#Newsletter n°4 - semaine du 8 au 14 juillet

Comme a notre habitude, nous proposons un petit récapitulatif des choses vues, entendues et dites ces derniers jours. Au menu, du nouveau pour le barrage de Sivens, le MERCOSUR, des nouvelles de l'ami Jean-Michel Apathie, la récupération de l'écologie par les investisseurs, la dictature verte qui vient et enfin l'éco-anxiété qui semble gagner toutes les franches de la population !

newsletter4-01

 

5 ans après la mort de Rémi Fraisse, le projet de barrage de Sivens poussé par les élus et syndicats agricoles majoritaires ressort des cartons. Le barrage devrait toujours être construit sur une zone humide et servira à irriguer les vignes et autres cultures intensives du coin. Face à la réanimation de ce projet inutile nous devons rester vigilent.

https://www.francebleu.fr/infos/societe/sivens-apres-plus-de-trois-ans-de-reflexion-le-projet-d-un-nouveau-barrage-sans-doute-relance-1561733761

 --

Pour se remettre de leur éco-anxiété méchamment provoquée par les récentes actions de désobéissances civiles les capitalistes ont la solution : un petit accord de libre-échange qui va bien ! Bœuf, poulet et autres produits alimentaires d’Amérique du sud seront imposés aux consommateurs. En consommation, nous ne sommes pas libres de nos choix, les capitalistes nous gaveront si le profit le nécessite.

http://www.leparisien.fr/economie/accord-entre-l-ue-et-le-mercosur-ce-qu-il-faut-en-retenir-29-06-2019-8105883.php

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/06/30/nicolas-hulot-l-accord-avec-le-mercosur-est-completement-antinomique-avec-nos-ambitions-climatiques_5483453_3244.html

 --

On ne voudrait pas insister mais le processus de radicalisation de Jean-Michel Apathie est bel et bien en marche. Décroissant et anti-flic, ne vous étonnez pas si cet été vous le croisez en k-way sur votre ZAD préférée.

https://twitter.com/Europe1/status/1145569144923774979

 --

Une fois que les capitalistes se seront définitivement emparés de la question écologique où iront tous les écologistes qui ne formulent pas une véritable critique sociale. Rentreront-ils chez eux laissant la gestion froide et rationnelle de la société par l’économie ? 

https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/climat-de-tres-gros-investisseurs-reclament-des-mesures-durgence-1032637#xtor=CS1-3046

 --

Derrière la mascarade des fascistes de Valeurs Actuelles qui s’émeuvent d’une dictature verte – seraient-ils davantage satisfaits d’une dictature brune – se cache en fait un véritable sujet qui nécessite d’être abordé dans les milieux écolos. La stratégie pour empêcher la catastrophe ne doit pas passer par l’accroissement de la bureaucratie et de la surveillance qui, sous prétexte d’œuvrer pour la planète, répriment toute critique sociale.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/07/03/aurelien-barrau-l-idee-d-une-dictature-verte-releve-de-la-farce_5484521_3232.html

https://usbeketrica.com/article/dictature-verte-fausse-menace-infantilisme-individualiste?fbclid=IwAR08QCZri-ISJo1a79bLX8VeoDRelkJafGDeDq3GPs74AvJxbFjoQT7noEo

 --

Eco-anxiété, culpabilisation, mais qu’arrive-t-il donc à nos pauvres petits écolos ? Il ne faut pas s’étonner de ces résultats puisque les injonctions aux petits pas et aux actions individuelles et isolées pour « régler » les problèmes environnementaux font reposer la responsabilité de la crise écologique sur les épaules des individus « conscients ». Ouvrons l’horizon des possibles à ces éco-anxieux et portons l’action sur le terrain politique.

https://www.arretsurimages.net/emissions/arret-sur-images/effondrement-les-eco-anxieux-sont-des-gens-normaux-dans-un-monde-malade

https://reporterre.net/Climat-La-culpabilite-peut-etre-un-moteur-pour-changer-de-comportement

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.