L’UFAL soutient Henri Pena-Ruiz : l’Universalisme est un humanisme.

Suite à une conférence sur la laïcité, Henri Pena Ruiz, récemment invité à l’UFAL en ouverture de son université populaire, a fait l’objet de dénigrements orchestrés par des militants indigénistes et communautaristes.

Suite à une conférence sur la laïcité, Henri Pena Ruiz, récemment invité à l’UFAL en ouverture de son université populaire, a fait l’objet de dénigrements orchestrés par des militants indigénistes et communautaristes.

Il est devenu courant, malheureusement, que ces communautaristes attaquent les idéaux républicains au nom de la pensée inter-sectionnelle Nord américaine, qui confond le droit à la différence avec la différence des droits.

Or ces attaques, d’une rare mauvaise foi, constituent en réalité une charge contre la liberté de conscience et d’expression, visant insidieusement à légitimer l’interdiction du blasphème.

Comme l’a rappelé Henri Pena-Ruiz, on ne saurait confondre la critique des convictions avec celles des personnes. Confondre les deux consisterait en effet à attribuer des droits aux premières, alors qu’ils ne s’appliquent qu’aux seconds.

Les conséquences de cette confusion seraient redoutables : les obscurantistes ne doivent pas pouvoir faire taire l’esprit critique.

Les trois boussoles de la laïcité - #AMFiS2019 © La France insoumise

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.