L’ORIENT SUFFIT - Poésie à lire et à ouïr

Les monstres sont au pouvoir : Etats-Unis, Chine, Brésil, Russie, Turquie… Ce n’est pas une première dans l’Histoire. Jadis, il y avait souvent une figure opposée pour faire contrepoids, un Churchill face à Hitler, un Gandhi en contraste avec Staline, un Erasme pour faire la nique à Torquemada. Aujourd’hui, qui sont les contre-monstres ? En attendant la réponse, 21e série des Tankas Covidiens.

Secret et sacré l’étang / Gardien de ta mémoire © JNC Secret et sacré l’étang / Gardien de ta mémoire © JNC

 A LIRE

 Parfum de café

Le jour prend corps par le nez

Eveil ferme et doux

                       Dans les vapeurs d’Orient

                       Je suis encore vivant

 

Tu es sec de cœur

En toi cultive la vigne

Taille l’inutile

                       Laisse passer la pluie

                       Et ruisseler le soleil

 

Où la vie te mène

Suis-la sans tes repères

L’Orient suffit

                       Seule boussole tes pas

                       Unique demeure ta peau

 

Dans ta boue instille

Quelques gouttes de ciel

Avant de marcher

                       Ton pas sera plus léger

                       Et plus ferme ton esprit

 

Clandestine amante

La bise glisse dans l’aulne

Pour le dévêtir

                       Etreinte d’avant l’hiver

                       Instant volé au bourreau

 

Lézard queue coupée

Tronçon mort mais qui s’agite

Prédateur dupé

                       Bout de cadavre vivant

                       Dieu de farce et de ruse

 

Visage oublié

Surgi au sein de la brume

Comme une prière

                       Secret et sacré l’étang

                       Gardien de ta mémoire

 

Le soleil s’installe

Dans l’ombre de la forêt

Pour se lier à elle

                       Il faut saisir le silence

                       Et l’amener en son cœur

 
Nos jours concassés

Pavés pour une rue sans issue

Cailloux sans chemin

                       Seuls bienfaits ta présence

                       Et ton souffle sur mon front

 

Seul guide ta main

Je resterai ton aveugle

Tous sens éveillés

                       Sur la ligne d’horizon

                       Nous défions tous les gouffres

Jean-Noël Cuénod

 A OUÏR

JNC

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.