Non, nous ne sommes pas des enfants capricieux

A la suite des interventions médiatiques du Président de la République Emmanuel Macron sur la mobilisation étudiante contre la loi O.R.E, le collectif d'étudiant·e·s nantai·se·s mobilisé·e·s a pris l'initiative de rédiger cette lettre ouverte. Nous y réaffirmons nos revendications afin d'écarter tout malentendu qui pourrait s'être immiscé au sein de celles-ci.

Nantes, le 17 avril 2018

  

            Chers tous et toutes,

 

            Aujourd’hui, en réponse à la loi ORE « Orientation et Réussite des Étudiants », une voix de plus en plus forte s’élève des Universités. Partout en France, les contestations contre le plan Etudiants se font de plus en plus nombreuses et vous vous posez certainement des questions sur l’avenir de vos enfants, frères et sœurs mais aussi concitoyens. Ou peut-être pas. Les médias nationaux les plus regardés ne parlent que très peu de la loi ORE, se focalisant sur le moyen d’action utilisé qu’est le blocus, occultant alors la contestation véritable des étudiants et étudiantes mobilisés. Le blocus n’est pas le cœur du débat. C’est le glissement de l’Université, lieu d’enseignement et de débat ouvert à tous et à toutes, vers une Université sélective qui tend à une visée entrepreneuriale. 

C’est pourquoi, nous, étudiants et étudiantes mobilisés, avons décidé de nous adresser à vous. Nous refusons que notre message soit biaisé par une volonté politique de nous réduire à des enfants capricieux, rêvant d’examens en chocolat. Notre volonté n’est pas d’empêcher les autres étudiants d’étudier, notre volonté est de permettre à tous ceux qui le souhaitent, d’avoir accès à l’Université.

La loi ORE proposée par notre gouvernement fait notamment suite à des problèmes majeurs rencontrés ces dernières années, en particulier l’année dernière. Parmi eux se trouve le tirage au sort pour les filières dîtes « en tension ». Autrement dit celles pour lesquelles les candidatures excèdent les capacités d’accueil. La loi ORE fait également suite à un manque cruel de moyens au sein des Universités aujourd’hui, mais aussi à un baby-boom datant d’il y a vingt ans, dont les conséquences étaient prévisibles, mais qui n’a donné lieu à aucune mesure de prévention. C’est la sélection à l’entrée de l’Université qu’a choisi le gouvernement, afin non pas de remédier, mais de palier ces fissures déjà existantes.

Car si le gouvernement et notamment Madame Vidal, porteuse de cette loi, se refusent à employer ce terme, nous les invitons à expliquer la différence entre la sélection, et la mise en place de critères propres à chaque Faculté de France afin d’ « ordonnancer » les candidats. Oui, c’est bien de cela dont il s’agit aujourd’hui avec l’application de la loi ORE : trier, ordonnancer, accepter ou refuser les bacheliers. Notes, aptitudes, projet professionnel tout juste naissant, et tout cela, à budget constant, du moins pour cette année, selon le Ministère. Voilà certains des critères qui pourront être retenus.

La sélection contre le tirage au sort nous direz-vous, n’est-ce pas une meilleure solution ? Pour nous, aucune des solutions ne satisfait les principes de l’entrée à l’Université. En effet, cette sélection va s’opérer selon des critères propres aux Facultés, subjectifs et certainement pas déterminants de la capacité des bacheliers à obtenir leur Licence. A titre d’exemple l’obtention du BAFA serait valorisée afin d’être accepté en STAPS ou encore la participation à des séjours linguistiques pour intégrer certaines facs, pourraient aussi être mis en avant. Cela creusera donc les inégalités déjà existantes entre les classes sociales. Les lycéens et lycéennes  issus de milieux les plus aisés pourront en effet satisfaire ces critères,  alors que les lycéens venant de milieux davantage défavorisés rencontreront davantage de difficultés et seront donc pénalisés.

Les opposant.e.s à cette réforme sont loin d’être minoritaires et extérieur.e.s aux Universités contrairement à ce que Monsieur Macron laisse entendre lors de ses interventions télévisées. Ainsi, si les questions des blocages et celle des examens sont systématiquement évoquées, nos réelles revendications sont passées sous silence.

