Pourquoi nous soutenons la grève des cheminot.e.s

La bataille du rail est notre bataille à toutes et tous. C'est pourquoi nous multiplions les initiatives pour apporter notre soutien aux grévistes, et donner des arguments à celles et ceux qui veulent se joindre à la bataille pour la défense du service public ferroviaire.

Depuis le début de la grève, le ton du discours gouvernemental a changé. Les attaques frontales contre les cheminots et leur statut ont baissé une intensité, tandis que du côté de La République En Marche, on met plus en avant la nécessaire adaptation à la concurrence, qui passe par la réforme de la SNCF. En face, les représentants syndicaux réussissent à mettre en avant le fait que la bataille du rail est une bataille de tous et toutes pour toutes et tous, même si l'on ne sait pas vraiment à quel point ces discours ont une prise sur la population, que ce soit du côté gouvernemental ou du côté syndical. 

C'est pourquoi il est important de continuer à prendre notre part du combat. Mener la bataille en agitant les idées, en montrant toujours que le service public du rail est en jeu. Dans le Gard, nous l'avons déjà fait en nous rendant sur les piquets de grève, mais aussi avec des initiatives plus "communicatives". 

Pourquoi nous soutenons la grève des cheminot.e.s © Le Cri du Gard

Contribuer à des caisses de grève, se rassembler comme dimanche prochain devant la gare de Nîmes. Les façons de soutenir de manière spontanée cette grève, et défendre ainsi le service public du travail, sont nombreuses. Multiplions ces initiatives, partout !  

Appel à un rassemblement à Nîmes © Clément Luy Appel à un rassemblement à Nîmes © Clément Luy

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.