SAMUEL PATY 16 10 2020-poème à lire et à ouïr

Une semaine déjà que le professeur Paty a été tué par un islamoterroriste. Une semaine d’émotions, feintes parfois, sincères souvent. Après avoir découvert, stupéfaits, le rôle des soignants à la faveur (si l’on ose dire) du Covid-19, les médiacrates sont ébahis de constater l’importance des enseignants à la suite de cet assassinat. Ci-dessous, un modeste hommage à lire et à ouïr.

Un coup de couteau jamais / N'abolira la lumière © JNC Un coup de couteau jamais / N'abolira la lumière © JNC

A LIRE

Un coup de couteau jamais

N’abolira la lumière

 

Ils peuvent nous égorger

Eparpiller notre corps

Le disperser à tous vents

L’enfouir dans le désert

Cette braise en nous luit

Et luira après la mort

D’autres mains tendront leurs paumes

D’autres cœurs la capteront

Pour la transformer en flamme

 

Ils peuvent trancher nos veines

Et faire couler notre sang

Il deviendra ruisseau

Torrent, rivière, fleuve

L’océan en sera rouge

Comme lèvres de la femme

Qui embrassent le ciel

Libre étreinte de l’amour

Pour engendrer des étoiles

Jean-Noël Cuénod

A OUÏR

JNC

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.