En effet partout en France, professeurs, membres de personnels administratif des Universités, étudiant.e.s, lycéen.ne.s ainsi que directions des facultés se mobilisent contre la loi ORE. La raison qui nous rassemble tous et toutes ? L’idée d’une Université, lieu de savoir ouvert à chacun.e, c’est-à-dire ce qui fait le propre de l’Université : son universalité. A l’heure où l’accès à l’enseignement est de plus en plus sélectif, au travers des classes préparatoires ou des écoles privées hors de prix ; l’Université est l’une des dernières portes ouvrant la possibilité d’étudier gratuitement à tous, sans sélection aucune vis à vis de l’origine sociale.

Vous pensez certainement que si nos intentions sont légitimes, utiliser un moyen aussi clivant et peut être même aussi radical que le blocage est contestable. A Nantes, plusieurs tentatives de dialogue avec la présidence de l’Université ont été engagées mais sont restées sans réponse. Après de nombreuses tentatives, l’action concrète la plus efficace, en parallèle aux opérations d’informations via la distribution de tracts et l’organisation d’Assemblées générales, s’est avérée être le blocage des Facultés. Pour nous étudiant.e.s et lycéen.ne.s, ce moyen d’action équivaut à la grève dans le milieu professionnel. Les Facultés sont bloquées, en signe de protestation mais aussi afin de ralentir la mise en place de la réforme et de nous permettre de nous mobiliser.

Certains ou certaines nous diront que le blocus n’a aucun impact. A cette affirmation, nous apportons la preuve du contraire. A la suite de ces blocus, des réunions sont organisées par les directeurs d’UFR, des motions sont adoptées par les Conseils de gestion, certains professeurs et personnels nous rejoignent en Assemblée générale.

De plus, certaines personnes opposées aux blocages s’intéressant alors au mouvement étudiant, changent d’avis, se mobilisent et supportent désormais un blocage dont elles ont pu constater l’efficacité.

Nous dénonçons par ailleurs, soutenus par nombre de nos professeurs, et certains directeurs d’UFR, les interventions policières d’une violence extrême et injustifiée à Montpellier, Lille, Strasbourg, la Sorbonne, Tolbiac, Nanterre, afin de déloger les étudiants occupants de certains amphithéâtres choisis pour accueillir la mobilisation. En effet ces lieux ont été transformés en lieu de vie animé par les Assemblées générales, instance de décision du mouvement. Différents comités se répartissant les tâches, des Universités populaires symboles d’un partage de connaissances horizontal sont développées. Plus largement ces amphithéâtres sont devenus des lieux d’échanges ouverts à tous et toutes.

Nous nous mobilisons ainsi pour les générations à venir. Nous nous mobilisons pour eux, pour nos frères et sœurs, pour nos futurs enfants, pour vos enfants. Et nous vous appelons à venir nous soutenir, à venir manifester avec nous afin d’obtenir le retrait de cette loi, afin de lutter contre un gouvernement de plus en plus répressif et de moins en moins soucieux de nos droits les plus fondamentaux.

