Le Pacte Vert européen entre en action

Le 21 avril dernier, le Parlement européen et le Conseil de l’Union ont signé un accord précisant l’ampleur de la « décarbonation » de l’Union.

Le Pacte Vert européen entre en action


Le 21 avril dernier, le Parlement européen et le Conseil de l’Union ont signé un accord précisant l’ampleur de la « décarbonation » de l’Union.

Cet accord prévoit que l’UE devra atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050 ainsi qu’une diminution de la production de gaz à effet de serre (GES) de 55 % par rapport à 1990 d’ici à 2030.
Nous ne pouvons que nous féliciter de cette ambition. Mais il faudra quand même attendre la présentation des modalités pratiques de cette politique. C’est la Commission qui en est chargé, ce qui n’est pas vraiment rassurant …

Pour autant, nous pouvons d’ores et déjà pointer au moins deux difficultés :

* les 55 % de diminution prévus d’ici à 2030 s’entendent au niveau de l’UE, pas de chaque pays. Ce qui signifie que certains pays pourront continuer à être fortement émetteurs parce que certains autres seront très réducteurs de leurs émissions. Cette façon de procéder réjouit notamment la Pologne, voire l'Allemagne, parmi les plus gros consommateurs au monde.

* Ensuite, pour réduire ces émissions de GES et atteindre la neutralité carbone, il faudra développer des énergies alternatives. Est-ce que le nucléaire entrera dans le lot des énergies utilisables pour compenser la fin du charbon ? La question a fait débat lors des réunions de négociation au sein de l’UE. Débat non tranché, donc reporté …


Mais nous pouvons au moins nous réjouir que la baisse prévue soit évaluée en comparaison avec les niveaux d’émission de 1990. Contrairement aux USA, par exemple, qui ont annoncé une baisse de 50 %, mais par rapport au niveau de 2005. Ne boudons pas les petits plaisirs …

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.