Guadeloupe: VTC, Taxi ou location de voitures, la guerre est déclarée

Des nouveaux venus dans le domaine du transport sur les îles de Guadeloupe, Uber, Taxis et location de voitures pour les touristes venus passer un séjours sur les îles, cela va devenir compliqués à gérer. Déjà une grève des artisans Taxis, l'histoire du transport sur l’archipel : La Belle Histoire

Pour l’instant je ne parle pas encore du covoiturage qui arrive doucement, trop sans doute, le mirage social de la voiture dans la tête des guadeloupéens n’a pas encore disparu, idem, tranquillement les usages vont changer.

touristes-voiture-location-guadeloupe

La semaine dernière, grève des taxis, on leur enlève un peu plus de place à la sortie de l’aéroport ou tout du moins on en fait un peu pour d’autres, un peu comme en France métropolitaine, mais a moins grande échelle. Et oui comme vont se garer les VTC (voiture de transport avec chauffeur) et les transporteurs occasionnels qui vont dorénavant pouvoir être mis en relation avec des clients directement sur le port et l’aéroport continue de mettre en colère les artisans taxis de Guadeloupe, cela ne vous rappelle rien ;-).

Les Transports en Guadeloupe, une vieille histoire.

Bon je ne vais pas remonter au cheval mais simplement au transport public. Il y a une dizaine d’années vous voyiez circuler des bus brinquebalante, fumée noire et autocollant rasta, qui peinaient à grimper les cotes de la Basse-Terre. Après des problèmes d’horaires, de flux de passagers, et de sécurité (des « transportés » tombaient par la porte du bus restée ouverte), la Région Guadeloupe et le Conseil général a mis en place des cars, des vrais, récent avec des chauffeurs ayant leur permis pour conduire ce type de véhicule. Pourtant après toutes ses années le bilan est pauvre.

Trop peu de bus, des horaires peu fiables, des zones d’ombre dans certaines communes et surtout pas de zones réservées aux transports en commun si ce n’est dans certaines parties de Pointe-A-Pitre. Aussi, si vous prenez le bus pour aller de la Basse-Terre et vous rendre à Jarry, le poumon économique de l’île, vous serez dans les bouchons comme les voitures. Des temps de trajets importants pour un nombre de kilomètres dérisoires. Alors c’est vrai, il n’y a qu’un route la Nationale, les routes transverses retombent toujours sur la Nationale. Aussi tant qu’il y aura autant de véhicules avec très peu de passager à bord, les bouchons perdureront et les transports en commun toujours bloqués.

Les voitures pour les touristes sur les îles

Nous arrivons au début de la période de la haute saison touristique sur la Guadeloupe et sur les caraïbes en général. Depuis que la guerre fait des désastres un peu partout dans le monde, les Antilles françaises sont devenues un refuge aux voyageurs frileux, où pour l’instant tout est calme, pas d’attentat, pas de violence à outrance.

Tous ces vacanciers ayant soif de douceur tropicale, vient en grand nombre sur l’archipel. Mais comment se déplacer pour aller visiter cette belle île des caraïbes… en voiture of course !

La location de voitures reste le meilleur choix en 2018

Le service automobile à l'aéroport de Guadeloupe sur lequel vous pouvez compter en arrivant sur l’île, et bien il n’a pas changé, c’est la location de voiture, toujours pas de changement pour les conducteurs en vacances. Les grandes entreprises spécialistes du véhicule de tourisme pour les particulier nous le certifient, comme l’explique Magali de Rentacar, Uber n’est pas encore là et les chauffeurs pas encore formés.

Il est vrai que pendant les vingt dernières années d’expériences de ses sociétés rompues à l’accueil de passagers à l’aéroport (pour les franchisés des marques internationales). Si vous souhaitez un service automobile à l’aéroport de Guadeloupe, le plus simple soit dit en passant quand vous arrivez sur l’île, vous aurez au moins l'assurance que votre voiture sera en état.

Pour les récalcitrants et les habitués du transport en commun, préparer votre crème solaire pour éviter les insolations aux abords des abris de bus … et de l’eau, beaucoup d’eau.

Taxis pour les professionnels qui n’ont qu’à rejoindre leur hôtel ou VTC lorsque le fonctionnement sera effectif, mais aux Antilles et en Guadeloupe, cela peut prendre des années.

Bonne route

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.