Moscou : sans code QR, on ne pourrait plus sortir de chez soi

Big brother, on y va. Et on apprend à quoi peut servir un état d’urgence.

Selon des informations recueillies par le journal Kommersant, et confirmées par différentes sources à la mairie de Moscou, celle-ci s’apprêterait à mettre en place en système d’autorisation de sortie numérique pour les personnes confinées à Moscou. 

Pour pouvoir sortir dans les situations autorisées par le confinement (aller faire des courses alimentaires, aller à la pharmacie, sortir un animal domestique, ...) un Moscovite devra s’inscrire sur un site de la mairie, indiquer le lieu où il réside, celui ou il est enregistré administrativement, et fournir sa photo. Une fois son compte personnel créé, il devra faire une demande pour chaque sortie, en en saisissant le motif et la destination. Après validation, il pourra alors éditer un code QR à usage unique, qu’il devra imprimer ou avoir dans son téléphone pour pouvoir sortir. Le code QR pourra être vérifié par la police. En son absence, ou dans les situations où il ne serait pas valable, la personne pourra être forcée à rentrer chez elle ou se voir infliger une amende. L’amende serait établie automatiquement. 

Des codes QR permanents seraient attribués aux personnels de santé et aux autres travailleurs dont l’activité est maintenue. Les services de sécurité, les agents et les membres du Gouvernement, de la Mairie, de la Douma d’État et du Conseil de la Fédération pourraient toujours se déplacer librement.

Ce dispositif serait applicable dès le 4 avril. Le projet ne serait cependant pas encore validé. 60 % des habitants de Moscou disposent d’un smartphone, les autres n’ont pas forcément un ordinateur et une imprimante. 

D’autres projets en cours de décision prévoient un suivi automatisé des déplacements à partir de la localisation des téléphones portables et des transactions par carte bancaire. Un SMS serait adressé à la personne en infraction pour le lui signaler. Parallèlement, l’information serait transmise au ministère de l'intérieur, au ministère de la santé et au service fédéral de la protection des droits des consommateurs et du bien-être humain « afin de prendre des mesures de prévention dans l’intérêt des personnes concernées ».

Kommersant (31 mars 2020) - Takie dela (31 mars 2020) - Interfax.ru (30 mars 2020)

Ajouté le 11 avril :

La mesure entre en vigueur aujourd'hui à Moscou et dans l'oblast de Moscou. Elle est limitée dans un premier temps aux trajets dans un véhicule personnel ou dans les transports en commun. Le laisser-passer peut être également demandé par SMS et par appel vocal. 

Meduza (11 avril 2020)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.