Cuenod
Poète et journaliste - Un regard décalé sur la France, la Suisse et toutes ces sortes de choses.
Abonné·e de Mediapart

659 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 août 2022

Cuenod
Poète et journaliste - Un regard décalé sur la France, la Suisse et toutes ces sortes de choses.
Abonné·e de Mediapart

Afrique et intelligence des liens

Les poètes africains ont su conserver et parfaire l’intelligence des liens. Nous en sommes tissés, tous. Mais sur notre rive de la prospérité matérielle, nous en avons perdu la trame. Le poète camerounais Kouam Tawa nous incite à la redécouvrir. Cela s’est passé à la Maison du Goupillou et à Beaurecueil-Forge de la poésie, samedi dernier en Périgord Vert. Le public, envoûté, en a cru ses oreilles.

Cuenod
Poète et journaliste - Un regard décalé sur la France, la Suisse et toutes ces sortes de choses.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le poète camerounais Kouam Tawa en plein acte poétique à la salle Alcide-Dusolier (Beaurecueil-Forge de la Poésie) © Arnaud Galy-MdG

On appelle ce type de spectacle « performance », resucée du franglais qui traduit mal ce dont il s’agit. C’est-à-dire d’un acte poétique. Un acte que l’on pourrait qualifier de « magique » si cet adjectif n’avait pas été dévergondé par un usage aussi intense qu’inapproprié. Tout est magique, même un but de Mbappé. Donc plus rien n’est magique.

La magie, la vraie, est un processus de transformation du désir vers sa réalité.

Au coeur du verbe « faire »

Cette transformation a pour moteur l’acte poétique. Rappelons infatigablement l’étymologie du mot « poésie » qui est tirée du verbe grec poiein soit en français « faire ». On compose des vers, on rédige des textes mais on fait de la poésie car cet acte dépasse celui d’écrire. Un poème s’écrit mais aussi se dit et se met en geste, en musique.

La poésie est créatrice de rituel en ce qu’elle créé un espace sacré contrairement à la prose, du moins celle qui ne porte pas en elle cette vibration propre à la poésie.

Par cette mise en rituel, la poésie forme un égrégore, cet être psychique qui émane de tout groupe humain, décrit par mains auteurs et surtout par le médecin et poète surréaliste et franc-maçon Pierre Mabille :

L'égrégore est (…) ce tout qui dépasse l'ensemble de ses parties, ce rassemblement d'individus qui donne naissance à une entité nouvelle et autonome (cf. Pierre Mabille, « Egrégores - Ou la vie des civilisations »- Egrégores Editions).

C’est donc en pleine conscience que Kouam Tawa a créé et partagé son acte poétique, tout d’abord à la Maison du Goupillou, sur la commune de Rudeau-Ladosse, puis à 800 mètres en contrebas, à la salle Alcide-Dusolier du château de Beaurecueil-Forge de la Poésie.

Rituel de l’eau

Avant de prendre parole, Kouam procède à un rituel de l’eau « trois gouttes par-ci, trois gouttes par-là, trois gouttes plus loin, neuf gouttes en tout ».

Ainsi ondoyés, les spectateurs – disons plutôt les participants – sont embarqués dans deux poèmes – Loin d’être loin et Gouttelettes – que le poète camerounais avait écrits, durant les deux nuits précédant ce partage, à la Maison du Goupillou où il a trouvé résidence d’écrivain ( belle présence également en ce lieu de la romancière franco-helvéto-corréenne Elisa Shua Dusapin).

Et nous voilà, sous la voix envoûtante du guérisseur Kouam, foulant en même temps la savane du pays Bamiléké et les sentiers moussus de la forêt périgordine.

« Loin d’être loin », en effet. L’eau qui a servi de baptême au partage poétique vient de la fontaine de Saint-Sicaire à Brantôme. La légende lui a donné le nom d’un enfant martyr, l’un des Saints Innocents tués par les soldats du roi Hérode au moment de la naissance de Christ Jésus.

Cette fontaine proche de l’Abbaye de Brantôme fut un lieu de pèlerinage, son eau étant censée rendre fécondes les femmes stériles et sains les enfants malades.

Un même goût salé…

La source de cette fontaine surgit-elle des rochers du Périgord Vert ou de la cruche de Kenmali ou de Touokm’si? La femme qui se désole de son ventre infécond est-elle une paysanne d’ici ou de là-bas? La mère qui oint de cette eau son fils malade prie-t-elle en occitan, en français ou dans l’une des 248 langues régionales du Cameroun? Vaines questions. Toutes les larmes ont le même goût salé. Celles qui coulent aussi lorsque les réfugiés quittant l’Afrique sombrent en Méditerranée.

Le poète Kouam, par son verbe, fait vibrer chacun des liens qui tissent nos vies, la vie. Liens avec ceux qui ont rejoint la classe des ancêtres, liens avec l’arbre, la fleur, l’animal, le ciel, le soleil, la pluie, le proche, l’étranger, avec chaque homme, chaque femme, avec celles et ceux que l’on aime, celles et ceux que l’on aime moins.

Retrouver le sens de la parole

La mort n’existe que pour les malheureux qui ont coupé les liens; pour les autres, pour Kouam et les poètes, elle fait partie du processus vital. Elle est la porte ouverte vers d’autres aventures.

Il reste à bien nommer les êtres et les choses, à l’instar de Kouam Tawa:

et je sais par vous

pères et mères

qu’une chose

est moins

ce qu’elle est

que ce que l’ont dit

qu’elle est

quand on le dit

avec des mots

qui vont au coeur

des choses

et pénètrent

le sens de la parole.

Kouam Tawa, ta voix résonne encore dans nos forêts, « loin d’être loin », disais-tu…

Jean-Noël Cuénod

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal
La Cnil saisie d’un recours collectif contre la « technopolice »
La Quadrature du Net a recueilli les mandats de 15 248 personnes pour déposer trois plaintes contre les principaux outils de surveillance policière déployés un peu partout en France. Elle demande notamment le démantèlement de la vidéosurveillance et l’interdiction de la reconnaissance faciale. 
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz

La sélection du Club

Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi