir et les limites de confiance qu'on peut leur accorder. Mais, même en faisant l'impasse sur ces interrogations qui ne manqueront pas d'avoir lieu, on peut d'ores et déjà faire quelques remarques qui questionnent le triomphalisme affiché par l'incorrigible Jean-Michel Blanquer .

"Nous vivons un moment historique pour l'école: d'une part la maîtrise des savoirs fondamentaux est en hausse - autrement dit le niveau des élèves remonte - et d'autre part, l'amélioration est plus forte pour ceux qui viennent des territoires les plus défavorisés. Cela répond à mes deux objectifs principaux : hausser le niveau général, assurer plus de justice sociale" affirme-t-il glorieusement dans le JDD.

On passera (mais excusez du peu ) sur l'impertinence de l'équation faite par Blanquer: "la maîtrise des savoirs fondamentaux est en hausse, autrement dit le niveau des élèves remonte'' (seuls compteraient certains types de résultats, et seulement en lecture et en mathématiques, et seulement pour les CP et CE1) afin d'en venir aux chiffres tels qu'ils sont présentés dans un encart du JDD sous le titre déjà évocateur: "le niveau des CE1 s'améliore, celui des CP fluctue'' ( résultats en hausse ou en baisse selon les divers critères retenus au CP)

On n'épiloguera pas longtemps cruellement (envers Blanquer ) sur'' le niveau qui fluctue pour les CP'' pour s'en tenir à ce qui serait le plus favorable pour'' l'annonce historique'' de Blanquer, à savoir les chiffres ayant trait à ''l'amélioration du niveau des CE1''

Pour ce qui concerne l'évolution des résultats en français aux évaluations CE1, cinq des six domaines évalués apparaissent effectivement en hausse (de 0,7 point à 5 points), un seul en baisse (de 1,4 point). En mathématiques, "deux progrès significatifs sont visibles en début de CE1, ainsi qu'une forte chute en représentation de nombres entiers (- 6,1%) ''

L'encart du JDD a aussi pour sous-titre: "REP-Rep+: l'écart se resserre''. Et  le critère ''lire de façon satisfaisante'' est pris pour exemple significatif: on est passé de 70 % des élèves (en secteur hors éducation prioritaire) en 2018 à 72% en 2019; alors que dans le même temps on est passé de 58% en 2018 à 62% en 2019 pour les élèves en REP-REP+.

Soit. Ce n'est pas tout à fait rien. Mais cette réduction d'écart de 12 points à 10 points apparaît sans aucune mesure avec l'effort d'encadrement fait (le dédoublement des classes de CP et CE1 en éducation prioritaire ). Et l'on pourrait soutenir que c'est finalement un résultat plus ''dramatique'' que ''positif''. En aucun cas ''historique'' (positivement)...

Au lieu de ''triompher'', un ministre de l'Education nationale soucieux vraiment de son ministère devrait interroger ces résultats en réalité contrastés afin que l'on puisse vraiment progresser.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Après l’embargo sur le pétrole russe, l’Europe dans le brouillard
Annoncée depuis des mois, la guerre du pétrole contre la Russie est une réalité depuis lundi 5 décembre. L’Europe a engagé un embargo, les membres du G7 imposent un plafonnement du prix du baril à 60 dollars pour les pays tiers. Avec quelles conséquences ? Personne ne sait.
par Martine Orange
Journal
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019. L’élue dénonce un  « règlement de comptes » d’anciens du RN.
par Marine Turchi
Journal
L’animateur de CNews Jean-Marc Morandini condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineurs
Jugé pour corruption de mineurs sur deux jeunes de 15 ans et un autre de 16 ans, l’animateur de CNews a été condamné lundi à un an de prison avec sursis.  
par David Perrotin
Journal — Justice
Barbouzes du PSG : la police sur la piste d’une tentative de chantage à 100 millions d’euros
Le lobbyiste Tayeb Benabderrahmane, détenu à Doha en 2020 après avoir obtenu des documents confidentiels appartenant au patron du Paris Saint-Germain, aurait souhaité par la suite réclamer 100 millions d’euros à l’émirat du Qatar, propriétaire du club, selon un document confidentiel. Il dément formellement.
par Yann Philippin

La sélection du Club

Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère