DGFB
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 déc. 2022

DGFB
Abonné·e de Mediapart

Une polémique sur l'ouverture des écoles pour faire passer la réforme des retraites?

Dans la même semaine, le gouvernement annonce un protocole absurde de coupures d'électricité dans les écoles et la réforme des retraites. Hasard ou coïncidence?

DGFB
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bonjour

En tant que militante syndicale au sein d'une collectivité qui gère des établissements scolaires, et en tant que mère, j'ai été confrontée à toute la gestion de la crise covid et des protocoles modifiés du jour au lendemain.

Représentante des personnels, je suis de près les impacts de la crise énergétique sur les conditions de travail dans les établissements scolaires et pour le reste des personnels de ma collectivité dont beaucoup sont parents d'enfants scolarisés.

Et j'ai aussi en mémoire que le premier conseil de défense sanitaire a eu comme sujet de travail : la réforme des retraites....

J'en déduis donc au vu des méthodes constantes de détournement de l'attention des médias et de la population que cette histoire de journées d' école à moitié ouvertes (ce qui déstabiliserait complètement la société et est donc logiquement facteur de polémique) : 

1/ est peu efficace car ce ne sont pas les bâtiments scolaires qui sont les plus consommateurs d'énergie

2/ est impossible à gérer car il y a des internes et qu'en cas de maintien de la cantine il faudra bien cuisiner. Si les cuisiniers n'ont pas d'électricité le matin il faudra nous expliquer comment la chaîne du froid sera garantie et comment ils feront pour proposer des repas à midi? Cela pose de gros problèmes sanitaires pour un public d'enfants.

3/ est incohérente : car la sobriété énergétique pousse a optimiser nos déplacements ce qui est incompatible avec la demande de se déplacer pour des demi journées uniquement. Il aurait été plus cohérent d'annoncer le prolongement des vacances scolaires par exemple comme pour les certaines facultés, ce que je ne cautionne pas.

4/ est encore incohérente encore car les écoles ont été rouvertes coûte que coûte en période covid car essentielles et du jour au lendemain elles redeviendraient accessoires? 

J'ai donc du mal à en déduire autre chose que : cette annonce est une manœuvre du gouvernement (où l'idée géniale d'un cabinet de conseil) pour détourner l'attention médiatique et occuper au sens littéral du terme les possibles contestataires de la réforme des retraites en leur lançant un os à ronger sur des consignes volontairement absurdes et incohérentes.

MACRON a déjà tenté de faire passer la réforme des retraites grâce au COVID. Il saisit une fois de plus l'opportunité d'une crise et d'une guerre pour retenter sa chance, parce que c'est son projet...

Et au vu du nombre d'articles consacrés à un problème d'organisation (certes insolvable) à court terme par rapport à un projet de destruction du système de retraite à long terme, on peut dire que ça marche plutôt bien.

A titre personnel, je vais consacrer mon énergie à lutter contre la réforme des retraites et la casse continue de nos acquis, et lutter contre ce gouvernement aux méthodes malsaines, qui profite des crises et de la détresse des gens pour continuer de casser ce qui fait encore un peu de la France un pays solidaire.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet