David Nakache
Président de l'association "Tous citoyens !"
Abonné·e de Mediapart

217 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 déc. 2022

David Nakache
Président de l'association "Tous citoyens !"
Abonné·e de Mediapart

Transports en commun à Nice : non au racket, oui à la gratuité !

Communiqué de presse du rassemblement citoyen "Viva ! Démocratie, écologie, solidarité" : "Hausse des tarifs des transports en commun : non au racket, oui à la gratuité !"

David Nakache
Président de l'association "Tous citoyens !"
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Communiqué de presse du rassemblement citoyen "Viva ! Démocratie, écologie, solidarité"

Hausse des tarifs des transports en commun : non au racket, oui à la gratuité !

L'annonce de l'augmentation du tarif du ticket unitaire et de l'abonnement annuel des transports en commun à Nice, de même que la suppression de la carte de 10 voyages à 10 €, ont suscité la stupéfaction, l'émotion et la colère des Niçoises et des Niçois qui prennent les transports pour se rendre à leur travail, sur leur lieu d'études, chez leur médecin ou à l'hôpital, pour chercher un emploi ou pour accompagner leurs enfants l'école.

Cette augmentation du coût des transports en commun à Nice est une aberration écologique et sociale.

Un contresens écologique :

Le transport est l’une des principales sources de pollution atmosphérique et l’une des causes du dérèglement climatique.

Les collectivités territoriales ont la possibilité d’agir activement pour le climat en faisant en sorte que les transports en commun les moins polluants soient plus attractifs que les transports individuels ou les transports collectifs plus polluants. Ils doivent être pour cela nombreux, fréquents, fiables, desservir le maximum de zones et surtout être le moins cher possible. Une augmentation du prix des transports en commun à Nice, l'une des villes les plus polluées de France, est un contresens écologique qui entre en contradiction flagrante avec le plan climat de la Métropole et tous les grands discours écologiques du maire de Nice.

Un déni social :

74 000 Niçois et Niçoises vivent sous le seuil de pauvreté. La Ville de Nice a un taux de pauvreté de 21 %, l’un des plus élevés de France. Bien des habitant·es de notre ville ne peuvent débourser 360 € pour un abonnement annuel, ni même 50 € pour une carte de 50 voyages. Cette augmentation les prive, de fait, du ticket à 1 €. Ligne Azur et la Métropole sont donc en train de priver ceux qui en ont le plus besoin des tarifs les moins chers, ce qui constitue un manquement grave à leur vocation sociale. Augmenter les tarifs c’est assigner à résidence les moins aisé·es. C’est une inadmissible discrimination par l’argent.

Face à cette augmentation des tarifs qui fait penser à du racket, face à cette irresponsabilité sur le plan écologique et climatique, le rassemblement citoyen ViVA!-démocratie-écologie-solidarité réaffirme sa priorité de toujours : la gratuité des transports en commun.

De plus en plus de villes, en France comme en Europe, se tournent avec succès vers la gratuité: celle-ci entraîne automatiquement et partout une plus grande fréquentation des transports en commun. Dunkerque mais aussi dès 2023 Montpellier ont choisi la gratuité totale. Plus proche de nous, Monaco prolonge son expérimentation de gratuité des bus jusqu'en janvier 2023.

Contrairement aux idées reçues, la gratuité des transports pour les usagers et usagères est finançable : nulle part où elle a été mise en place, les finances locales n'ont été pénalisées. Bien des options sont envisageables à Nice et il est de toutes façons temps de stopper les dépenses inutiles (6 millions d'euros pour un grand prix de Formule 1 hors métropole) ou celles dont le budget, non maîtrisé, augmente sans cesse (Hôtel des polices, destruction du TNN et constructions de salles de substitution, etc.).

Qu'attend donc la Métropole pour revenir à la raison et mettre en pratique les principes de l'écologie, de la sauvegarde du climat, de la solidarité et de la santé des populations ?

Viva! – Démocratie, écologie, solidarité - Nice, le 8 décembre 2022

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte