"QUAND T'ES PETIT-FILS DE DEPORTES, T'ES PAS VICTIME" : UN CANDIDAT PEUT-IL DIRE ÇA ?

Analyse et pensées autour des enregistrements audio de Jean-Philippe Vetter, candidat aux élections municipales à Strasbourg et à la Présidence de l'Eurométropole, au sujet de ses propos sur l'esclavage et les petits-enfants de déportés.

Strasbourg © Image by Monika Neumann from Pixabay Strasbourg © Image by Monika Neumann from Pixabay

 

CONTEXTE

   Nous sommes le 8 juin 2020 à Strasbourg. La nuit tombe sur les quais où la jeunesse fête le plaisir des joies simples après de longs mois passés en confinement. Un homme apprêté s’élance avec l’un de ses conseillers le long du Quai des Pêcheurs de la capitale alsacienne. Ce grand gaillard à la barbe toujours parfaite se nomme Jean-Philippe Vetter. Il vient de quitter le local du candidat de la République en Marche aux élections municipales de Strasbourg, Monsieur Alain Fontanel, et s’offre un dernier instant de politique en s’ouvrant à la discussion avec les badauds.

   Marqué par une campagne compliquée (1), notamment en raison du malaise entourant le départ de sa femme - Marie Fontanel - de son poste de Conseillère santé de l’Elysée le 31 janvier alors que le Covid-19 amorçait son cycle meurtrier (2), Alain Fontanel espérait donner une nouvelle dynamique à sa campagne. Pour cela, il a passé une alliance avant le second tour des municipales avec Monsieur Vetter, champion de la droite conservatrice, quitte à évincer 50 % de ses colistiers sans même les prévenir de leur renvoi (3).

   Malheureusement, en proposant à M. Vetter le poste de Président de l’Eurométropole de Strasbourg (4), M. Fontanel ignorait qu’il compliquerait une fin de campagne pourtant assurée de la victoire. La décision de Mme Trautmann, candidate du Parti Socialiste, de se maintenir au second tour sans presque aucune chance d’être élue, devait suffire pour empêcher la candidate de la liste Ecologiste et Citoyenne, Jeanne Barseghian, de remporter la mairie.

   Las ! Rien ne devait se passer comme prévu ! Car en ce 8 juin 2020, un élève en école de journalisme réussit à enregistrer un échange bien particulier entre M. Vetter et l’un des membres les plus influents du groupuscule d’extrême-droite Action Française à Strasbourg : Lino Dos Santos. Lino Dos Santos est connu des cercles militants comme une personne violente qui n’hésite pas à frapper en groupe avec ses amis Flavio Exposito-Thouplet et Guillaume Staub pour affirmer leurs idées. Rien d’étonnant pour des membres d’un groupe politique monarchiste issu d’un long héritage antisémite (5). Ce qui étonne notre élève, c’est la proximité affichée entre M. Vetter et Lino Dos Santos durant leur échange : sourires, humour. Notre élève décide alors d’enregistrer la conversation. Lino Dos Santos affirme les valeurs de l’Action Française comme la préférence nationale et le monarchisme. Jean-Philippe Vetter laisse parler son interlocuteur sans réellement intervenir sauf pour affirmer son accord avec les propos suivants : « Non, on n’est pas responsable de l’esclavage, et quand t’es petit-fils de déporté, t’es pas victime ». Cette fameuse phrase qui circule sur internet sous la forme d’une vidéo qui fait le buzz.

Cette phrase est-elle hors contexte ? Non, M. Vetter a largement eu le temps de comprendre à qui il avait à faire, Lino ayant expliqué son appartenance au mouvement monarchiste. De plus, à la fin de l’enregistrement M. Vetter dit explicitement apprécier particulièrement la mère de Lino, policière municipale, qui a d’ailleurs tourné dans son clip de campagne. D’autre part, M. Vetter présente ses excuses à Lino pour l’avoir déçu. Ils se quittent bons amis.

EXISTE-IL DES PREUVES SCIENTIFIQUES DE LA TRANSMISSION DE LA SOUFFRANCE VÉCUE ENTRE LES GÉNÉRATIONS ?

