Qui aura la tête de TURCK?

Dans le procès en cours à Nice ce soir, le ministère public a demandé - seulement - 5 ans intégralement assortis du sursis. Ce qui veut dire qu'en théorie (la Théorie est toutefois un pays lointain, très éloigné de la Justice) le bijoutier ne devrait pas finir en prison.

Qui aura la tête de TURCK?

Dans le procès en cours à Nice ce soir, le ministère public a demandé - seulement - 5 ans intégralement assortis du sursis.
Ce qui veut dire qu'en théorie (la Théorie est toutefois un pays lointain, très éloigné de la Justice) le bijoutier ne devrait pas finir en prison.

Son Avocat demande comme il se doit l’acquittement, pour légitime défense.

La famille du braqueur mort s'indigne... Ben oui m'sieu - dames... et aurait voulu une réquisition du Procureur pour une peine bien plus sévère, plus ferme.

Dame, c'est que la prison... avec leur rejeton décédé ils n'en avaient pas que des notions livresques.

Reconstitution à la bijouterie TURK, avec la Police © Nice-Matin Reconstitution à la bijouterie TURK, avec la Police © Nice-Matin

Il me semble (avec mes modestes souvenirs judiciaires) que la stratégie du ministère public est assez claire:
1/ Le jeune braqueur défunt, il n'avait qu'à faire un métier moins risqué.
Ce n'est pas le point-clef.
Ce qui est visé c'est faire refuser la légitime défense, en proposant à la Cour une peine "facile": 5 ans avec sursis intégral.

2/ Le vieux Monsieur qui a tiré, et qui au fond a l'air d'un brave homme, il n'ira pas en prison. Alors SVP accordez nous une condamnation, ne l'acquittez surtout pas. Dans les deux cas il n'ira pas en prison (c'est un argument pour jurés sensibles) et surtout, si vous le condamnez, vous refusez la légitime défense à tous ces commerçants plus ou moins (il)légalement armés.

On pourra donc poursuivre et taper plus facilement tous les commerçants qui tirent, si vous voulez bien ce soir condamner Monsieur TURK à cette peine symbolique...

Je crains que ce ne soit le réel enjeu de cette procédure.

Un choix de politique de répression pénale qui frappera les commerçants pour éviter la mort des braqueurs.

"Nul en France ne plaide par Procureur" mais ce soir, c'est la Chancellerie du ministère de la Justice qui me semble bien plaider par les réquisitions du Parquet de Nice.

Le Procureur ne vise pas la tête de TURCK...
Mais s'il gagne, s'il obtient le rejet de la légitime défense, quelle sera la tête de tous les petits commerçants de France qui ont le risque du braquage au quotidien?

Didier CODANI

31 mai 2018 19h45 (avant de connaître le verdict)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.