SFR, une augmentation qui fait grincer des dents

Depuis quelques jours de nombreux clients SFR ont appris qu’Alain Weil, le patron de l’opérateur mobile, a décidé d’augmenter la quantité de data disponible dans certaines offres. Le revers de la médaille, une augmentation tarifaire automatique sans demande du client. Le coût des appels à destination de l’étranger avait déja explosé sans que les consommateurs n’aient été vraiment mis au courant.

Annoncée discrètement et sans fanfaronnade depuis le mois de février dernier, cette évolution automatique des forfaits SFR avait déjà donné lieu en 2017 à de vives réactions de la part de la clientèle. Pour ne pas subir cette augmentation, c’est à l’utilisateur de se rendre sur son espace client pour signifier son refus de voir son offre évoluer. Sur les réseaux sociaux, les commentaires enragés afflux en masse pour dénoncer une pratique commerciale jugée “limite” voir une “escroquerie”.

Des internautes en rogne

Sur Twitter, un certain EnjolrasABC visiblement en froid avec l’opérateur a publié une capture d’écran du message de SFR accompagné de ce commentaire: @REDbySFR qui t'impose un changement de forfait automatique, avec du beau langage marketing de bolos : "Votre forfait s'enrichit" OUAIS ET MON COMPTE EN BANQUE S'APPAUVRIT ! #arnaque #SFR #RED #RMCSport #DrahiPAUVRIT ! #arnaque #SFR #RED #RMCSport #Drahi”.

Certains mettent en avant l’acceptation automatique de cette hausse sauf en cas de manifestation du client. À ce sujet Yves, qui témoigne pour 60 millions de consommateurs souligne qu’ ”ils inversent le sens des démarches : l’accord exprès n’est pas sollicité” alors que Sylvie, autre concernée “ refuse de payer pour un changement des termes du contrat qu’[elle] n’a pas sollicité”.

Plusieurs profils sur les réseaux sociaux constatent des “dysfonctionnements opportuns” qui empêchent d'accéder à la plateforme permettant de refuser l’évolution du forfait. SFR a rapidement assuré l’avoir remise en marche. Assez surprenant quand on se souvient que le même genre de “bugs” étaient arrivés à l’été 2017 à la suite d’une même hausse.

De son côté SFR se défend de toute manigance. « Nous rappelons le changement aux clients par SMS le jour de l’enrichissement de leur forfait », affirme un porte-parole de l’opérateur.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.