"Nous ferons le printemps ! Essoufflons-les !"

La découverte d'un texte de Victor Hugo croisant le 49-3, l'épidémie de coronavirus éclipsant la réalité des rues dans lesquelles, à travers la France, déferlent des gens par milliers qui subissent des exactions passées sous silence ... L'envie du texte lu, comme une invitation à ne pas s'essouffler. Nous savons la patience, nous ferons le printemps !

https://www.youtube.com/watch?v=iIEunOXM-48

NOUS FERONS LE PRINTEMPS ! LE 14. III ET AU-DELÀ, ESSOUFFLONS-LES ! © Le Pavé Libre

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.