Vieilles sages et vieilles folles

Elle n'a pas été bousculée par un malfrat pour lui voler sa (petite) retraite. Elle aurait eu droit, alors, à toute la commisération indignée de nos "messieurs qu'on nomme grands". Elle allait.... manifester! Manifester? Passe encore de bâtir ou de planter à cet âge, mais manifester? Espérons que les coups qu'elle a pris sur la tronche vont lui mettre un peu de plomb dans la cervelle, à défaut de quelques éclats de grenade comme celle qui a tué Zineb Redouane, ou des vraies balles dont nous menacent Luc Ferry et quelques autres en mots crus ou voilés.

Zineb, elle était plutôt sage. Elle manifestait pas, elle fermait sagement ses volets. Au quatrième étage. Et la grenade qui lui a bousillé la mâchoire, et finalement la vie, ne l'a pas rendue plus sage, ni plus folle. Quand elle a dit "ils m'ont visée", elle commençait peut être à devenir folle... ou sage, allez savoir, lucide en tout cas. Pas eu le temps d'approfondir.

Dans la parabole de l'évangile, les sages sont celles qui veillent, qui gardent de l'huile dans leur lampe, les folles celles qui s'endorment.

Moi qui fais plutôt partie des vieilles sages, camouflée derrière mon ordi et/ou ma télé, voilà que ça me donne envie de faire la vieille folle. Si on créait un comité des vieilles sages qui applaudissent les vieilles folles, des vieilles folles qui s'appuient sur le soutien des vieilles sages?

"Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure"

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.