Fessenheim, le baiser de Judas ?


Observez-vous tous ces articles qui volent au secours de la Centrale de Production Electrique Nucléaire de Fessenheim ?

Touchantes intentions de ces journalistes qui sortent leurs plus belles plumes pour décrire le désarroi des employés, des partenaires, des habitants, des communautés … privés de leur outil de travail, de leurs emplois, de leurs revenus …

Remarquables, ces explications qui montrent combien cette usine est fiable, puissante, non polluante, répondant aux mieux aux enjeux environnementaux…

Intéressantes, cette pédagogie sur le fonctionnement, la relative dangerosité,  l’adaptabilité au réseau … comparée aux autres énergies…

Éloquents, ces papiers documentées sur les conséquences de l’anticipation d’un démantèlement imposé par une décision qualifiée de « faute » alors que les mêmes installations de l’autre côté de l’Atlantique obtiennent le feu vert pour produire de 60 à 80 ans.

Peut-être même qu’une plume va déchirer les préjugés d’un « J’accuse » pour secouer les consciences…

Ha bon, c’est trop tard ? La décision est-elle irrévocable ? La centrale de Fessenheim va-t-elle réellement être arrêtée ? Allons-nous réellement nous priver de l’équivalent de 3500 éoliennes ? Cette installation en parfait état de marche va-t-elle vraiment être démantelée ?

Mais où étaient elles ces plumes en 2011/2012 quand les politiques pactisaient aux dépens de la filière nucléaire ? Qu’écrivaient-elles en 2016/2017 quand la très grande majorité des candidats promettaient la mort de notre filière pour grappiller une poignée de voix ?

Tel un « baiser de Judas », ces articles sont-ils le signal d’une reprise d’hostilité envers les prochaines installations nucléaires civiles déjà désignées ?

Ou bien allons-nous enfin bénéficier d’articles éclairés par des scientifiques, des médecins, des spécialistes qui nous permettront de comprendre les enjeux indépendamment des jeux d’acteurs qui agitent les chiffons de la peur ?

Olivier COSTES

Fessenheim - Salle des machines Tr1 Fessenheim - Salle des machines Tr1

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.