 Des étudiantes et étudiants Nantais mobilisés pour le retrait de la loi O.R.E

Théo Kermagoret (Droit et Sciences politiques), Adèle Courtet (L3 Histoire), Emmanuelle Carton (L2 Histoire) ROBINAULT Louise (L3 Philosophie), DARRAS Kevin (Histoire), MARTIN Pierre (L3 Economie), BONHAIRE Gabriel (L1 Droit) LHAMENIER Louise (L1 Lettres), FLEURY Juliette (L2 Philosphie), CHAPALAIN Clémence (L3 Psychologie), GUYON Adrien (L2 Histoire), GENAIS Cédric (L1 Histoire), MARTINEAU Pauline (L1 Histoire),  LB Louis (L1 Histoire de l'art), CORBINEAU Manon (L1 Sociologie), COLLIGNON Pauline (Histoire) ASSADA Anne-Lise (Philosophie) NERRIERE Camille (Philosophie)  PLET Caroline (Science du langage)LG Maxime (Histoire) PLANCHARD Malou (LEA) MAYADOUX Pauline (LEA) JEANNAU Lola (Sociologie) LAGARDE Arthur (Histoire) PADIOLEAU Axel (LEA) DE LA RUELLE Antoine (Sociologie) ROBERT Adèle (LEA) MACKC Amandine (Sociologie) LENY Anne-Laure (Sociologie) MOHEVO Marine (Sociologie) LAVILLE Martin (Informatique) DUBOIS Hippolyte (Informatique) KERBRAT David (Informatique) MARRAZZO Samuel (Géographie) RIPOCHE Clément (Lettres-Langues) CHARRIER Olive (Sociologie) GRENET Mathilde (Lettres-Langues) CATROU Laura (Histoire) THOMERE-ABILY Enzo (Histoire) GAUTIER Guillaume (Histoire) BAULZY Ianis (Philosophie) AVICE Mathilde (Histoire) GRUCHET Bastien (Géographie) TAMBA Yunn (Géographie) SECHET Romain (Droit) CONSTANT Rubens (Histoire) RUCHON Louis (Philosophie) ALBERT Jean-Marie (Philosophie) VERGNAUD Alban (Sciences) BRIAND Pierre (Philosophie) GUILLOTON Eliza (Sociologie) VARENNE Flavio (Histoire) BRUMET Alexandre (Sociologie) HAUFIN Reuune (Lettres) THOUIN Ludivine (Lettres) DDHOUME Vincent (Sociologie) BOËTTARD Lou (Philosophie) ROUSSEAU Tom(Philosophie) ROUSSEAU Mathis (Sociologie) TRAN-LÊ Sidonie Biologie MOCAËR Jordan (Philosophie) RENOULEAU Marsin (Philosophie) MAISIUGAN Justine (Philosophie) SAUDRAIS Marie (Philosophie) POENOT Anne (Lettres) GUILBAUD Samantha (Histoire)
DORVAULT Elisa Langues SUDRE Candice (Lettres) DASSY Lucile (Philosophie) FUMOLEAU Jean (Philosophie) LE SCOUILLER Bremewenn (Sociologie) PETIT Amandine (Lettres) AUBRY Margot (Langues) GUERNIGOU Léa (Langues FLEURY Nina (Géographie)
SOULAS Robin (Géographie) MADIOT Camille (Géographie) CHAPPET Tanguy (Histoire) OUVRARD Benoit (Histoire) OGER Lorenza (-(Langues) HAUTOT Marie (Langues PICOT Gauthier (Langues) DANO Yoann (Sciences) PLESSIS Revine, LEPAGE Laëtitia (Philosophie)
GOUPILLEAU Salomé Langues CHAMI Riwan (Histoire) DAVID Jean-Marie (Sciences de l'éducation) MANIN-DESGRANGES Mathys (Géographie) BOURBANNEUX Mathieu (LEA) MONTAUBAN Albane (LLCE) HENSENS Muriël (LLCE) DJEZIRI Selma (LLCE) BLANCHARD Jeanne (Sociologie) GODARD Yoann (Sociologie) COLAS Baptiste (Histoire) PREVOT Benjamin (Droit) LAMBERT AOUIZERAT Solal (Droit) BOULALA Sirine (Psychologie) RIALLAND Bastien (Éducation) LAMAYE Dimitri (Éducation) AUGEREAU DELARBRE Klervi (Droit) KERMAGORET Théo (Droit) SCHNEIDER Axelle (Histoire) DANIEL Guillaume (Archéologie) DURAND-FLEURANCE Hugo Eco-gestion BIRRIEN Typhaine (Psychologie) CADEAU Jeanne (Psychologie) MARTINEAU Kevin (Psychologie) PAUL-HAZARD Anna (Histoire) MOREL Caroline (Histoire) SERAPHIN Anaïs (Psychologie) ROLLAND-BALZON Anaël (Sociologie)
