15 février 2020 : La rue Sainte-Anne ou la Macronie aux abois

Samedi 15 février 2020, au lendemain de la chute de Benjamin Griveaux, LaREM se réunissait pour désigner un nouveau candidat à la mairie de Paris.

https://www.youtube.com/watch?v=TLL1TB9fWgw

Samedi 15 février 2020, au lendemain de la chute de Benjamin Griveaux, LaREM se réunissait pour désigner un nouveau candidat à la mairie de Paris. Le cas de la rue Sainte-Anne qui accueille le siège du parti et qui se trouva paralysée pendant des heures offre une métaphore intéressante de la macronie. Mélange des genres, débauche policière, pratiques dignes de la gestapo - peut-on voir dans tout cela comme un vacillement voire une peur grandissante que l'on cherche à masquer en recourant encore et toujours aux forces de l'ordre ?

ÉTAT POLICIER - 15 FÉVRIER 2020 - LA RUE SAINTE-ANNE OU LA MACRONIE AUX ABOIS © Le Pavé Libre

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.