Cristobal Flores Cienfuegos
Rêveur, menteur, transfuge, contrebandier, barde raté
Abonné·e de Mediapart

307 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 nov. 2022

Cristobal Flores Cienfuegos
Rêveur, menteur, transfuge, contrebandier, barde raté
Abonné·e de Mediapart

FreeStyle / Improvisation (traduction d'un texte de Canserbero)

FreeStyle est une improvisation de Tirone José González Orama (1988 - 2015) dit Canserbero, rappeur, poète, compositeur et activiste vénézuélien filmée par Nelson Navarrete alors que Léandro Añez dit Kpu est au volant.

Cristobal Flores Cienfuegos
Rêveur, menteur, transfuge, contrebandier, barde raté
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

            « FreeStyle » - Improvisando

.

.

« El mío no la cámara me da burda de miedo » [Kpu]

.

Oh oh oh oh oh oh oh

Blim blim blim

Mira que mira Eh eh Mira que mira

Hey

Empiezo, no, no, no

La otra vuelta, vuelta

Darán, dan, no, no, no, no no, no no, no

Ay

.

Bueno, bueno, buen viaje ’tamos pasando por el peaje

Y eso que no has escuchado ni un cuarto e' parte e' lo que traje

Mi octanaje es de puros carros veloces

No hagas que te saque mis líricas mas feroces

.

Que te destroce el culo a punta e' coñazo

De tantas rimas que cuando las suelto parecen balazos

Que pasan del alba hasta el ocaso

Y que cuando me ven freestaleando yo admito que yo me paso

.

Cámara, cámara, tranquilo no, sigue esa pista

Entonces párala, suéltala, que voy a rimar, vente tú pa' acá

¿Cómo tú me vas a decir que no puedes con Can?

.

Por favor man, haga que yo aquí me emocione

Porque me aburre cantar con un poco de huevones

No hagas que esta song, ponte estas frases en tu cerebelo

Cuando me bates en duelos sabes que contigo limpio el suelo

.

Vamos directamente para Tinaquillo

Ya por ahí portan verde ya por ahí portan cigarrillo

Portan Ron, y portan una Beat de una canción

Que cuando la suelten en tarima hará una explosión

.

¡Y no fue que me que-dé pega’o!

Sino que me gusta cantar así a veces como atravesa’o

Como cuando tienes una piña bajo el brazo*

Y como cuando canto muchos mama ’e huevos son payasos

.

Se les ve de lejos el maquillaje, cuando con rolo de traje

Y  diciendo de todos los viaje

Que han venido, ¡pero el mío!

Por favor si cuando canto por el culo te dan escalofríos

.

¿Tú eres mi tío? Entonces yo soy tu padre y tu abuelo

No querrás verdad que cuando cante vaya usted a buscar consuelo

.

Y no es que tenga lentes porque soy intelectual

Sino que es para ver como te como mas con sex anal

Porque soy un criminal demasiado real

En esta mierda a mi nadie me puede igualar

« Adelanto mental » fue diagnostico en el hospital

Como dije una vez en un tema que ahora logro recordar

.

Como pego la letra, yo soy demasiado boleta

Como cuando Jordan saca la lengua completa

Clavándola de tres, encestándola

Entiende que en esta mierda soy más que tu más

.

Mas y menos, bueno mas o menos

Tu sabes como cuando a esta jevita le quiero agarrar un seno

Porque me esta viendo desde hace rato

Y yo le quiero proponer un contrato

Si te vas conmigo te maltrato

Pero si te quedas te voy a hacer pasar un mal rato

Y en esta mierda no soy el novato

.

Muchos pacos, se le ve en la cara diciendo que son malos

Todos quieren un pedazo de mi palo

Van a tener que mocharlo, comprarlo, venderlo en las esquinas

Para después con el traficarlo

.

Porque van a querer todos tanto de mi güevo

Que van para fumarlo

Para pedirlo de nuevo para mamarlo de nuevo

Porque en esta mierda soy como fuego

Que a todos con puras líricas los quemo

.

Mira, yo puedo soltar varias voces si quisiera

Pero es que en esta mierda te cojo la parte trasera

Espera, espera, espera, espera, espera, espera

Vamos a chocar marico, ¡Pendiente e' una balacera!

.

¡Ay! Ese camión por poquito lo estrellamos

Que coño le pasa a este chamo de vainitas nos matamos

Mira yo me cagué se me olvidó la letra

Y por eso la agarro ahora bien boleta

.

¡’tate quieta! Nunca te sorprendes viendo la tele

Diciendo que Canser escribe todo no sean peleles

Como les duele ver que yo si de verdad freestaleo

Y que ustedes son puro cambur y peo

.

Coño que lacreo en esta mierda los meo

Los perreo, los sandungueo

Lo que digo en reggaeton lo veo

Para poder rimartelo con EO

Y eso que por ahí dicen que son los mas feos

.