ROUAT Amandine (Sociologie) ROSSIGNOL Iris (Sociologie) ROBIN Florian (Histoire) BICHON Matthieu (Histoire) DUFOUR Aline (Histoire) RATOUIT Julie (Histoire) RIBARD Laure (Histoire) BAUDY Baptiste (Histoire) FILINGERI Jade (Histoire) LECOQ Jules (Histoire) MATHELIER Pierre (Histoire) MOINEAU Evenne (Histoire) POUVREAU Marie (Histoire de l'art)
PADIOLEAU Axel (Histoire) HÖR Grégoire (Histoire) ANGECIM Huye (Histoire) GOUDET Lisa (HHAA) FADILI Mila (LLCE) CHAMOUX Clara (Histoire) BROWN Lucy (LLCE) SOLTER Marce (Histoire) TERRIEN Lise (Histoire) ARRIVE Valentine (Lettres modernes) CSABA Mélisande (Lettres modernes) JARNOUX Nicolas Extérieur LACAVE Julie (LLCE) LATIMIER Adèle (Sociologie) ANIS Maëva (Lettres modernes) MAUDET Jean-Deny (Sociologie) DUGAST Gwendal (Histoire) PARENTAUD Yelena (Histoire) LOQUOME Thomas CORCHOUREN Hugo (Psychologie) ARMAND Richard (Histoire)
ROUVREAU Rémy (Géographie) CHAMPCIAUX Elisa (L1 Sociologie) MONFFORT Meindert (L3 Histoire) TALLIO Louison (L2 Sociologie) LIGER Priscillia (L2 Sociologie) LEGOFF Melissa (L2 Sociologie) QUENACH Laurent (L1 Droit) KABRA Soufiane (L3 Histoire) LINARES Thibault M2 (Biologie) KERGOSIER Marie (L3 Lettres Modernes) GILLET Marjorie (L2 Histoire) MORLIER Maria (L2 Géographie) LIPS Noémie (L1 Droit) GASSE Cassandre (L2 Lettres-Langue) MARTELLIERE Etienne (L1 Biologie-Ecologie) SENA Louise (L1 Philosophie) DELCHER Titouan (L2 Histoire) PINVIDIC Maël (L2 Histoire) LOREAU Marine (L2 Histoire) HUDON Mickaël (L1 Philosophie) M. BOLTEAU (Histoire) M. VALLEE (Histoire) M. ROCHER (Histoire) RENAUD Cholé (Psychologie) QUILICI Adèle (Sciences de l’éducation) M. FAUCHER (Sciences de l’éducation) M. LERMITE (Sciences de l’éducation) M. BARRE (Sciences de l’éducation) M. MIGUET (Sciences de l’éducation) M. HORY (Sciences de l’éducation) M. THOMAS (Sciences de l’éducation) M. GIMELLI (Sciences de l’éducation) M. PHILIPPE (Sciences de l’éducation) M. DARCQ (Sciences de l’éducation) M. VIOLAIN (Sociologie) M. VIGNAUD (Sciences de l’éducation) M. GUILLOT (Sociologie) BOURSIER Jean Baptiste (Anglais – ESPE) M. SUTEAU (Anglais – ESPE) M. MORET (Sociologie) M. MORISSET (Sociologie) M. MORIN (Philosophie) M. COUTHOUIS (Histoire) M. LERAY (Sociologie)
GABILLAUD Marie (LLCE) M. FILLATRE (Sciences de l’éducation) M. GAYET (LLCE) M. ORHON (LLCE) M. SAID (Sociologie) M. MOHRAU (Sociologie) M. GRESSER (Sociologie) M. PEZERON (Sociologie) M. BOUCHER (Biologie) BRANCHEREAU Simon (Archéologie) ORAVIGNAC Alexandre (Histoire de l’art) M. FAUCHER (Histoire de l’art) M. BERTET (Histoire de l’art) M. LARRIEU (Histoire de l’art) M. ARRIGONI (Histoire) M. LE SAUX (Géographie) M. SOULET (Géographie) M. COLOSIO (Géographie) M. MILCENT (Géographie) M. MILCEUT (Géographie) M. LECLERC (Histoire) M. LIMOUZIN (Histoire) RAULT Pauline COMPAGNON Yoann VIVIANI Thomas TALLIO MATTHIEU LE SCEL Emile (L2 Histoire) KAPPES Zoé (L3 Histoire) JOLLY Oriane (L3 Droit)DAS Léovanie (L3 Droit) TURRADO Flora (L3 Droit) ROBERT Léa (L2 LLCE Anglais) SIMMONEAU Sola (L2 LLCE Anglais)
