Daniel LAUTON
Abonné·e de Mediapart

18 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 nov. 2012

GLF SYSTEM® - INNOVATION VÉHICULES ESSENCE et HYBRIDE

Carburateur. Transformer le mélange air+essence en un gaz. Il n'y a plus d’imbrûlés et la pollution mesurée est fortement diminuée

Daniel LAUTON
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

GLF SYSTEM® est une invention de Jean-Pierre GOBLED.

GLF System transforme le mélange [air + carburant] en un gaz, contrairement à un carburateur qui pulvérise le carburant.

Facile à dire mais la réalisation concrète a connu bien des contraintes. C'est une totale réussite car il n'y a plus d'imbrûlés.

Résultat: économie de carburant et de CO2 (-10% à -27%), et surtout réduction spectaculaire de la pollution.

Le dispositif fonctionne parfaitement en test de longue durée sur des groupes électrogènes (essence) et sur des voitures françaises anciennes. C'est un kit adapté à divers modèles de moteur.

NOTA - Les mesures sur un groupe électrogène montrent que la consommation en charge était de 1.4 litre à l'heure, or avec le GLF System, la consommation devient 0.85 litre à l'heure sur une même charge. Les données de l'UTAC sont disponibles. Par rapport à une voiture classique, GLF permet une moindre consommation, s'adapte à des carburants alternatifs, diminue la pollution et ses effets négatifs sur la santé.

VOITURES ÉLECTRIQUES

La voiture électrique française peut se doter d'un groupe électrogène afin de pallier les principales difficultés actuelles:

Lourdeur, impact environnemental des batteries, faible autonomie, recharge problématique (peu de stations équipées, nombreux standards incompatibles entre eux), difficulté de chauffage de l'habitacle, absence de climatisation. Eh oui, comment chauffer une voiture électrique sans nuire gravement à son autonomie? On s'est fait à l'idée que la voiture électrique est essentiellement urbaine, faute de pouvoir voyager sur des routes non équipées en points de recharge électrique.

Disons encore que selon le pays, la voiture électrique utilise indirectement soit une énergie charbon (avec production de CO2), soit une énergie nucléaire (avec production de déchets radioactifs), soit encore, mais c'est trop rare, une énergie solaire ou hydraulique.

La recherche, les avancées technologiques viendront peu à peu à bout des inconvénients cités, mais une sage étape intermédiaire (transition) sera la bienvenue. Ce délai permettra aux constructeurs de mener les études de la génération future qui nécessite un palier technologique.

Proposition: monter un groupe électrogène GLF sur la voiture électrique.

EFFETS

On utilise une batterie standard d'environ 90 Kg (contre 200 à 450 Kg selon autonomie).

Cette batterie reste en place, fini les contraintes, c'est le groupe embarqué qui assure la charge.

On fait un plein standard à la station service.

L'autonomie augmente, au moins 1000 kilomètres.

Le groupe charge la batterie selon besoin et s'arrête ou démarre automatiquement.

Le groupe consomme peu et pollue peu. Il tourne à sa vitesse optimale, contrairement à un moteur de voiture qui subit des variations de régime qui nuisent à sa consommation. Équipé de GLF System, il divise la pollution par 50, au moins.

La chaleur du groupe peut chauffer l'habitacle.

La forte réaction endothermique produite par la gazéification peut aisément climatiser l'habitacle selon besoin, sans utilisation de fluide frigorigène, c'est une clim propre.

Les avantages du véhicule électrique sont conservés: récupération d'énergie dans les descentes et lors des décélérations, optimisation d'énergie...

La consommation et la pollution sont réduites, il n'y aura plus de pics de pollution dans les villes.

EN CONCLUSION

Pour les voitures en circulation : GLF SYSTEM®  serait commercialisé en kit monté par des prestataires partenaires.

Pour les voitures électriques : GLF SYSTEM® inséré dans un groupe électrogène représente une étape technologique à même de doper la voiture électrique française. 

Pour recevoir un groupe électrogène GLF, un véhicule électrique déjà conçu a besoin de transformations mineures.

Nous attendions le contact des constructeurs, sous-traitants, journalistes, représentants du gouvernement, en espérant que la France devancera les autres pays dans ce domaine.

2017
L'inventeur et ami Jean-Pierre GOBLED est décédé.
GESTRA a été dissoute pour diverses raisons.

Annexes

Brevet :

http://www.google.com/patents/EP2209982B1?cl=fr

================

GLF SYSTEM®  HEAT ENGINE INNOVATION + ELECTRIC VEHICLE INNOVATION

 GLF SYSTEM® is an invention created by Jean-Pierre GOBLED.

 GLF System transforms an engine’s [air + fuel] mixture into a gas, as opposed to a carburetor that vaporizes the fuel into small droplets.

 After working through various complications the process is now fully functional, and no longer produces any unburned particles.

 Result: fuel and CO2 economy (-4% to -27% depending on the engine) and, more importantly, a dramatic reduction in pollution.

 The system works perfectly during long-term testing on generators and French cars. There is a kit adapted to each engine model.

 NB: Generator measurements with a fuel consumption of 1.4l/hour dropped to 0.85l/hour when using the GLF System for the same load. When used on a standard car GLF reduces consumption, adapts to alternative fuels and reduces pollution and its harmful effects on health.

ELECTRIC CARS

 To save the electric car we need to tackle its main drawbacks:

The list is long: sluggishness, environmental impact of batteries, limited range, charging difficulties (few EV charging stations, numerous formats that are not compatible with each other), difficulty in heating the passenger compartment, and lack of air-conditioning. Just how do you heat an electric car without seriously restricting its range? We have become used to the idea that electric cars are mainly to be used in cities because it is impossible to drive them on roads that do not have EV charging stations.

Let us also say that depending on the country, electric cars indirectly use fossil fuel (that produces CO2), nuclear power (that produces radioactive waste) or, less commonly, clean hydropower.

Research and technological progress will eventually overcome these inconveniences but a sensible intermediary stage would be welcome. This will give manufacturers time to carryout assessments needed to break the technological barrier for the next generation.

Our solution: equip electric cars with a GLF generator

EFFECTS

We use a standard battery, approximately 90 kg (instead of 200 to 450 kg battery, depending on the car’s range).

This battery stays in place. No extra handling – the on-board generator charges the battery.

You still fill up your car at a petrol station.

The car’s range is increased by at least 1000 km.

The generator consumes little and pollutes little. It runs at its optimal speed, as opposed to a car engine that runs at various gear speeds, thereby increasing consumption. With the GLF System the car’s pollution is halved at the least.

The generator’s heat can heat the passenger compartment.

The strong endothermic reaction produced by gasification can easily provide air-conditioning in the passenger compartment if needed, without using cooling liquid – offering a clean source of air-con.

The benefits of using an electric car are retained: captures power when gliding downhill and decelerating, optimizes power, etc.

Consumption and pollution are reduced. Urban pollution peaks will become a thing of the past.

CONCLUSION

For cars on the road: GLF SYSTEM® will be sold as a kit assembled by partner service providers.

For electric cars: fitted onto the car’s generator, the GLF SYSTEM ® represents a technological development that could save the electric car industry.

Electric cars that have already been designed only need minor adjustments to be able to use a GLF generator.

We are expecting to being contacted by manufacturers, sub-contractors, journalists and government representatives, in the hope that France will become a pioneer benchmark in this area.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Lidl : les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
Conditions de travail : la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Politique
Zemmour : quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)

La sélection du Club

Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie