L’ultimatum contre Décathlon : la chasse aux chasseurs

La femme n'est peut-être plus l'avenir de l'homme./ Vers la fin de la pêche au canard dans les kermesses d'écoles ? gilets jaunes et gilets pare-balles/ Décathlon, ce n'est pas la grande forme. Chabal et Douillet, des sacrées carcasses ! La fête de la chasse, c'est terminé à Décathlon. Addiction aux protéines animales... Les malades de Parkinson privés de pêche...

  Portés par l’éminent photographe devenu végétarien, Yann Arthus-Bertrand, des ONG et des sportifs ont écrit au patron de Décathlon pour lui demander de retirer le rayon chasse de ses magasins. Les instigateurs de cette missive estiment que le magasin, très fréquenté des enfants, ne doit pas soutenir une activité consistant à tuer des animaux. La lettre évoque notamment de regrettables actions promotionnelles comme la « fête de la chasse » que Décathlon organise au moment de l’ouverture de la saison.

  La requête des lobbies végétariens séduit une partie de la population. Environ cent mille signatures en faveur du retrait du rayon ont été comptabilisées en quelques jours. Bien que les armes à feu aient été retirées de Décathlon depuis des années, rappelle le courrier, les minutions sont toujours dans les rayons. Pas idiots ces vendeurs… Si les magasins ne réagissent pas, à l’instar des gilets jaunes, les défenseurs du droit animal pourraient envahir les magasins équipés de gilets par-balles. Il ne manquerait plus que des gilets jaunes épousent la cause animale pour transformer les commerces en déchetteries. Au regard du traitement infligé à un monument aussi solennel que l’Arc de Triomphe, on peut craindre que des vélos cabossés ou des raquettes de tennis trouées remplissent les allées des magasins.

 Décathlon sans les clients chasseurs, c’est le risque de ne plus être à fond la forme niveau business. Il est curieux de constater qu’aucune star sportive ne figure dans la liste des signataires. Concernant David Douillet ou Sébastien Chabal, on devine que de telles carcasses sont tenues à un régime strict de viande minimal à ingérer. Il faut une force de cheval pour déplacer des corps pareils. Mais des gabarits plus légers comme Kylian Mbappé ou Laure Manaudou ne participent pas à l’aventure. Sans doute leur plaisir de savourer de la bidoche est-il trop intense pour menacer le magasin sportif ? Il semble que la majorité des athlètes tiennent à leur portion de protéines animales.

  En plus des nombreux chasseurs pratiquants du pays, un obstacle majeur risque de freiner la portée de cet assaut contre Décathlon. Tout le monde, au moins une fois dans sa vie a regardé la série télévisée « Histoires naturelles ». Longtemps programmés à la fin de la nuit, des milliers d’insomniaques ont été bercés par les parties de chasse de l’émission. Il y a aussi eu toutes ces soirées très arrosées qu’ont refusait d’achever au lit, préférant s’affaler dans le divan du salon devant le même programme. Seul ou à plusieurs, on suivait la progression des chasseurs en prodiguant à haute voix nos conseils pour appâter le gibier. Peu importe notre opinion à jeun sur la chasse, ces rendez-vous intimes d’hébétement devant l’écran ont distillé dans notre inconscient une image bienveillante de ces amoureux de la nature à la gâchette facile.

  Parmi les ONG réclamant le retrait du rayon chasse, la fondation Brigitte Bardot et 30 millions d’amis se partagent le leadership. Brigitte et ses amis désirent empêcher les enfants de se retrouver nez à nez avec une canne à pêche. On peut imaginer que l’interdiction des pêches au canard dans les kermesses d’écoles soit la prochaine étape du combat éducatif contre la chasse et les mangeurs d’animaux. La lettre ouverte insiste sur la nocivité de l’interaction entre enfants et attirails du parfait chasseur. Même si les canards de l’école sont en plastique, le jeu favorise l’initiation au geste de pêcher – et donc de chasser – . Quant aux kinés rééduquant des patients atteints de Parkinson, il leur faudra chercher un nouvel exercice que celui d’encourager leurs malades à pêcher des objets avec une canne improvisée. Des patients pourraient avoir la mauvaise idée de se mettre à la pêche pour travailler leur motricité fine au grand air.

 Le droit animal a trop longtemps été ignoré par l’Homme, trop occupé à défendre les droits humains. Il est temps que l’Homme modifie ses relations avec les bêtes. Nous sommes peut-être à l’aube d’un nouveau rapport entre êtres vivants. Ce n’est pas un hasard si les cas de zoophilie recensés dans le monde augmentent chaque année. La femme n’est peut-être plus l’avenir de l’homme. N’en déplaise à Aragon et Jean Ferrat...

 

 

 





Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.