«Le nouvel Observateur» fait-il dans la prophétie autoréalisatrice ?

Ce matin, j’entends à la radio que ça y est c’est sûr, DSK sera candidat à la primaire socialiste. Les journalistes des deux radios citent « une enquête » de l’Obs qui affirme que DSK a pris sa décision.

photo-7.1297935050.jpg Ce matin, j’entends à la radio que ça y est c’est sûr, DSK sera candidat à la primaire socialiste. Les journalistes des deux radios citent « une enquête » de l’Obs qui affirme que DSK a pris sa décision.

Curieux, pour en savoir plus, je me procure le Nouvel Obs de cette semaine. Premier étonnement : avec un « scoop » aussi important, le Nouvel Obs préfère faire sa Une sur « comment rester Zen au travail ». Il se contente d’un appel de Une sobre qui dit « DSK, c’est parti ». Choix éditorial contestable si l’enquête qui est sensée dire pourquoi, quand et comment DSK a pris sa décision est aussi bien informée que cela. Indulgent, on peut penser que la Une était déjà prête quand les deux journalistes qui écrivent le papier ont réussi à confirmer leurs informations.

Rendez-vous donc page 44 pour lire les quatre pages que l’hebdo consacre à cette révélation fracassante. Déjà l’attaque du papier surprend : « DSK a-t-il envie d’être président de la République ? La réponse est oui, il ne pense qu’à ça et ne rêve que de ça ». Puis l’Obs pose la seconde question : « DSK sera-t-il candidat ? La réponse là aussi est oui », écrivent les auteurs du papier. Ok, se dit-on, ils vont ensuite développer et expliquer les différentes informations qui permettent d’être aussi affirmatifs. Et au fur et à mesure de l’article la déception pointe. Rappel de la phrase d’Anne Sinclair la semaine passée dans le Point, rappel de son « pacte » avec Aubry et Fabius, rappel de sa crainte d’un affrontement trop violent lors de la primaire, rappel de sa stratégie des signes envoyés, rappel enfin de son inquiétude quant à la percée de François Hollande. Bref, un papier de quatre pages, fait de rappels. De mise en scène de différentes informations déjà dans le débat afin de faire monter la sauce autour de DSK. Pas une fois, l’expression consacrée « selon nos informations » qui signifierait que l’Obs a obtenu des confidences circonstanciées permettant d’affirmer que, oui, DSK sera bel et bien candidat. Pas une seule citation, pas une seule source. Sentiment étrange pour le lecteur qui se demande bel et bien à quoi sert ce papier ?

À faire œuvre de prophétie autoréalisatrice ? En croyant très fort à quelquechose, on est persuadé que cela arrivera. L’économiste DSK est pourtant totalement en opposition avec cette théorie économique libérale. Au final, ce papier symbolise le problème du journalisme politique à la française. CE n’est pas le seul, mais il est révélateur. Comment pondre 4 pages avec aucune information si ce n’est un jus de crâne, savant et bien écrit. Une sorte de journalisme politique psychologique qui analyse les mimiques des leaders pour en tirer des conclusions. Un peu faiblard…

Peut-être DSK sera-t-il au final candidat, L’Obs pourra alors dire qu’il l’avait révélé. Il a une chance sur deux. Mais quoiqu’il en soit, cet article n’est pas basé sur des faits tangibles et concrets.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.