Noces de cuir pour le mariage pour tous

La semaine dernière, et plus précisément le jeudi 23 avril, nous venons de fêter les deux ans de l’adoption, par l’Assemblée nationale, de la loi du mariage et de l’adoption pour tous. Mais deux ans après quel bilan ?

Souvenez-vous, la loi avait été votée dans un contexte très tendu, entre dramatisation des enjeux, manifestations monstres, agressivité et violences homophobes… A l’époque, les opposants au mariage pour tous promettaient d’autres tensions, d’autres rejets, un déclin des valeurs… Et résultat deux ans après, rien. Le mariage des homosexuels est entré dans les mœurs, et, comme dans tous les pays qui ont adopté le « mariage pour tous », l’homophobie recule.

Selon quelques sondages 68% des français y son favorables. Et à l’UMP aussi, il y en a 58% qui sont pour aujourd’hui alors qu’en 2013 ils n’étaient que 33%, qu’elle évolution… Et la démonstration ne s’arrête pas là, car même au Front national, qui n’est pas un parti très « gay friendly », on peut désormais croiser des dirigeants ouvertement gays sans que cela ne soulève un débat interne.

Mais cette évolution des esprits se poursuit encore deux ans après, car, c’est cette année, le 3 avril dernier, que la quasi-unanimité de l’Assemblée nationale a adopté un amendement à la loi Santé contre l’exclusion des homosexuels du don du sang.

Avec la loi Taubira, la bataille pour l’égalité des droits n’est certes pas terminée, surtout sur le sujet de l’adoption ou seulement 53% des français y sont favorables, mais elle a bien avancé.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.