OUI.
Les travaux en épigénétique ont pu prouver l’existence de modifications génétiques, parfois transmissibles d’une génération à l’autre, qui n’affectent pas la séquence nucléotidique de l’ADN (6). En effet, l’environnement peut avoir une influence induisant des modifications de l’expression et/ou de l’information génétique non portées par les gènes (7). Par exemple, un événement extérieur traumatisant peut affecter l’expression d’un gène, en modifiant la structure de l’ADN (la chromatine et les histones). Ces modifications de l’expression génétique peuvent être transmises d’une génération à l’autre, ou même sauter certaines générations (8). Par exemple, chez quelqu’un de la génération N, l’expression des gènes peut être affectée par un événement d’une génération N moins 1 ou N moins 2 (donc celle des parents ou des grands-parents). Il est donc possible que le traumatisme vécu par un grand-parent continue à avoir des conséquences sur ses descendants. L’influence de l’épigénétique a, par exemple, été prouvée chez les descendants de victimes de la Shoah : en effet, ces descendants avaient une sensibilité plus élevée aux glucocorticoïdes et un risque plus fort de développer des troubles de stress post-traumatiques (9). Plusieurs autres études tendent à montrer l’influence de l’épigénétique sur les descendants de génération ayant vécu des stress trop importants (famines, Holocauste, extermination, etc) (5, 9, 10).

EST-CE QUE LES PROPOS DE JEAN-PHILIPPE VETTER SONT CHOQUANTS ?

Du cas des petits enfants de déportés victimes

C’est ambigu.
M. Vetter ne tient clairement pas de propos antisémites. Il n’est pas – a priori - raciste comme le démontre ses propos autour de la préférence nationale. Par contre, ce qui choque c’est la facilité avec laquelle il affirme que les petits-enfants de déportés ne sont pas des victimes. Nous l’avons vu plus haut, les souffrances peuvent dépasser les générations et donc les souffrances vécues par les victimes de l’Holocauste peuvent avoir des impacts aujourd’hui sur les descendants de ces victimes. En outre, il est impossible de mettre dans le même panier la situation des petits-enfants de Malgré Nous et des petits-enfants des victimes de la Shoah. La Shoah est un génocide qui a exterminé plus de 6 millions de personnes de confession juive (11). Il s’agissait d’un système de destruction mentale et physique poussé à l’extrême, ce qui ne fut pas le cas avec les Malgré Nous, même si parmi-eux 40 000 perdirent tragiquement la vie (12). C’est cela qui choque : mettre sur le même niveau un génocide, la tentative d’annihilation totale d’un peuple et d’une culture avec un enrôlement de force dans l’armée allemande.

Du cas de la responsabilité autour de l’esclavage

C’est ambigu.
Le malaise est le même pour ses propos autour de la responsabilité de l’esclavage. L’esclavage est un crime contre l’humanité, comme l’indique la loi de 2001 (13). Des millions d’êtres humains sont morts sous les fouets des esclavagistes. Or, qui est ce « on » dont parle M. Vetter lorsqu’il dit « on n’est pas responsable » ? Ce « on » neutre et indéfinissable ? Parle-t-il de nos générations actuelles ou parle-t-il de la France ? Notre génération n’est pas responsable de l’esclavage, aboli en 1848. Toutefois, il est normal d’estimer qu’un homme politique, représentant de l’État, parle au nom de la France qui fut historiquement impliquée dans la traite des êtres humains. Nous ne sommes pas dans la pensée de M. Vetter, nous ne pouvons pas affirmer s’il estime réellement que la France n’est pas responsable de l’esclavage, mais nous ne pouvons malheureusement pas écarter cette hypothèse.

Un candidat aux élections municipales qui comme le souhaite Alain Fontanel devrait être au poste de Président de l’Eurométropole ne devrait pas tenir de tels propos.
Il est important qu’il puisse montrer des valeurs fortes et une ligne claire face à l’extrême-droite. Ses excuses auprès de Lino lorsqu’il déclare « Je suis désolé de vous avoir déçu » interpelle tout particulièrement. Des explications publiques semblent nécessaires afin de rassurer la population Strasbourgeoise quant à la pensée politique de M. Vetter.
On ne badine pas avec un génocide et un crime contre l’Humanité.

 

Le fascisme est-il aux portes de la mairie de Strasbourg?

