Le wifi de grand Santi

La mairie de Grand Santi prétend résoudre le problème d'accès à internet. Le résultat est pire que rien.

Ce n’est ni en haut d’une grue, ni sur une bande d’arrêt d’urgence, ni même sur un terrain vague mais au rond point de Grand Santi que la mairie a généreusement décidé de donner le wifi en accès libre à ses habitants.

L’installation est officielle, il s’agit d’un service public. Il est déclaré que tout un chacun peut avoir accès à internet, gratuitement dans la ville.

Le rond point est grand comme celui d’un village de métropole. Autour, il n’y a rien, sinon un peu d’herbe et quelques trottoirs mal définis. D’un côté, un terrain vague suite à un chantier inachevé. De l’autre, les escaliers en béton donnant en contrebas d’une cours d’école. Pas de banc, pas de siège, pas d’ombre. Pas même une cabane.

Sur un bord, il y a un genre de poteau électrique avec une boite. C’est lui qui produit ce signal. Une entreprise qui se charge de fournir ce service. De temps à autre, des techniciens viennent de loin pour s’occuper de l’installation. C’est à dire que la mairie paye pour ce service. Combien ? On ne sait pas trop pour l’instant.

L’utilisateur/trice de portable pourra à sa convenance s’asseoir sur le dis rond point, ou bien sur la route ou même dans la poussière aux alentours. Il/elle devra se munir d’un chapeau et de crème solaire pour éviter les attaques du soleil.

Le signal émis est extrêmement faible. Selon la puissance de sa machine, l’utilisateur pourra :

a) ne capter aucun signal

b) recevoir des mails mais ne pas pouvoir en envoyer

c) patienter longuement pour charger la page de ses besoins.

Tout autre type d’ambition serait immanquablement vouée à l’échec. Pour résumer, la mairie finance bien un opérateur mais pour un résultat qui ne vaut pas la chandelle.

C’est à se demander si les personnes responsables de l’initiative n’ont pas honte de proposer un pseudo service : il serait plus économe de ne rien faire du tout. L’installation boiteuse est d’autant plus cynique que l’usage d’internet est rendu indispensable par les institutions, qu’il s’agisse de pôle emploi, la caf, électricité ou de quelconque administration. Puisque son usage est limité, c’est l’accès à tous les services qui est limité.

 

T.Boyer

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.