Pero eso no lo creo

Porque yo tengo rato mirándolos, chequeándolos

Maquinándolos yo estoy contándolos

Con mis manos y se me acaban los dedos

De cuantos que conté, a cuantos parranda de mama ’e huevos

.

Que no supieron, que dijeron que no improvisaba

Pero en esta mierda soy como un volcán que sale lava

Yo no practico marico, porque yo freestaleo como un tipo

No como tú, no memorizo, que dicen todas las rimas 

Y todos los Punchlines

Para después decirlo en las batallas de freestyle

.

Diviroda*, eso lo dijeron dos días antes

Pero engañaras a la gente, pero no a los reales cantantes

Ustedes son unos farsantes, los estoy pillando desde hace antes

Que se la tiran de maleantes

Yo no me la paso improvisando

Porque me di cuenta estúpidos, ¡cuan estúpidos!

Es el mismo publico que apoya

A la gente que tiene su olla

Que se llevan pa’ sus propios toques

A los ingles le dirían motherfucker

Te vo' a dar con un bloque

Para que tú suck it de mi güevo

Entiende coño de verdad esto no es un juego

.

¡Ay! Me estoy alterando pasando de la risa a la rabia

Muchos dicen Canserbero tiene mucha labia

Pero esa labia es sabia

Escucha como el Can te habla

Freestaleando a ti te da una diabla

Soy una leyenda aunque no lo entiendas

Como cuando agarro la yegua ya por las riendas

.

Para que comprendan de una vez por todas

Que yo si de verdad no soy moda, nojoda

Me dijeron que le canto a una mujer

Debe ser estúpido que a ti te guste un hombre debe ser

Soy como Lucifer el maldito perro del infierno

Y cuando me salga del huevo a todo el mundo lo gobierno

.

Oh, oh, oh, oh

¡Muak!

Kpu con el instrumental son

.

« Qué perro vale, naweboná » [Kpu]

.

.

             « FreeStyle » - Improvisation

.

.

« Ma gueule non la caméra m’fait chier et peur » [Kpu]

.

Oh oh oh oh oh oh oh

Blim blim blim blim

R’garde qui r’garde Eh eh R’garde qui r’garde

Hey

J’commence, no, no, no

Y donn’ront, donnent, no, no, no, no, no, no, no, no

Ay

.

Bon, bon, bon voyage on passe en c’moment par l’péage

Et c’est qu’t’as pas entendu un quart de c’que j’ramène dans mon bagage

Mon indice d’octane est celui des pures bagnoles veloces

M’oblige pas à t’sortir mes paroles les plus féroces

.

Qui t’trouent l’cul et remballe le matos

Tant d’rimes que lorsque j’les lâche on dirait des bastos

Qui passent de l’aube au crépuscule

Et quand ils me voient freestylant j’admets qu’j’ai pas d’scrupules

.

Caméra, caméra, tranquille non, la zik est là et va

Alors arrête-la, lâche-la, que j’vais rimer, toi viens par là

Comment tu vas m’dire qu’avec le Can t’y arrives pas?

.

S’te plaît man, fais en sorte que m’vienne l’entrain

Parc’ que ça m’saoule de chanter avec un tas d’crétins

N’fais pas qu’ce song, mets-toi ça dans la tronche

Si tu m’bats en duel t’sais qu’avec toi c’est à peine si j’me torche

.

On va directement à Tinaquillo

D’jà dans c’coin ils ont d’la verte d’jà dans c’coin ils ont des cigarettes

Ils ont du Rhum, ils ont un Beat d’une chanson

Qui quand on la mettra sur la table provoqu’ra une explosion

.

Et c’est pas que j’suis res-té perché!

Mais j’aime chanter parfois comme-ça comme un truand

Comme si tu t’baladais un ananas sous l’bras

Et comme quand j’chante beaucoup d’suce-boules n’sont qu’des figurants

.

Y s’voit d’loin leur maquillage, d’ces relous en costume

Et s’la racontant sur leurs voyages

Qu’ils ont faits et feront, Mais l’mien!

S’te plaît si même quand j’chante avec le cul t’as des sueurs froides

.

Toi t’es l’tonton? Alors moi j’suis ton daron et l’daron d’ton daron

T’es éclaté pas vrai et si j’chante allez-vous en chercher l’réconfort après

.

C’est pas parc’que j’suis un intellectuel qu’j’ai des lunettes

Mais pour bien voir comment j’te bouffe en t’prenant en levrette

Parc’ que j’suis un criminel bien trop réel

Dans cette merde personne ne m’fais d’la compét’

« Avance mentale » a été l’diagnostique à l’hosto

Comme j’ai dit une fois dans une zik que j’ressors d’sous l’chapeau

.

Comme j’pose des lettres, j’suis un peu trop voyant

Comme quand Jordan tire la langue entièr’ment

Claquant un panier, trois points

Comprends qu’dans cette merde j’vais plus loin qu’toi plus loin

.

