Blog suivi par 94 abonnés

UN PLOUC CHEZ LES BOBOS

Poète et journaliste - Un regard décalé sur la France, la Suisse et toutes ces sortes de choses.
Paris
  • La justice française dans tous ses états

    Par | 2 recommandés
  • FORCES

    Par | 1 recommandé
    Inéluctable comme une feuille morteLa nuit fait main basse sur la forêt
  • 1956

    Par | 3 recommandés
     Je vous parle d’un temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître. Mais dont ils feraient bien d’en méditer les leçons.1956. Cette année-là, une avalanche d’événements déferle du vénérable poste de radio pour s’étaler sur la table familiale. Le petit garçon de 7 ans et demi que j’étais, saisit, sans les comprendre, les discussions qui s’engagent entre adultes. La France, déjà empêtrée en Algérie, se lance avec la Grande-Bretagne et Israël dans une guerre contre l’Egypte sur le canal de Suez. Les monarchies pétrolières menacent de fermer le robinet à essence. Mais ce n’est pas cette perspective qui trouble les parents. Après tout, qui a une voiture dans le quartier ? En tout cas, chez nous, les moyens de locomotion se limitent au vélo et au tram 12.
  • Les grandes migrations et les deux angélismes

    Par | 2 recommandés
    Nous sommes donc entrés dans l’ère des grandes migrations. Ce n’est certes pas la première fois que la planète connaît ces «remue-peuple». Mais à chaque fois, nous redécouvrons la lune et tombons de notre fauteuil sous l’effet d’une surprise pourtant fort prévisible. Aujourd’hui, les migrations massives sont le fait des ressortissants du Moyen-Orient qui cherchent à échapper aux massacres de l’Etat.Mais demain, ce sont d’autres mouvements de population, sans doute encore plus importants, qui se dirigeront vers des contrées mieux préservées par la météo, à savoir ceux provoqués par le réchauffement climatique. C’est dire si nous ne sommes pas sortis de l’auberge migratoire. Or, devant cette ère qui ne fait que débuter, l’angélisme de droite et l’angélisme de gauche battent des ailes pour mieux fuir les problèmes.
  • Dire ou ne pas dire que l’on est franc-maçon (fin)

    Par | 1 recommandé
     Après l’échec de la mesure antimaçonnique projetée par le bureau du Grand Conseil valaisan (lire les textes précédents), il semble judicieux de savoir de quoi l’on parle en évoquant le « secret maçonnique ». Nous avons examiné les deux premiers secrets, celui des rites et celui des délibérations. Voici le dernier.
  • Le Grand Conseil valaisan rejette la proposition contre la Franc-Maçonnerie (2)

    Par | 1 commentaire
     Par 55 voix contre 53 et 5 abstentions, le Grand Conseil valaisan a rejeté, ce vendredi en fin d’après-midi, la proposition de son bureau visant à exiger que les députés dirigeants une Loge dévoilent leur appartenance maçonnique. Décision prise de justesse certes. Mais décision surprenante dans la mesure où le parlement de ce canton suisse s’acheminait vers une large adoption, seul le Parti libéral-radical ayant déclaré son opposition, la gauche ne semblant guère intéressée. Les remous médiatiques provoqués par cette proposition a sans doute dû faire réfléchir certains députés qui n’en avaient pas mesuré toutes les conséquences.Pour l’UDC – qui a fait très pâle figure lors des débats ­– la défaite est cinglante. C’est elle qui est à l’initiative de ce projet liberticide, avec le soutien des démocrates-chrétiens. Mais le faible écart démontre l’importance de rester sur ses gardes. Les blochériens ne s’en tiendront pas là.
  • Le secret maçonnique, mythe ou réalité ? Mythe et réalité ! (1)

    Par
    Que de billevesées, calembredaines et autres couillonnades n’ont-elles pas été prononcées à propos du secret maçonnique au fil des siècles. Il serait vain d’essayer d’en tarir le flot insane. Risquons-nous tout de même à tenter l’aventure, puisque nous avions annoncé cette démarche lors de nos deux précédents textes sur le projet antimaçonnique en Valais. Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer, comme le disait Guillaume le Taciturne.
  • Le projet contre la Franc-Maçonnerie en Valais est illégal !

    Par | 1 recommandé
      Dans notre dernier blogue, nous avions évoqué cette proposition émise par le bureau du parlement cantonal du Valais en Suisse, à savoir contraindre les nouveaux députés cantonaux à annoncer leur appartenance à une Loge maçonnique. La décision finale doit être prise par le Grand Conseil de ce canton. Nous suspections le caractère illégal de cette mesure discriminatoire mais nous avions axé notre propos sur le fond de la question ainsi soulevée et les remugles fascisants qui s’en dégageaient. Eh bien nos suspicions se sont transformées en certitudes ! Le projet valaisan est promis à l’illégalité car il constitue une violation de la Convention européenne des droits de l’homme, signée et paraphée par la Suisse.
  • Contre la Franc-Maçonnerie : Une gousse de vieux fascisme dans la fondue valaisanne

    Par | 3 commentaires | 1 recommandé
     Il en va toujours ainsi en Suisse. C’est dans les régions où les étrangers sont les moins nombreux que l’on vote le plus xénophobe. C’est dans les villes sans mosquée que l’on craint le plus l’érection des minarets. Et c’est dans un canton où il y a peu de francs-maçons, le Valais[1], que l’on s’apprête à prendre contre eux des mesures discriminatoires. Inouï dans un pays, la Suisse, qui doit tant à la Franc-Maçonnerie dans la création de ses institutions démocratiques !
  • Bande-annonce d'Entrailles Célestes

    Par