Sciez (Chablais): le plan d'urbanisation massive de Bonnatrait dévoilé

Commune de l'agglomération du Grand Genève, Sciez-sur-Léman tente de gérer l'urbanisation galopante avec l'adoption l'an passé d'un nouveau Plan local d'urbanisme qui prévoit la densification. Son conseil communal vient de délibérer sur la question relative à l'aménagement urbain de l'ancien domine fermier des Praz Lyonie et du secteur dit "des Prés Derrière" à Bonnatrait.

Côté Nord, donnant sur l'avenue de Bonnatrait. Côté Nord, donnant sur l'avenue de Bonnatrait.






Les élus de la majorité municipale ont approuvé la proposition de la commission ad hoc qui avait pris position en faveur du projet présenté par le promoteur immobilier savoyard Priams, allié à Léman Habitat pour les logements aidés. Selon la municipalité, "les conditions techniques et financières se sont avérées être les meilleures".

Les négociations concernant les terrains possédés par la commune seront entreprises par le maire M. Jean-Luc Bidal, quant aux terrains privés concernés par l'opération, "c'est Priams qui va négocier avec les propriétaires des parcelles visées" selon Mme Odile Longuet, membre de la commission urbanisme.

Le projet d'urbanisation adopté se trouve pour partie sur des terrains privés. Le projet d'urbanisation adopté se trouve pour partie sur des terrains privés.

Le projet retenu, "adapté à l’environnement de Sciez" propose de construire "un parc de logements diversifié et en mixité sociale, de commerces et services, d’équipements, notamment un groupe scolaire, intégrés et d’espaces publics avec un parc". Il est visuellement "plus agréable" que le projet voisin construit en 2013-2015 (les toits gris alignés à droite de l'image ci-dessus), tranche l'adjointe au maire.

Le plan prévoit la construction de cent huitante-quatre logements environ, une surface plancher de 14'130 m2 dont 880 m2 dévolus aux commerces. 374 places de stationnements sont prévues dont 257 boxes et 117 emplacements en extérieur.

"Pas d'expropriations" prévues: la maison Alvéole reste!

La remarquable maison Alvéole. La remarquable maison Alvéole.

La superficie totale du projet s'élève à trois hectares, mais nombre de terrains sont privés, et les propriétaires respectifs n'étant pas encore tous au courant des visées de la municipalité, il n'est pas certain que les négociations aboutissent.

Pour Odile Longuet, adjointe au maire de Sciez Jean-Luc Bidal, "il n'est pas question" d'utiliser la carte de la déclaration d'utilité publique (DUP) pour tenter d'exproprier les propriétaires qui ne souhaitent pas vendre. L'Alvéole du Léman, maison à l'architecture remarquable qui fête cette année ses 30 ans, va donc survivre au projet et les promoteurs vont devoir revoir leurs plans.

La densité du quartier serait à dominante verticale, ce qui permettrait "de garder plus d'espace vert". Les magnifiques platane et marronnier de la ferme Castelli, démolie en 2016, seront conservés. La circulation par mode doux y sera favorisée.

La vente du terrain de l'ancienne ferme Léonie Castelli, d'environ 1 hectare, devrait rapporter 1,3 millions d'euros à la commune. La commune devrait cependant dépenser 300'000  euros pour l'aménagement de la voirie.

Le projet de rond-point prévu à l'entrée de Bonnatrait est pour l'instant gelé, faute d'un accord sur le financement avec le département. Il devait pourtant servir à fluidifier le trafic sur l'axe Genève-Thonon en facilitant l'accès aux immeubles des nouvelles voies "rue du Foron" et "allée du Léman".

Préparer un projet d'une telle ampleur en prévoyant de faire table rase des constructions existantes sans concertation préalable avec les habitants concernés et sans objectifs clairs pour résoudre les problèmes liés au trafic routier sur un axe déjà saturé, pourrait passer pour de l'amateurisme...

 

bonnatrait-sciez-1

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.