POEME A LIRE ET A OUÏR – L’OISEAU NOIR

Un instant de poésie. Non pas une pause, ni une pose. Mais un laps pour reprendre son souffle. Afin de changer des Gilets Jaunes, voici un oiseau noir. Un oiseau noir qui vous veut du bien.

grand-corbeau-4
A LIRE

Je suis l’oiseau noir qui vous veut du bien

Mon chant referme les plaies lave les souillures

Mon silence coule tout au long de mes plumes

Goutte-à-goutte sur le cuir des corps brûlants

Mélodie plongée dans la trempe du matin

Ecoutez-la vous n’en croirez pas vos oreilles

Et pourquoi les croire ? Vous n’êtes pas des sourds

Troublée votre vue mais intacte votre ouïe

Les ondes premières vous tissent toujours

Sur la trame vivante des planètes mortes

 

Je suis l’oiseau noir qui vous veut du bien

J’ouvre grand mon bec pour avaler le soleil

Le purifier dans le secret des entrailles

Et rendre gorge pour vous le restituer

Bouche après bouche dans sa pleine lumière

Le soleil doit faire son nid dans vos nuits

En vous d’autres soleils briseront leur coquille

En vous ils déploieront leurs ailes et leur chant

Tomberont alors les chaînes qui vous entravent

Vous serez l’oiseau noir qui nous veut du bien

Jean-Noël Cuénod

A OUÏR

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.