MAISONNEUVE Margot (L1 Histoire de l'art) GIRODET Laure (L3 Sociologie) FRANCOIS Noémie (L3 Sociologie) GREAU Cindy (L3Sociologie) FUZEAU Rachel (L2 Sociologie) EL HADEK Nasserine (L2 Sociologie) FRANCOIS Helene (L2 Sociologie) DALIBERT Jeanne (L2 Sociologie) TASSET Romane (L2 Sociologie) BAUDRY Océane (L2 Sociologie) BLAIN Floriane (L2 Sociologie) BOUYSSOU Maelys (L2 Sociologie) CARRE Stéphane (L2 Sociologie) DROHON Axel (L3 Géographie) LEVEAUX Addison (L2 Histoire) LE GUILLOUX Etienne (L2 Histoire) LALEYER Bastien (L2 Histoire) VIENNET Isaure (L1 Sociologie) TERRADE Lise (L1 Sociologie) BRUNEAU Dorian (Histoire L1) CHARRIER Renaud (Histoire L1) GAUTHIER Prosper (Psycho L2) DANAIS Malorie (Psycho L2)
COUILLEAU Lucile (Psycho L2) LE THIEC Léo (Sociologie L1) MARX Mickael (Sociologie L1) MARTINIER Flora (Sociologie L1) BERTIN Héloïse (Sociologie L3) BOUREAU Clara (Sociologie L3) CHATELLIER Pauline (Sciences M1) CHENOT Camille (Sociologie L2)
CAILLEBOTTE Louise (Lettres Modernes L3) LE FLOCH Salomé (Lettres Modernes L3) BOURGEON Solène (Lettres Modernes L3) QUILLY Yuna (Sciences de l’éducation L1) MOUSSET Nino (Sociologie L2) TABET Elsa (Philosophie L3) CAMPAGNE Thibault (Lettres Classiques L1) CICUTTINI Paola (Philosophie L3) ELLEOUET Gabriel (Sociologie L1) BARRE Lisa (Sociologie L1) PICARD Louis (Sociologie L3) GOUGEON Emilie (Lettres Modernes) PASQUIER Thomas (Histoire M2) PAVARD Eliott (Sociologie L2) PENANHOAT Paola (Sociologie)GUILLEME Camille (Science de l’éducation L1) JUDKOWIAK Marie (Histoire L1) HAÏDRA Flora (Psychologie L3) RAZAFINDRAMASY Johan (LLCE Anglais L3) PAUL Emilie (LLCE Anglais L3) BICHON Clara (LLCE Anglais L3) BERTRAND Sarah (Psychologie L3) BARTHELEMY François (Psychologie L3) AUDONNET Armelle (Psychologie L3) FOUCHE Matthias (Psychologie L3) MAHAUD Lise (Psychologie L3) BLAIS Eric (LLCE Anglais L2) LARDON Mélodie (Philosophie L1) LE FUR Morgane (Droit M1) LE PICHON Flora (Droit M1) GUINGUENE Chloé (Sciences de l’éducation L3) LEMERLE Clémence (Sciences de l’éducation L3)
KADDAR Sarah (Droit L3) PIRARD Sarah (Philosophie L1) LANDAIS Lou-Josephine (LLCE Anglais/Espagnol L2) BRIAND Juliette (LLCE Anglais/Espagnol L3) BREZIAT Aurélie (LLCE Anglais/Espagnol L3) ARTEAUD Nolwenn (Histoire L1) COLOMBY Hugo (Psychologie L1) FLEURY Maïa (Droit L2) BOUREAU Anne (Droit L2) ROUSSEL Laëticia (Science du langage L1)
