Hitchhiking - AUTO-STOP, Transition Mobilité : une solution communautaire moderne

L'auto-stop même en ville, modernisé et sécurisé. Application connectée ou intégrée dans le logiciel de navigation. Ajouter à MAPS et à WAZE la fonction Auto-stoppeur, et aussi la gestion des voyageurs (ou suggérer un partenariat avec BLABLACAR?). Impliquer les gestionnaires du territoire. Communiquer un nouvel enthousiasme aux voyageurs. Désengorger les villes

In english puis en français.

 

Hitchhiking = "MapsHitching" ?

The problems of hitchhiking are:

  • Anonymity, fear of aggression or inappropriate behavior
  • Positioning on hazardous areas
  • Destinations are unknown, except signs readable at the last moment.

 

Proposed solution 

  • Maps should develop the "MapsHitching" function:

The registered "Mapshitcher" inputs his destination, the number of people, and the number of luggage. He appears on the map of the concerned registered drivers, in colour according to his rating.

His position is known.

 The driver selects the hitchhiker’s icon, he listens to an audio message of an overview of this person as well as other details on the voyage. He then confirms whether it is ok.

 If the "mapshitcher" is accepted in turn, the driver is guided to him (who is normally on his way). The "mapshitcher" follows the arrival of the driver on his map.

The driver and hitchhiker have an alert function in case of unforeseen incidents (number of declared travelers does not match, driver does not follow respected path, dangerous or aggressive behaviour, etc.).

Later, everyone will assign notes and leave comments.

Maps ensures the confidentiality of travels.

 

  • The territorial governance promotes the service in the name of "mobility transition", and defines the stopping areas and/or prohibited areas.

 

This step towards "mobility transition" would also offer a closer relationship between travelers. There would be fewer pedestrians in danger on the roads as it is necessary to wait on the defined areas. Hitchhiking would become a common practice and modernized.

DL

 

================================================================================================

En français :

Autostop  =  MapsStop ?  Un MapsStoppeur?  (En anglais on va dire  Mapshitching   et   Mapshitcher).

 

Les problèmes de l’auto-stop sont:

  • Anonymat, crainte de comportements inappropriés
  • Positionnement sur des zones parfois dangereuses
  • Destination inconnue, sauf pancarte lisible au dernier moment.

 

Solution proposée 

Retenir les fonctionnalités. Dans l'exemple, Maps a intégré la fonction.

  •  Maps développe une fonction MapsStoppeur. 
  •  Le MapsStoppeur (déjà enregistré) saisit sa destination, le nombre de passagers et les bagages. Il apparaît sur la cartographie des conducteurs concernés par le trajet, en couleur selon les notes des précédents voyages.
    Sa position est déjà connue.

  • Le conducteur sélectionne et entend la séquence sonore de présentation, détails du voyage et appréciations. Il confirme si ok.

  •  Si le MapsStoppeur accepte à son tour, le conducteur est guidé vers lui (qui est en principe sur son trajet). Le stoppeur suit l’arrivée du conducteur sur sa cartographie.

  • Le conducteur et le stoppeur disposent d’une fonction d’alarme en cas l’imprévu (nombre de passagers différent, conducteur prenant d’autorité une autre direction, comportements inappropriés etc).

  • Plus tard, chacun attribuera une note et des commentaires.

  • Maps garantit la confidentialité des données.
     
  • La gouvernance des territoires promeut l’application au nom de la Transition Mobilité et définit les zones de ramassage et/ou les zones dangereuses interdites.

 

Cette étape de transition mobilité amplifierait la convivialité entre les voyageurs. Il n’y aurait pas de piétons circulant dans des zones dangereuses. L’auto-stop deviendrait une pratique courante et moderne. Les alertes de pollution en ville seraient palliées. Le nombre de voitures en ville pourrait fortement diminuer.

DL

 

Merci William Lauton pour la traduction en anglais.

Rencontrés au FABLAB de Dijon, merci Antoine THOMAS pour cette vidéo qui illustre le principe, et merci Anissa pour la voix. 

https://youtu.be/CFXQfYMxBDA

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.