EDIT: Désolé.e.s à tous.tes les compagnes et compagnons de lutte mais nous n'en pouvons plus des commentaires fascistes et des attaques, ne commentez plus ce post, tout commentaire sera supprimé. Le fascisme est-il aux portes de la mairie de Strasbourg? Lundi 8 juin, suite au premier rassemblement antiraciste et contres les violences policières à Strasbourg, Jean-Philippe Vetter - Strasbourg 2020 (Les Républicains), candidat aux élections municipales de Strasbourg sur la liste "Unis pour Strasbourg" menée par Alain Fontanel 2020 (une chimère du PS décadent) ET Lino Dos Santos, étudiant et membre de l’Action Française, mouvement nationaliste, royaliste, fasciste, raciste et antisémite d’extrême droite, discutent BLM, Adama Traoré et esclavage. Nous voulons des explications publiques de ces propos : Que pensez-vous Jean-Philippe Vetter, vous, des rassemblements contre le racisme et les violences policières? Où voulez-vous en venir quand vous dites «On est pas responsables de l’esclavage»? Qu’entendez-vous par «Et quand t’es petit fils de déportés t’es pas victime et quand moi je suis petit fils de «Malgré nous» je suis pas victime.»? Et pour finir, que pensez-vous de l'Action Française et quelles sont vos relations avec cette organisation et ses membres? (Cet enregistrement a été capté le 8 juin vers 22h - 23h sur le Quai des Bateliers après que Jean-Philippe Vetter soit sorti des locaux de campagne d'Alain Fontanel. Cette personne a entamé une discussion spontanément avec Mr Vetter, quand des membres de l'Action Française se sont aussi approchés pour discuter. Comprenant que c’est un membre de l'Action Française, il a commencé a enregistrer. Après qu'ils soient partis, il a continué à enregistrer. C'est une discussion de 40 min durant laquelle nous avons été interpelé sur trois sujets : cette conversation, une autre sur son expérience concernant la mendicité en Allemagne (pour certains la mendicité est un privilège touristique) et une dernière sur sa position par rapport à l'installation d’Amazon dans la région. A ce sujet il a exprimé son désir de voir des usines partout afin d'offrir du travail aux personnes qui n’ont pas de diplômes. Les deux autres captations seront aussi diffusées très prochainement.) Mediapart Cerveaux non disponibles Basta, média indépendant ACTA Bondy Blog Impact - média militant Brut Révolution Permanente Reporterre, le quotidien de l'écologie Nantes RévoltéeTaranis News Dernières Nouvelles d'Alsace - DNA Rue89 Strasbourg Pokaa France 3 Alsace 20 Minutes Strasbourg Porte-voix pour les municipales - Strasbourg

Posted by Mama Road on Wednesday, June 17, 2020
Vidéo publiée par le collectif anti-racistes Mama Road © Mama Road

 

RÉFÉRENCES

(1) https://www.rue89strasbourg.com/municipales-lecons-carte-1er-tour-hors-normes-strasbourg-
171087

(2) https://www.mediapart.fr/journal/france/050420/l-etonnant-depart-de-la-conseillere-sante-d-
emmanuel-macron

(3) https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/bas-rhin/strasbourg-0/municipales-strasbourg-
beretz-hornecker-gernet-grands-disparus-nouvelle-liste-fontanel-au-second-tour-1837006.html

(4) https://www.dna.fr/politique/2020/06/03/strasbourg-en-cas-de-victoire-alain-fontanel-proposera-
jean-philippe-vetter-a-la-presidence-de-l-eurometropole

(5) https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/05/07/01016-20160507ARTFIG00128-qu-est-ce-
que-l-action-francaise.php

(6) https://www.cairn.info/revue-cahiers-de-psychologie-clinique-2014-2-page-
11.html?fbclid=IwAR32wMclQnVDUDiFAbvg-
neuuBzt38VEqfmBsL1g9kf5EFCWqrPjxtf6K5o#no11

(7) https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/epigenetique

(8) https://www.franceinter.fr/emission-sur-les-epaules-de-darwin-une-heredite-des-caracteres-
acquis

(9) Lehrner A, Bierer LM, Passarelli V, Pratchett LC, Flory JD, Bader HN, et al. “Maternal PTSD
associates with greater glucocorticoid sensitivity in offspring of Holocaust survivors”,
10.1016/j.psyneuen.2013.11.019

(10) Heijmans BT, Tobi EW, Stein AD, Putter H, Blauw GJ, Susser ES, et al. “Persistent epigenetic
differences associated with prenatal exposure to famine in humans”.

(11) http://www.memorialdelashoah.org/archives-et-documentation/quest-ce-que-la-shoah.html

(12) https://www.malgre-nous.eu/category/liste-des-non-rentres/

(13) https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000005630984&dateTexte=vi

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.