DESBIN Marie (Sociologie L1) BARRE Laëticia (Psychologie M1) OLLIVIER Joaua (Psychologie L3) SALAÜN Cléo (Philosophie) ANGER Alice (Philosophie Parcours europe L3) LE NAOUR Logane (Lettres modernes) LEGRAND Nolwenn (Lettres modernes) LEMERCIER Lorvely (Lettres modernes) NOVEL Elsa (Lettres modernes) CHOUGAR Pauline (Bi-licence (Lettres Langues) RAIMBAULT Justine (Sciences de l’éducation M1) FERNANDEZ Jorge (Histoire) HAURILLON Maureen (Lettres) DOUCET Fany (Lettres) LE BRETON Cécile (Droit) JAULIN Pénélope (Droit L3) GIRAUDEAU Emma (Histoire) LEROY Juliette (Histoire de l’art) RAIMBAULT Jeanne (Droit) MERLET Elise (Droit Parcours europe L3) DESVIGNES Maëlle (Droit Parcours europe L3) BIRRE Anaelle (Droit Parcours europe L3) AUBINAIS Camille (Droit Parcours europe L3) LERAT Nina (Droit L1) FRABOULET Clara (Géographie L3) HERVOUET Jeanne (Anglais Parcours Europe L1) PIETIN Camille (Histoire L1) MARCHAND Laurie (Histoire L2) MARSAUD Mélissa (Géographie L2) GORON Sophie (SCD) MERCERON Pierre (Histoire L3) GUILLET Réno (Histoire L3) MARTIN Inès (Histoire L2) FURIC Allan (Histoire L3) COU Louise (Lettres-langue L1) SOYER Léa (Lettres-langue L1) FRETIGNE Louise (Philosophie L3) LEDUC Aziliz (Histoire – Parcours Europe L1) BERNARD Andy (Droit L2) DOAN Romain (Droit L2) GUERANDEL Erwan (Philosophie L2) FLAMERY Julie (Lettres Modernes L2) GUICHARD Louis (Philosophie L2) CHOISY Léo (Sociologie L1) GELINIER Jade (Droit - Parcours Europe L3) TORRES Louise (Droit – Parcours Europe L3) BONNET Pauline (Psychologie L3) HUMEAU Maxime (Histoire L3) BONNEAU David (Lettres Classiques L3) MARSAC José (Histoire L1) DUGGAN Lison (Lettres – langue L1)RIAUBLANC Théo (Géographie) LE DU Félix (Archéologie) VIVION Maëliss (Psychologie) GERARD Célie (Psychologie) GERAUT Lou (Psychologie) GODARD Flavie (Psychologie) OLRY Vanessa (Histoire) LEMARCHAND Louis (Histoire) BAZILE Zoé (Psychologie) ROBIN Clémence (Droit et Sciences Politiques) PAUMEAU-LELIEVRE Sidonie (Sociologie) PAGEOT Emilie (Sociologie) POLICE Florian (Sociologie) GOURET Noémie (Psychologie) GUILBAUD Emma (Psychologie) BOUCHE Amélie (Psychologie) QUIMERC’H Mattéo (Sociologie) HOURAT Noémie (L3 Philosophie) QUERALT Ambre L1Allemand) LECONTE Maxime (L3 Sociologie) LEBOT Baptiste (L3 Sociologie) LECLERE Eva (L3 Sociologie) LACOUTURE Sarah (L3 Sociologie) CORBET Océane (L3 Sociologie) COSTE Salomé (L3 Sociologie) HUGUES GREGOIRE Eloïse (L3 Sciences du langage) BIENVENU Mélissa (L3 Géographie) Le Men Louise (L1 Droit) Courtemanche Nathan (L1 Droit-LEA)Rossignol Maeva (L2 Droit-LEA) Courbis Anaïs (L1 Droit-LEA) Le Roux Alan (L1 Droit-LEA)Hanna Margot (L1 Droit)Thomas Philémon (L1 Droit-LEA)Ferret Amaia (L1 Droit-LEA) Cochet Emma (L1 Science Po) Doucet Adèle (L1 Droit-LEA) Laurendeau Salomé (L2 Droit-LEA)Allanic Laure (L1 Droit-LEA)Vivier Maëva (L2 Droit-LEA)Freund Apolline (L1 Droit) Heyng Léa (L1 Droit-LEA), Nicolas Portish (L3 Sociologie) Malgré Léa (L3 Sociologie) Sire Morane (L3 Sociologie) Bédier Alison (L3 Sociologie) Aubry Maud (L3 Sociologie) De Chavigny-Maugin Solène (L2 Histoire) Ricard Eva (L2 Histoire) Dalibert Louise (doctorante Sciences politiques) Nolf Pierre-Eliott (L2 Psychologie) Ney Samuel (L2 Psychologie) Pelé Pétronille (L3 Histoire) Cardineau Quentin (L3 Histoire) Thobie Aline (L3 Histoire) Mentgen Jordy (L3 Sociologie) Legeai François (L3 Sociologie). 

  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.