Les jeunes générations sacrifiées .

Voici une alerte concernant les étudiants en grande précarité, message envoyé il y a un mois à tous les élus de France, Maires, Députées, Députés, Sénatrices, Sénateurs, Présidents de région. à ce jour je n'ai eu que deux retour, ce qui très inquiétant pour notre démocratie, et pour l'avenir de notre jeunesse. C'est à nous adultes responsables de réagir.

L'obscurité la nuit et les ténèbres le jour.
Les jeunes générations sacrifiées .


Mesdames et Messieurs les élus,
 Mesdames et Messieurs les citoyens.


 Depuis  la crise Covid-19, les restrictions imposées aux élèves et étudiants ont des conséquences
dramatiques.

Décrochages scolaires, dépressions, tentatives de suicide,

suicides et ceci dès l'âge de 9 ans.


 C'est une réalité dramatique qui est en constante hausse. Le sacrifice de
ces jeunes générations, 1,6 million d'universitaires 40000 d'entre eux
vivent sous le seuil de précarité et 36000 d'entre eux se prostituent pour
garder au minimum leur logement, pour ne pas se retrouver à la rue.
 Depuis les restrictions covid-19, restriction de tous ordres, depuis un
an, les étudiants sont certainement de plus en plus nombreux à passer à
l'acte désespéré; suicide ou prostitution.

Quel avenir ?


Nous accompagnions dans le silence absolument insupportable, cette
réalité, une éthique mise à mal, une démocratie sacrifiée, Fraternité -
Égalité - Liberté n'a plus de sens et semble ne pas avoir une renaissance
envisageable, une perspective de nuits paisibles et de jours de lumières.
Nous accompagnions, résignés, la perte des forces vives de cette jeunesse.


Un sacrifice avec des répercussions sociales, culturelles et
économiques dont nous n'imaginons pas les conséquences à venir.

Quel avenir pour la nation ?


Je souhaite que nous puissions prendre en considération cette réalité
et agir en conséquence.


Patrick Croix, citoyen. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.