Plus et moins, ouais plus ou moins

Tu sais bien quand cette meuf j’veux l’attraper par les seins

Parc’ que d’puis un moment elle me r’garde pas pour rien

Et moi j’veux lui proposer un contrat

Si tu pars avec moi j’te promets l’enfer

Mais si tu restes j’te f’rai vivre un vrai calvaire

Et dans cette merde j’suis pas l’blanc-bec

.

Beaucoup d’condés, ça s’voit sur leur tête qu’ils sont malsains

Tous veulent astiquer un bout d’mon manche

Va falloir qu’ils l’élaguent, l’achètent, le vendent dans les ruelles

Pour qu’ensuite avec ils montent leur p’tit trafic

.

Parce qu’ils vont tous en vouloir et pas qu’un peu d’mon chibre

Ils viennent pour l’fumer

Pour en r’demander pour l’sucer un peu plus

Parc’ que dans cette merde j’suis semblable au feu

Qui avec des paroles pures les brûle tous

.

R’garde, j’peux jouer de plusieurs voix si j’voudrais l’faire

Mais c’est qu’dans cette merde j’te prends par derrière

Attends, attends, attends, attends, attends, attends

On va s’crasher enfoiré, Gaffe aux coups d’feu!

.

Ay! C’camion a failli nous faire tuer

Qu’est-ce qui lui arrive à c’taré pour ces histoires on allait tous crever

R’garde j’me suis chié d’ssus les paroles j’ai même oubliées

Bien tape-à-l’oeil j’me la joue là pour compenser

.

Rest’tranquille! T’étonne pas quand tu vois à la télévision

Qu’on parle de Canser qu’il écrit pas des trucs de pigeon

Ça vous fait mal d’voir que moi pour de vrai j’freestyle

Quand vous vous n’êtes que d’la puanteur échappée du ventail 

.

P’tain quelle dinguerie dans cette merde j’leur pisse à la raie

J’les salope, j’les emmène picoler en virée

C’que j’dis en reggaeton j’le vois d’près

Pour pouvoir le rimer en RÉ

Et c’est qu’par ici ils disent qu’ils sont les plus tarés

.

Jamais j’les croirai

Parc’ que ça fait un moment qu’j’suis là les observant, les rodavant

Les conspirant, moi j’suis en train d’les compter

Avec mes mains et des doigts j’en ai pas assez

Parmi les comptés, combien sont une chiée d’enfoirés

.

Qui savaient pas, qui ont dit que j’improvisais pas

Mais dans cette merde j’suis comme un volcan qui crache la lave

Moi j’pratique pas mon salaud, parc’ que j’freestyle comme un bonhomme

Pas comme toi, j’mémorise pas, c’que disent toutes les rimes

Et toutes les Punchlines

Pour après les r’sortir dans un duel de freestyle

.

Mate-moi ça, ils ont dit ça y’a deux jours

P’t-être tu peux tromper ton monde, mais pas les chanteurs réels 

Vous n’êtes que des charlatans, j’l’ai pigé d’puis d’jà longtemps

Qui s’la jouent à faire les voyous

Moi j’passe pas mon temps à improviser

Parc’ que j’a bien vu la stupidité, Quelle stupidité!

D’ce public adorant ces gens

Qui l’balancent allègrement dans la marmite

Qui s’réunissent pour s’toucher la frite

Aux anglais j’leur dirais motherfucker

J’vais t’mettre un gros pavé

Pour qu’toi tu suck it mes boules

Pige putain qu’y n’s’agit ni d’un jeu ni d’être cool

.

Ay! J’commence à m’énerver passant du rire à la rage

Beaucoup disent Canserbero est un gros bagou

Mais c’bagou est sage

Écoute comment l’Can te parle

Freestylant pour t’filer l’démon

J’suis une légende même si aucun comprend

Comme quand j’attrape par les rênes la jument

.

Pour qu’une bonne fois pour toutes vous compreniez

Que moi pour de vrai j’suis pas à la mode, fais chier

On m’a r’proché d’chanter pour une femme

Ça doit être un con ou p’t-être qu’il aime pas les femmes

J’suis comme Lucifer le maudit chien d’l’enfer

Et quand j’m’en bats les couilles sur l’monde entier j’peux régner

.

Oh, oh, oh, oh

Muak!

Kpu à l’instru’ son

.

« ‘tain chanmé l’chien, ça chill tranquille» [Kpu]

.

.

.

.

.

.

.

.

.

*Como cuando tienes una piña bajo el brazo: Manière de dire au Venezuela vivre une situation inconfortable, gênante. Le dicton populaire dit « Plus chiant qu’un ananas sous l’bras ».

.

Diviroda: impossible d’entendre clairement ce que dit Canserbero ici.

.

.

*

* * *

*

Le fichier pdf:

(pdf, 124.6 kB) © Salha

.

.


Canserbero - FreeStyle / Improvisando © Codigos

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte