dgebelle
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 nov. 2020

Nos modes de consommation

dgebelle
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

J'écoute les informations, assise sur mon lit. Sur un plateau télé, un coiffeur s'exprime. Il est inquiet, car durant le deuxième confinement il n'est toujours pas autorisé à ouvrir. "La profession est déjà en difficulté, nous allons perdre nos clients". Les gens vont s'habituer à se faire eux même leur coloration, vu que les grandes surfaces sont autorisées à vendre ces produits ! De plus, à la sortie du confinement, le coiffeur va devoir "rattraper" les erreurs de ses client(e)s. Double peine pour le coiffeur! Mais il y a quand même ceux qui vont persévérer et continuer à se teindre les cheveux à leur domicile. Et j'en suis.

J'ai une amie anglaise qui s'étonnait déjà dans les années 90 du nombre de coiffeurs dans la ville. A ce moment je résidai à Nice. Et c'est vrai que pour moi, qui est connu parfois la précarité, je me suis habituée à me faire ma coloration, mon épilation, ma manucure... Stop, j'arrête là. Je sais profiter d'un salon de massage, car ça je ne peux pas me le faire toute seule..!!

Finalement, lorsqu'on a "peu d'argent", on mets pas mal de choses dans la "case superflue". On limite naturellement nos besoins, je dirai "sans douleur". On s'adapte. Et l'habitude s'installe.. On consomme moins. C'est idem, j'imagine, entre un milliardaire et un cadre. Ils n'ont pas tout à fait les mêmes besoins.. Ni les mêmes envies...

D'une manière générale je consomme peu, mais pour autant je ne me consume pas. Très peu d'achats de vêtements, chaussures, sacs, bijoux... Là encore, j'ai perdu l'habitude de consommer. Ceci dit lorsque je pense effectuer un achat, je vais d'abord "en ville", dans les petits commerces, puis, si je ne trouve pas mon bonheur, je me tourne vers internet. Le centre commercial de ma ville, de moyenne importance, n'est plus qu'une "vitrine" de grandes enseignes. Quelque soit l'heure ou je passe, certaines boutiques sont désertes et je pense que le chiffre de fin de journée doit être bien maigre.. Tout du moins il donne "l'envie" au client de passage de consulter leur site via internet...

En ce qui concerne les restaurants, je vais attendre leur réouverture de pied ferme, car rien ne les remplace. Leur accueil, l'atmosphère, leur convivialité, le souvenir où la découverte d'un plat.. Aller au restaurant, c'est un dépaysement, un voyage..

Les commerces qui sont amenés à perdurer dans le temps sont les commerces absolument indispensables, qui ne rivalisent pas avec internet. Les centres villes tels que nous les connaissons aujourd'hui sont amenés à disparaître. C'est un autre monde, comme le disait le philosophe Alain Finkielkraut, dans lequel nous entrons. Et cela fait un moment qu'il est en marche !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat·e à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze