Poème à lire et à ouïr – CHRIST-FEMME

En cette période pascale où tout doit naître et renaître juste une brèche dans notre temps. Et si Il était Elle ? (Ci-dessous, tableau de Léonor Fini)

17-01-thumb-2
A LIRE

Seul geste sacré la main de l’enfant

S’élevant vers la paume maternelle

Pas pour la quémander pour l’empoigner

Autorité d’agneau sur le troupeau

Sa confiance conduit la guide

L’humaine langue ne l’a pas tranché

Il parle encore le langage divin

Le petit sait les grands ne savent plus

La mère est un pont entre les deux rives

 

Seul geste sacré la main de l’enfant

Désignant l’étroit chemin de silex

Qui conduit à la bouche du fleuve

Passer par l’eau pour retrouver le feu

L’eau féconde le ciel par le feu

Le feu fertilise le sol par l’eau

Le petit connaît la force du Quatre

Par sa main il la transmet à la mère

De femme en femme le rite a circulé

 

La grande étoile brille à l’Orient

Christ-Femme Christ-Femme serait-ce toi ?

Jean-Noël Cuénod

A OUÏR

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.