Une ruche au jardin?

Le terme abeille domestique est un raccourci pour nommer l'abeille mellifère hébergée en habitat domestique. Un raccourci, qui prêtre à confusion...

L'abeille n'est pas un animal domestique

Le terme abeille domestique est un raccourci pour nommer l'abeille mellifère hébergée en habitat domestique. Un raccourci, qui prêtre à confusion...

Cette ambiguïté est d'ailleurs entérinée dans la loi. L'abeille mellifère a le statut juridique d'animal domestique quand elle est introduite dans une ruche, pour des interventions ultérieures, notamment de récolte de miel... Elle redevient, juridiquement parlant, animal sauvage, quand elle s'échappe de cette même ruche dans un essaim.

L'abeille mellifère est, dans les fait, de toute évidence un animal sauvage. Cela ne fait aucun doute pour celles et ceux qui la fréquente assidûment. Les êtres humains n'ont changé ni son mode de vie, ni ses apparence en dix milles ans de soi-disant domestication...

Composer avec une nature non entièrement domestiquée

C'est l'enjeu de l’apiculture, mais bien au-delà, c'est celui de l'agriculture dans sa globalité. Il y a d'ailleurs de nombreux et retentissants échecs de domestication, comme celles des herbes dites "mauvaises". Elles nous résistent; et, faute d'accepter comme l'ont fait, pourtant, des milliers de générations d'agriculteurs avant nous, de composer avec elles; nous avons utilisé des moyens d'une toxicité ahurissante pour avoir le dessus, pour les faire plier face à notre seule volonté de toute puissance....

Composer est pourtant la meilleure attitude; et celle qui requière le plus d'aptitudes humaines évoluées. Il s'est agi de développer des savoir-faire que l'introduction de l'industrie dans l'(agriculture a écartés avec beaucoup de mépris et d’imbécilité. L'industrialisation de l'agriculture est une formidable régression dans ce secteur d'activité humaine, comme l'atteste le fait qu'il faut aujourd'hui dépenser dix fois plus de calorie pour produire une colorie alimentaire!

La domestication est source de facilitation; mais aussi d'appauvrissement inexorable...

Un jardin, réserve de biodiversité

Nous venons de redécouvrir récemment que la biodiversité est un facteur de productivité... C'est ce qu'indiquait une observation un tant soit peu soutenu des interactions entre les êtres vivants d'un écosystème. Les êtres vivants d'un écosystème donné incluant l'être humain.

Nous ne pouvons-nous exclure des chaines alimentaires, des "animaux" en interaction avec tous les autres animaux et êtres vivants. Le fait de nous considérer, êtres humains comme en dehors - ce non même au-dessus - du règne du vivant est d'une naïveté touchante et sidérante à la fois.

Il faut envisager le jardinage comme une activité en interaction avec le reste de la nature. Si l'on se lance dans une activité de ce type, autant que ce soit sensé, réfléchie et sincère! Sinon l’alternative de laisser faire la nature est encore la meilleure!

Une fiche est une source bien souvent beaucoup plus riche de ressources mellifères que n'importe quel jardin tiré au cordeau...

Accueillir des abeilles

Il est indispensable de soigner l'habitat que l'on propose aux abeilles mellifères et d'évaluer judicieusement l’environnement qui est autour de cet habitat. Ceci est détaillé dans le livre que j'ai publié aux éditions Terre Vivante:

"Petit manuel d’apiculture douce en ruche Warré » Auteurs: Yves Robert et Aurélie Jeannette (photographie), éditions Terre Vivante dans la collection: Facile et Bio 2019 Voir la présentation vidéo

Est-ce que les abeilles y viendraient d'elles-mêmes? pourrions-nous nous interroger. C'est pourquoi le geste qui consiste à poser une ruche vide, ou un simple nichoir à abeilles, et l’attitude qui consiste à attendre qu'il se peuple spontanément est d'une grande sagesse.

Il est possible qu'aucune colonie ne vienne s'y installer; ce qui était inconcevable il y a quelques décennies, tant le quadrillage de notre territoire par des colonies d'abeilles en habitats domestiques ou sauvage était important!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.