Société 0 ca$h, légende urbaine ou réalité ?

RENDRE OBLIGATOIRE l'ACCEPTATION des paiements DEMATERIALISES !!!! Depuis le temps que la rumeur d'une société 0 cash court, on pourrait croire qu'elle n'est qu'utopie, un délire sorti de l'imagination de certains. Mais ce modèle de société arrive, le calendrier de mise en place étant déjà acté.

Nous arrivons a une croisée des chemins, entre crise économique, financière, structurelle et sociétale; la fin d'un système; et l'avènement de nouvelles sciences et technologies issues de l'IA, le BigData et de la blockchain. Le gouvernement a bien entendu prévu et anticipé tous ces changements, dont nous pouvons prendre connaissance dans (entre autre) Action Publique 2022 (CAP22).

Dans la proposition numéro 16 de cap22 on apprend que l'Etat a pris la décision d'aller PROGRESSIVEMENT dans la direction d'une société sans espèces (comme la Suède).

Pour atteindre son but, le gouvernement a prévu plusieurs étapes :

La première sera de supprimer les espèces, cheques, et le timbres pour les paiements fiscaux et sociaux d'ici 2020.

La deuxième sera la DEMATERIALISATION INTEGRALE des paiements aux administrations d'ici 2020.

La troisième sera de RENDRE OBLIGATOIRE l’ACCEPTATION des paiements dématérialisés (carte bancaire, téléphone, virement) pour tous les achats, sans montant minimum.

Comment rendre obligatoire l'acceptation ? En rendant les paiements en "cash" plus cher par exemple ... 

La quatrième sera de REDUIRE PROGRESSIVEMENT la circulation d'espèces vers une EXTINCTION COMPLETE. 

La dématérialisation commencera par le retrait des pièces de 1 et 2 cts, ce qui passera totalement inaperçu. La Belgique, Irlande et Finlande sont déjà a cette étape et cités en exemple. La Suède quant a elle devrait rentrer dans une société 0 cash en 2025.

Vous pouvez bien entendu vérifier par vous même que tout ceci est OFFICIEL et tiré du rapport Action Publique 2022 dans les liens suivant :

 

 proposition 16 du rapport Action Publique 2022 (pdf, 178.1 kB)

Rapport CAP22 pdf (pdf, 3.9 MB)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.