Les civilisations, quelles civilisations ? (un mot galvaudé)

Les civilisations, quelles civilisations ? 

 

(un mot galvaudé)

 

 

« Ce sont des guerres de civilisations que nous devons mener. »

« Je vous promets des réformes, il s’agira d’un véritable changement de civilisation. » 

 

Je ne vous donne pas là des citations, mais des phrases que nous avons entendues à de multiples reprises dans la bouche de nos gouvernants et, notamment, le Président de la République. Personnellement, les guerres de civilisations me feraient penser d’un prime abord à nos anciennes croisades, mais à la réflexion, plutôt à des conflits destinés à reconquérir les richesses naturelles (pétrole, eau, gaz, minerai etc…) pour les nouveaux colonisateurs de la finance internationale. Ce peut être aussi le début de la fin de nations qui doit amener à travers le chaos et les combats fratricides à de nouveaux découpages de territoires pour la Nouvelle Organisation Mondiale.

Quant aux réformes du quinquennat, c’est la fin de notre République, de son caractère social ,protecteur et solidaire. C’est la victoire de la classe des possédants, le mépris de la laïcité et de nos principes hérités des lumières, ce que le peuple de France n’acceptera jamais.

 

Mais est-ce cela la civilisation ? A mon avis, il s’agit de décisions gouvernementales, sinon :

-oser utiliser la bombe atomique, est-ce un aspect de la civilisation des USA ?

- employer des armes nucléaires en Iran, est-ce la civilisation occidentale ?

- torturer d’autres êtres humains, que ce soit en Algérie ou à Guantanamo, également ?

- assassiner légalement par la peine de mort, mettre des enfants en prison ?

- se mettre à plusieurs policiers pour asphyxier un homme à terre déjà menotté ?

- user de la politique, notamment fiscale, pour enrichir encore les plus riches ?

- changer les règles de calcul des impôts pour faire payer les plus démunis et « inventer » une nouvelle TVA anti-sociale qui touchera essentiellement ceux qui consomment le peu qu’ils gagnent ? Laisser des malheureux dehors en refusant d’appliquer la loi Dalo ?

etc…

 

Aussi, je souhaiterais que Monsieur Guéant, grand inspirateur de Monsieur Sarkozy, ravale un peu son orgueil, car ni ses déclarations, ni ses actions ne font honneur à la France. Quand, à plusieurs reprises, notre pays est critiqué ou même condamné par des institutions internationales pour la façon abominable qu’il a de traiter les immigrés, les Roms, les enfants et les bébés internés, en tant que citoyenne, comme beaucoup d’autres, j’ai honte, honte de mon gouvernement, honte de mon ministre de l’Intérieur. Ce n’est pas là une insulte, c’est le simple constat d’un ressenti douloureux..

 

Quant à ceux qui semblaient particulièrement visés dans « leur civilisation » dans la malheureuse remarque de Monsieur Guéant, je vois qu’il leur reproche en particulier leurs pratiques et justice religieuses. Les théocraties, même lorsqu’elles ne disent pas leur nom, sont toujours criminelles : n’oublions pas, au temps de notre monarchie de droit divin,  les chasses aux sorcières et les horreurs de l’Inquisition. Cependant, j’ai le bonheur d’avoir des amis venus des pays méprisés par notre ministre et j’admire leur sens du partage, qu’ils soient religieux ou non. C’est une qualité qui manque à la plupart des membres de nos gouvernants.

Est-ce une question de civilisation ou le simple fait que notre terre est peuplée de gens bienfaisants et de gens malfaisants ?

 

Danièle Dugelay.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.