Croisement D'infos
Abonné·e de Mediapart

17 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 déc. 2021

Martine Wonner, victime de "bipolarité" vaccinale ?

Un rat quittant un navire entrain de couler reste un rat, tout aussi mignon qu'il puisse paraître. "Vacciner, c'est protéger son enfant, mais c'est aussi protéger les autres. C'est être collectif, c'est être solidaire." Martine WONNER, en 2017 au Sénat.

Croisement D'infos
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un rat quittant un navire entrain de couler reste un rat, tout aussi mignon qu'il puisse paraître.

"Vacciner, c'est protéger son enfant, mais c'est aussi protéger les autres. C'est être collectif, c'est être solidaire." Martine WONNER, en 2017 au Sénat, lorsqu'elle défendait l'obligation vacc1nale (les 11 piquouzes) pour les enfants. Vous retrouverez la retranscriptions de ses interventions, la "pertinence" de ses "exemples" ... En mode "les bronzés font de la politique".

Martine Wonner, "victime" de "BIPOLARITE" vacc1nale ?

Nous avons d'un côté une Martine Wonner "engagée" dans la lutte "antivax", "une des seules politiques qui se mouillent pour nous", d'après certaines personnes. Dans un tweet du 16 décembre 2020, elle se dit "inquiète de la marche forcée", "aucun recul sur l'Ar n M chez l'homme", "prévenir n'autorise pas tout".

Okay.

Dans ce même tweet, elle admet avoir "soutenu aux côtés du gouverne'ment les 11 vacc1ns devenus obligatoires le 01/01/2018 pour les enfants."

Ces prises de positions sont quelque peu contradictoires, vous ne trouvez pas ?

Doit on s'en étonner ? Comment ne pas prendre pour une girouette quelqu'un qui commence avec LaRem, pour ensuite tenter son coup avec les écolos, tenter sa chance en solo, pour enfin flirter avec des politiques d'extrême droite (Philippot, Ex FN, ou encore Dupont Aignant) ? Un bon rat bouffe à tous les rateliers.

Retranscription des "arguments", si l'on peut appeler ça des arguments, de Martine Wonner (MW) au Sénat :

"Nous allons ENFIN étendre la VACCINATION OBLIGATOIRE à onze vaccins, qui plus est de façon OBLIGATOIRE. (Elle répète 2 fois le mot obligatoire, cette notion lui plait apparemment)

Pourquoi ?

Comme l'a déclaré Hermann Gröhe, le ministre de la santé allemand : « Personne ne peut être indifférent au fait que les gens continuent à mourir de la rougeole. C'est pourquoi nous renforçons les règlements sur la vaccination. »

"En Allemagne, la vaccination n'est pas obligatoire mais, si des parents ne respectent pas les consignes, les responsables du jardin d'enfants alertent immédiatement les autorités sanitaires, et les parents s'exposent alors à de lourdes amendes.

L'Italie prend également des mesures radicales. Ce pays a décidé de rendre obligatoire le vaccin contre la rougeole : aucun enfant ne pourra être inscrit en crèche ou à l'école sans avoir son carnet de vaccinations à jour, et les parents qui n'auront pas appliqué la loi risqueront de lourdes amendes.

Comment pouvons-nous accepter que l'on meure encore de la rougeole en France, alors que ces décès pourraient être évités par la vaccination ?"

Pause :

Donc, pour défendre l'obligation des 11 piquouzes pour les enfants, en France, MW prend l'exemple de la ... rougeole (!!!) en se basant sur des déclarations venues d'Allemagne et l'Italie, en prétextant que l'on meure encore aujourd'hui de la rougeole.

Question : Combien de décès de la rougeole en France, entre 2008 et 2018 ?

La réponse est 23.

Donc, l'argument principal, de MW pour forcer à l'obligation des 11 vaccins pour les enfants est une maladie, qui faisait déjà partie du "calendrier vacc1nal" à l'époque, et qui n'a causé que 23 décès en 10 ans en France.

On comprend aussi mieux pourquoi elle s'appuie sur des choses dites en Allemagne et en Italie, vu qu'il n'y avait rien à dire en France lol.

"Nous devons nous approcher du taux de vaccination recommandé par l'OMS, qui est de 95 % ; nous n'atteignons aujourd'hui que 80 %.

Nous CONNAISSONS le RAPPORT CULTUREL des FRANCAIS VIS a VIS de l'OBLIGATION."

>> C'est peut être de là que vient sa bipolarité vacc1nale, bah oui, elle veut être "populaire", avoir des "voix", bouffer à tous les rateliers hihi.

"Toutefois, j'insiste sur le fait qu'en France, cette obligation sera TEMPORAIRE.

J'insiste aussi sur le fait que son non-respect ne sera pas sanctionné par une amende.

Vacciner, c'est protéger son enfant, mais c'est aussi protéger les autres. C'est être collectif, c'est être solidaire."

PS : Question bête, Madame Wonner, vous parlez de "recul" concernant l'Ar n M, cela ne semblait pas vous déranger concernant ces piquouzes.

En effet, prenons l'exemple de l'hexyon, vacc1 prescrit pour les enfants, généralement entre 02 mois et 6 mois.

Il contient entre autre le vacc1 contre l'hépatite B (ADNr). Le vaccin est «adsorbé». Cela signifie qu’une partie des principes actifs sont fixés sur des composés d’aluminium afin d’induire une meilleure réponse. La protéine de surface du virus de l’hépatite B est produite par un procédé connu sous le nom de «technique de l’ADN recombinant» : elle est fabriquée par des cellules de levure ayant reçu un gène (ADN) qui les rend aptes à produire la protéine."

ADN recombinant :

L'ADN recombiné, ou l'ADNr, est le terme employé pour décrire la combinaison de deux brins d'ADN qui sont construits artificiellement. Les scientifiques génétiques peuvent faire ceci pour produire le seul brin d'ADN à des nageoires différentes, utilisant plusieurs types de techniques.

C'est un fragment de matériel génétique d'un organisme qui est introduit artificiellement dans l'ADN d'un autre organisme, généralement une bactérie ou un virus dans lequel il va s'intégrer.

L'ADN recombinant est le terme médical utilisé pour décrire l'épissage des gènes; consistant à prendre le gène d'un individu et à l'introduire dans le génome d'une autre personne.

Se'Th

Bonus : Wonner à Strasbourg : la LIBERTE est elle un enjeux politique ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles depuis des années dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 37 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica