La Franc-Maçonnerie attaquée?  Mieux la connaître !

Le clan des complotistes qui vaticinent dans les extrêmes écuries lance en France de nouvelles attaques contre la Franc-Maçonnerie. C’est l’occasion d’en savoir plus sur cette ancestrale fraternité : les deux tomes du Guide Suisse du Franc-Maçon sont disponibles. Ils constituent une approche rigoureuse et de lecture agréable dont l’intérêt déborde très largement les frontières helvétiques.

 © JNC © JNC

S’inspirant du #balancetonporc des féministes, un complolâtre français vient de créer un mot-dièse (ou haschtag) sur Twitter #balancetonfrancmac afin de dresser des listes de membres de la Franc-Maçonnerie, aux fins de les divulguer via les réseaux sociaux. Si le truchement est moderne, le procédé se révèle fort ancien. Le torchon collabo Au Pilori, paru durant l’Occupation, avait déjà fait de la dénonciation publique de juifs et de francs-maçons sa marque de fabrique.

Autant essayer de connaître la Franc-Maçonnerie plutôt que demeurer prostré dans les brumes flatulentes de ces fâcheux fachos. A ce titre, le Guide Suisse du Franc-Maçon– dont le tome 2 vient de paraître – offre de précieuses clefs, pour les francs-maçons et les Suisses, comme pour celles et ceux qui ne sont ni l’un ni l’autre. Ces deux volumes ont été publiés par le Groupe de Recherche Alpina (GRA) qui émane de la Grande Loge Suisse Alpina, plus importante obédience (fédération de Loges maçonniques) de la Confédération. (Le site du GRA est disponible ici).

La Franc-Maçonnerie helvétique ne fait guère parler d’elle, son activité restant discrète (mais non secrète, comme le prouve cet ouvrage !) et n’étant pas en butte aux mêmes attaques qu’en France, même si elle doit à son tour en essuyer quelques-unes venant des milieux intégristes ou d’extrême-droite, surtout dans le canton du Valais, sous l’influence délétère de l’UDC locale.

La place particulière de la Franc-Maçonnerie suisse

Cela dit, elle occupe une place originale au sein de la Maçonnerie mondiale, se trouvant géographiquement et culturellement au centre des influences françaises, germaniques et britanniques de cette Fraternité. Tous les principaux rites maçonniques y sont pratiqués et toutes les différentes sensibilités y sont représentées. Juché sur ce point de vue « alpestre », le lecteur de ce Guide bénéficiera d’une large vision.  

Le premier tome est consacré à l’Histoire de la Franc-Maçonnerie et à ses nombreux rites. Ceux-ci forment la trame sur laquelle chaque Loge va conduire ses cérémonies. S’il tous ces rites possèdent un fond commun – le symbolisme des outils de construction, par exemple – ils différent les uns des autres, surtout lorsqu’il s’agit des grades supérieurs aux trois premiers (Apprenti, Compagnon, Maître). Au-delà des obédiences et des nations, il y a une Maçonnerie et mille façons de l’envisager.

Le second volume offre un panorama très complet sur la Franc-Maçonnerie dans le monde, de A (Albanie) à Z (Zimbabwe) aidé en cela par cette neutralité qui ne doit rien à la frilosité mais tout à la situation particulière de la Suisse au cœur du continent.

Une méthode, un langage

En résumé, la Franc-Maçonnerie propose à son adepte les outils nécessaires, dont le langage des symboles, pour se mieux connaître et une méthode pour lui permettre de formuler ses propres réponses – libérées de tout dogme – à ces questions que l’humain se pose, une fois sa survie assurée : pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Quel est le sens de la vie, de ma vie ? L’éternité est-elle une illusion trompeuse, un mythe constructeur, une réalité à conquérir ou à reconquérir ?

La démarche maçonnique est à la fois individuelle – par la méditation et la réflexion sur les symboles – et collective – par la participation active aux rituels de Loge qui crée une dynamique de groupe insufflant à chacune et à chacun les forces nécessaires à la poursuite de sa propre quête vers plus de lumière.

images-1
Pour revenir aux histoires de complot, ajoutons que ce Guide apportera enfin réponse à cette question urticante : avec ses triangles chocolatés, le Toblerone est-il franc-maçon ?

Jean-Noël Cuénod

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.